Quels films pour nos enfants ?Quels films pour nos enfants ?

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Les nouveaux héros

LES NOUVEAUX HEROS - BIG HERO 6

Sans dégâts dès : 8 ans - Âge conseillé : 10 ans

 

DUREE
108 minutes
MONTAGE

Film d’animation de 2014, en images de synthèse de bonne qualité graphique. Effet d’ellipse. Il peut se passer plusieurs choses en même temps. Rythme qui peut être rapide.

MESSAGE

Deuil. Déprime après la mort d’un proche. Importance du lien avec les autres pour mieux se sentir, et surtout avoir un objectif qui motive à être actif. Ne pas oublier que la personne disparue reste présente dans la mémoire des vivants. Un robot tente de découvrir les réponses à un malaise qui n’est pas physique (et le câlin semble une bonne réponse).

Critique de la vengeance. Une souffrance, la perte d’un être cher peut provoquer le besoin de revanche, de destruction. Le jeune héros parvient à réduire ce malaise grâce à ses amis qui le raisonnent, mais ce n’est pas le cas du méchant de l’histoire qui veut détruire celui qu’il juge coupable de la mort de sa fille. Ce n’est pas en se vengeant que l’on peut apaiser sa souffrance. Maîtrise de soi. Ne pas céder à l’agressivité qui risque de faire du mal aux autres.

Aider les autres. Le bon exemple c’est de vouloir le bien des personnes. Prendre soin de l’autre. On voit bien comment le robot Baymax gagne de la sympathie en étant chaleureux, aidant. Quand on a un don, un potentiel, il faut l’utiliser pour aider les autres. Exemple d’un frère qui guide dans le bon chemin, qui est un bon exemple et qui aide le plus jeune à faire ce qu’il est capable de faire. Sens du sacrifice. L’aide ultime c’est de donner sa vie pour l’autre, avec l’exemple de Baymax qui se met devant un projectile et qui va se sacrifier pour son ami.

S’améliorer. Un film qui montre des personnages qui augmentent leurs potentiels. Devenir plus fort. On verra tous les héros s’entrainer pour devenir puissants et avoir des pouvoirs. Un petit peut être fort. Même un jeune garçon peut vaincre des grands. La réflexion permet de s’en sortir. Hiro Hamada va devenir un super héros.

Mentor. On a besoin des autres pour avancer, que cela soit un grand frère qui nous guide, un professeur qui nous motive, un robot qui nous maintient dans la voie du bien. Les autres sont importants pour progresser.

Revalorisation de la science. Inventivité. Revalorisation de l’intelligence qui permettra aux nouveaux inventeurs de produire les objets du futur. Innovation. Importance de suivre de bonnes écoles. On a droit ici à un concours d’entrée afin d'être admis dans une école d'inventeurs. Il faut se mobiliser pour entrer dans l'école qui nous permet de faire ce que l'on veut dans la vie. Danger de la science. Critique de l’expérimentation qui risque la vie de personnes, cela est souvent guidé par la soif de réussite. Risque que des inventions pensées pour le bien soient utilisées pour le mal.

Monde du travail. Travailler pour la collectivité. Critique de l’entreprise qui pense au profit, qui veut acheter des brevets et utiliser le potentiel des gens pour se faire de l’argent. S’amuser en travaillant. On voit des personnes qui aiment leur travail, qui s’épanouissent à l’intérieur.

Recherche de la vérité. Hiro Hamada qui a perdu son frère dans une explosion va rechercher qui en est le responsable. Un accident n’en est pas forcément un. Il ne faut pas se fier aux apparences.

Critique des jeux d’argent. Un jeune garçon se met en danger en fricotant avec l’illégalité.

Famille monoparentale. Difficulté pour une tante de s’occuper de deux garçons, elle est inquiète de leur sort, semble dépassée. Hiro ne lui fait pas confiance, il ne lui raconte pas ce qui lui arrive. Autonomie. On voit ici un jeune garçon qui va vivre ses expériences hors du réseau familial.

Faire partie d’une équipe. Travailler ensemble, avoir un but en commun. À plusieurs, on peut vaincre. Accepter les différences. Tous les membres de l’équipe ont des personnalités différentes (mais cela reste des nerds) (un maniaque de la propreté, un amateur de super héros, un motivé de l’adrénaline).

SCENES DIFFICILES

Mise en danger. Combat de robot au début du film, on a l’impression que ce sont des vrais, les coups sont forts (finalement même si ce ne sont que des jouets, les membres sont coupés et c’est agressif). Un gros chef de bande frustré qui envoie trois sbires style yakusa faire peur à Hiro, ils sont prêts à le taper. Baymax sort dehors sans avoir conscience du danger, il risque de se faire renverser plusieurs fois, Hiro ne parvient pas à le rattraper. Ils se font poursuivre par des millions de pièce de métal, elles foncent sur eux, dirigées par un homme masqué. L’homme masqué sort de l’eau, musique stressante, il dirige des microrobots, on va le voir s’attaquer à Hiro et ses amis, poursuite dans la ville, risquer des accidents (petites ruelles, être éjecté de la voiture, gros saut, risquer d’être percuté par un train, échapper de justesse aux microrobots qui se refermaient sur la voiture et finir au fond de l’eau (moment anxiogène où l’on voit l’eau monter, on craint pour la vie des héros). Ils doivent apprendre à voler, on va craindre qu’ils se crashent plusieurs fois. Les microrobots s’attaquent à tous les héros, on les voit en position de perdre (boule de protection qui se fait transpercer par des pics, héros qui risque de se faire démembrer, une autre se fait envelopper, un autre sera compressé). Hiro risque de se faire attirer dans un vortex. Tout est détruit, le portail est instable, mais le robot Baymax y détecte une source de vie, il va avec Hiro rechercher la fille du professeur, mais il y a des débris partout à l’intérieur, c’est dangereux, on craint qu'ils ne puissent pas ressortir.

Tristesse. On ressent les souffrances des personnages quand des êtres proches disparaissent. Il y a la mort de différents personnages. Le grand frère va dans une maison en feu pour sauver son professeur, une grosse explosion détruit tout, on comprend que le jeune garçon est mort, les images qui suivent montrent des personnes qui se recueillent devant la photo du professeur et du jeune homme, puis la cérémonie d’enterrement et les condoléances à la famille. Mort de Baymax (vite remplacé par un autre robot grâce à de la mémoire retrouvée).

Stress. Différents moments où l’on ne sait pas ce qui va se passer. On voit qu’il y a une voiture qui suit Hiro et son robot lorsqu’ils sortent en pleine nuit pour enquêter. Entrer par effraction dans un entrepôt, c’est sombre, ils ne doivent pas faire de bruit, on ne sait pas ce qu’ils vont découvrir, la musique est tendue. Être dans un couloir sombre à la recherche du méchant, ils découvrent des appareils de téléportation détruits.

Malaise. La police ne croit pas à son histoire, Hiro Hamada doit se débrouiller seul. On voit une personne tenter de passer par un système de téléportation, mais la pilote d’essai ne réapparaît pas.

VOCABULAIRE
Parfois des termes techniques.

Commentaires. Film d’action plutôt orienté garçon qui parle du deuil, on nous explique bien les des conséquences d’une souffrance (se venger c’est mal). On nous renvoie que c’est mieux de travailler à l’école que de trainer dans la rue. De l’humour, mais peu de deuxièmes degrés, on reste dans un public cible de 10 ans (le mariage de Disney avec Marvel).

Thèmes. Superhéros. Robot. Mort. Deuil. Vengeance. Maîtrise de soi. Sacrifice de soi. Force du faible. Modèle. Science. Danger de la science. Créativité. Innovation. École. Travail. Jeu d'argent. Famille monoparentale. Autonomie. Équipe. Coopération.