Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

PLANETE 51

Sans dégâts dès : 7 ans - Âge conseillé : 8 ans

DUREE
91 minutes
MONTAGE

Un film en images de synthèse de 2009, qui débute par un film dans le film.

MESSAGE

Il ne faut pas voir peur de l'inconnu. C'est le commencement de quelque chose de nouveau. Tolérance.

Aider l'autre, sans contrepartie. Même si cela peut nous coûter notre petite-amie, notre travail, notre tranquillité. C'est important d'aider un étranger venu d'un autre monde, les méchants sont ceux qui ne veulent pas aider une créature différente qu'eux. Les gentils aident même les méchants.

Liberté. Casser la routine, oser se rebeller contre le système. Il y a autre chose dans la vie que de suivre les règles.

Timidité. Difficulté d'avouer ses sentiments. Drague. Avec des tentatives d'expliquer comment il faut faire pour draguer (pour être dans le coup, faut savoir danser et frimer et se la péter, en tout cas cela ouvre des portes, on peut finir par être astronaute). Les filles sont moins coincées que les garçons, ce sont elles qui décident.

Critique de l'américanisme. Il vient planter son drapeau de conquérant au milieu d'une plate bande extra-terrestre (on se moque aussi gentiment des personnes qui parlent d'armes de destruction massive). Nationalisme.

Critique de l'armée. Elle veut garder des choses secrètes, elle est prête à tout faire sauter pour "gagner".

Critique des films d'action. Ils peuvent ramollir le cerveau, injectent des messages négatifs, ils font croire qu'il existe de méchants extra-terrestres (critique du fait que ces films sont parfois vus par les enfants). Télévision.

Paranoïa. On accuse son voisin de zombie, ou sa maman pour éviter d'aller chez le dentiste.

Critique de la presse. Juste bonne à faire de la pub, à se rabaisser devant le pouvoir, à faire de la sensation.

Se décentrer. Nous observer à travers une civilisation extra-terrestre. Comprendre ce que cela fait d'être considéré comme l'étranger.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. L'introduction est une forme de parodie de film d'invasion extra-terrestre. Un jeune couple d'amoureux se fait agresser, un Alien cyclope détruit tout ce qu'il voit. Une introduction qui démarre sur les chapeaux de roue. La grande partie du film est une course poursuite au long de laquelle deux personnages tentent d'échapper à l'armée (stress, crainte, fuite, emprisonnement). Beaucoup d'utilisation d'arme. Le savant fou veut couper la tête de l'astronaute avec une scie circulaire. L'entrepôt est en flamme, il faut s'en sortir.

Tristesse. Len perd sa copine qui le prend pour un anti-alien et qui se rapproche d'un autre homme. Sacrifice d'une machine pour permettre à ses amis de s'échapper. Le moment où l'humain se fait capturer et que Lan le renie pour ne pas se faire embarquer.

Dénigrement. Il y a peu d'extra-terrestres vraiment valables, ils sont finalement assez stupides, ou méchants, de quoi flatter notre égo de terriens. L'école à mauvaise presse, on nous montrera un apprentissage stupide, une maîtresse boy. On propose volontiers comme encas des enseignants obèses.

VOCABULAIRE
Classique. De la musique qui parfois ressemble à E.T. ou autres.

Commentaires. Modification de nos classiques humains revus par des Aliens (barbecue, ketchup, avec de nombreuses références culturelles que les plus jeunes risquent de ne pas comprendre, comme Marylin Monroe, Star Wars, Alien, ET, chantons sous la pluie, 2001 l'odyssée, la sonde anale des aliens). La terre des Aliens est une parodie de nos années 50, beaucoup d'objets font référence à cette époque. Avec des antizombies qui font assez anticommunistes, des hippies qui critiquent le gouvernement, on voit des exercices de protection antibombe atomique.

On ne peut pas dire que cela manque de rythme, mais on pourra trouver quelques longueurs, et un 50 % de l'histoire qui est une partie de cache-cache, c'est un peu répétitif.

Thèmes. Science-fiction. Extra-terrestre. Aider l'autre. Tolérance. Timidité. Drague. Liberté. Nationalisme. Armée. Presse. Télévision. Se décentrer. Zombie.