Quels films pour nos enfants ?Quels films pour nos enfants ?

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Oncle grandpa

ONCLE GRANDPA

Sans dégâts dès : 9 ans - Âge conseillé : 12 ans

 

DUREE
11 minutes par épisode
MONTAGE

Série de 2013. Plusieurs gags à la minute, rythme rapide. Il peut y avoir des incrustations d'images réelles. Après 8 minutes, il y a souvent un mini épisode centré sur un autre personnage.

MESSAGE

Amitié. S'amuser ensemble même si l'on ne ressemble pas à son ami. Se sentir intégré dans un groupe.

Amusement. La vie doit être source de plaisir, quitte à faire n'importe quoi, vive la franche rigolade. Joie de vivre.

Surmonter ses problèmes. On nous montre comme Oncle Grandpa va aider les personnes qui souffrent de différents problèmes, mais c'est traité au deuxième degré, on pourrait presque penser que l'on se moque du besoin de la personne (réussir une bonne note, ne pas avoir peur du noir, vaincre sa nervosité et passer permis de conduire, la question du surnom, revaloriser l'obésité, récupérer une balle chez un voisin colérique).

Apparence. Pas évident le regard des autres sur ce que l'on porte. Importance du look. Tigresse, la fille du groupe est parfois mise en avant avec des attitudes de filles qui fait attention à son apparence.

Responsabilité. Derrière une volonté de faire juste et bien, on nous propose du n'importe quoi. La série veut souvent tenter de résoudre un problème, mais avec des personnages décalés. Un des héros de la bande est plus raisonnable ou cohérent que les autres, mais Monsieur Gus est plutôt ennuyeux.

SCENES DIFFICILES

Mise en danger. Pays de loups garou, sombre avec fajitas à grosses dents, puis loups à encore plus grosses dents. Robot de la destruction qui veut casser des choses, puis utilise canon laser. Momie à dents jaunes qui attaque une maitresse d'école. Risquer de devoir aller chez un voisin colérique. Tomber de haut. On peut craindre que Monsieur Gus soit mort.

Banalisation de la souffrance. On voit des personnages souffrir, se faire écraser en vélo, vivre des mises en danger qui sont sensées faire rire. Oser se livrer à de nouvelles expériences, même dangereuses.

Pas de respect. Les personnages peuvent ne pas s'écouter, faire exprès de faire du bruit quand l'autre parle. On impose des choses aux héros, Oncle Grandpa est présenté comme un personnage sympathique qui aide, mais il peut ne montrer aucun respect à certains moments. Casser des choses peut être montré comme un plaisir.

Moquerie. Les personnages sont plus bêtes les uns que les autres. On se complaît à rire de leurs bêtises. Le seul personnage féminin est une tigresse dont les flatulences à l'apparence d'arc-en-ciel vont la faire voler. On utilise les codes des dessins pour petits pour se moquer du mignon et le rendre laid ou agressif.

Visuel effrayant. Il peut y avoir des monstres en tout genre, des animaux de compagnie zombie (décharnés, yeux rouges, grosses dents). Rien n'est réaliste chez les héros, un corps peut se modifier (s'enlever un oeil, le cerveau, faire parler son ventre, avoir une sacoche qui parle), une pizza peut parler. Monde post-apocalyptique, avec robots-humains aux cerveaux apparents qui se font déchiqueter. Bébé conducteur aux yeux rouges qui agresse avec sa voiture.

VOCABULAIRE
Classique

Commentaires. Images agressives pour les plus petits. Complètement déjanté, on n’a aucun repère, même s'il peut y avoir des thématiques intéressantes dans l'animé, l'enfant ne va pas les saisir, trop perdu dans les gags rythmés. Le non politiquement correct va plaire aux enfants, mais vous n'êtes pas obligé de favoriser ça. Un humour corrosif qui peut plaire aux adolescents et à certains adultes.

Thèmes. Déjanté. Joie de vivre. Responsabilité. Monstre.