Quels films pour nos enfants ?Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Punky Brewster, la série

PUNKY BREWSTER

Sans dégâts dès : 7 ans - Âge conseillé : 7 ans

 

DUREE
22 minutes sur un total de 88 épisodes
MONTAGE

Série de 1984. Sitcom avec rires préenregistrés, les épisodes peuvent se voir indépendamment, même s'il y a une évolution dans les relations entre les personnages, cela reste subtil. Quelques épisodes à la suite (comme les trois premiers), si la série en comporte 88, tous n'ont pas été traduits.

MESSAGE

Autonomie. Petite fille indépendante, avec un fort caractère, qui sait ce qu'elle veut.

Liberté. S'habiller comme on veut. Actions décalées qui apportent de l'humour. Punky fait les choses comme elle pense qu'elles doivent être faites, sans vraiment se poser de questions, habits étranges foufous, pleins de petites inventions (éponges aux pattes du chien). Apparence. Excentricité mise en avant.

Solitude. Famille, critique de la solitude, les gens doivent être ensemble et partager de bons moments. Un vieux bonhomme solitaire va retrouver la joie de vivre au contact d'une petite fille. Il ne faut pas fermer son coeur pour se protéger de la crainte de souffrir. Amour parental. Une revalorisation de la vie de famille. Foyer. Avoir un lieu de vie où on se sent bien.

Amitié. Avoir une meilleure copine, une bande d'enfants avec qui on s'amuse. Vivre de chouettes moments, mais aussi des tensions qui doivent être résolues, par exemple en prêtant sa poupée préférée, pour éviter les jalousies. Importance d'aimer les autres et de recevoir de l'amour en retour.

Mensonge. Importance de dire la vérité. Se sentir culpabilisé quand on ment. Nécessité d'avoir une conscience, c'est mieux d'oser parler que de mentir.

Intérêt pour l'autre sexe. Les personnages vont parfois tomber amoureux, la copine Cherry a des vues sur le beau Sugar. Henry va vouloir se marier. La série se termine sur le mariage de Bandit.

Revalorisation des Afro-Américains. On nous montre plusieurs couples mixtes et il n'y a pas de stéréotypes de race, beaucoup de personnages sympathiques sont noirs. Tolérance. Une ouverture sur l'autre.

Fréquentation. Le monde de la rue, on peut voir un jeune se faire manipuler, voler pour un plus grand. Harcèlement. Critique du racket à l'école, où une grande s'en prend aux récrés des héros. Vantardise. Il ne faut pas être pimbêche.

Foyer pour enfant. On nous montre comment cela se passe dans une sorte d'orphelinat. Revalorisation du travail d'éducateur, importance de la discussion, travail sur les tensions qui apparaissent dans un groupe. Intégration de celui qui peut poser problème.

S'affirmer. Importance de se positionner face aux autres. Oser affronter celui qui embête. Et en se mettant tous ensemble on peut être plus fort, et gagner contre un plus grand.

Religion. Punky fait parfois sa prière, en souhaitant des choses ou en remerciant Dieu.

Traumatisme. Importance de reparler des évènements traumatisants. Punky voit l'explosion de la navette Challenger, Henry prendra le temps de reprendre cela avec elle. Groupe de parole à l'école. Mort.

Fugue. Critique de la fugue. Punky quitte sa maison et se retrouve seul dehors sous la neige dans la nuit. C'est dur d'être seul, on peut être malade et pas être soigné, il y a des gens qui profitent des fugueurs.

Abandon. Le thème de la blessure affective est un thème bien présent dans la série, avec une petite fille qui a souffert de cela. Importance de la protection parentale, l'amour familial.

SCENES DIFFICILES

Tristesse. Une série qui sait jouer de la corde sensible, les trois premiers épisodes jouent sur la tristesse de Punky qui n'a pas de maison, qui imagine être la responsable si son père, puis sa mère, puis Henry ne veulent pas d'elle. On la voit espérer plusieurs fois rester chez son nouvel ami, et plusieurs fois cela ne va pas fonctionner. La relation reste complexe, elle se sentira seule de ne pas avoir son père adoptif à la fête de l'école, une vilaine camarade lui assenant qu'une fille adoptée est moins aimée qu'avec un vrai parent. Punky a l'impression qu'elle empêche le mariage d'Henry et préfère partir que de se sentir un boulet. Henry retrouve son studio brûlé, aura un ulcère et finit à l'hôpital, Punky doit lui être retirée. Histoire de la vie dure de TC, abandonné par son père, sans emploi, alcoolique qui n'a pas pardonné la mort de la mère juste après sa naissance. Il se retrouve en foyer et y joue les durs pour ne pas souffrir. Il est sous l'influence d'un malfrat à l'extérieur qui veut voler l'argent du foyer.

Mises en danger. Punky va se retrouver plusieurs fois en mauvaises postures, mais ce n'est que de courte durée: confrontation avec une grande à l'orphelinat. On la croit seule dehors quand il pleut. Punky se fait agresser par une méchante à l'école, la bataille n'est pas visible, mais elle revient avec un oeil au beurre noir. Baron un malfrat use du couteau et peut faire peur.

Un double épisode est particulièrement étrange. Les enfants se perdent en excursion dans la nature, ils entrent dans une grotte magique. Apparition d'indiens, tremblement de terre, monstre dans une faille, des choses dans le noir, yeux luminescents autour des enfants, personnage désarticulé coincé dans une paroi, risque de tomber au fond d'un précipice, toile d'araignée géante, avec un monstre qui s'en prend à Punky, frayeur, cris, effets de flash. Elle va perdre ses amis les un après les autres et se retrouve seule, effet de squelette chien, esprit avec voix effrayante qui menace de la tuer (tout cela n'était qu'une histoire de fantôme de Punky).

Sentiment de malaise. Elle casse une caméra très chère à Henry et va mentir. On se moque de différents personnages, comme la maîtresse qui a peur des parents, fait vieille fille qui semble dépassée.

VOCABULAIRE
Généralement classique, mais il peut y avoir un peu de vulgarité.

Commentaires. Une ancienne série qui promeut plein de bonnes valeurs d'amour et d'amitié. Certains épisodes jouent sur la tristesse ou même la peur (des méchants de la rue ou de monstre). Certains pourraient être vus par toute la famille, y compris les plus jeunes, mais d'autres méritent bien les 7 ans.

Thèmes. Liberté. Autonomie. Tolérance. Couple mixte. Fugue. Vantardise. Harcèlement. Fréquentation. Religion. S'affirmer. Mensonge. Intérêt pour l'autre sexe. Amitié. Solitude. Abandon. Jalousie. Amour parental. Apparence. Foyer. Excentricité