Quels films pour nos enfants ?Quels films pour nos enfants ?

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Le Noël des Looney Tunes

LE NOËL DES LOONEY TUNES

Sans dégâts dès : 7 ans - Âge conseillé : 7 ans

 

DUREE
45 minutes
MONTAGE

Film d’animation vidéo sorti en 2006. L’histoire revient sur le passé, le présent et le futur.

MESSAGE

Esprit de Noël. Compassion et amour pour les autres. Avec des valeurs familiales, comme être ensemble, s'intéresser à l'autre, être gentil (on nous montre que l'on peut avoir le mal du pays, l'importance d’avoir des amis). L'enfant peut attendrir l'adulte. Attention, car ce film est tellement rempli de dénigrement que ce thème perd un peu de son impact. Altruisme

Rédemption. Importance de réaliser qu'il ne faut pas continuer dans ses mauvaises actions et réparer les choses en offrant des compensations.

Cupiditié. Critique de l’avarice, du sentiment de supériorité. Pathétique personnage qui n’a pas d’amis et qui ne s’intéresse qu’à l’argent certainement pour compenser. Argent. Être riche ne fait pas tout.

Famille monoparentale. Père qui a une fille unique et qui a besoin de penser à elle, de lui faire des cadeaux. Importance de pouvoir passer du temps avec son parent.

Monde de l’entreprise. Ne pas écouter les revendications. Voir les clients comme des personnes à exploiter. Travail monopolisant. Critique du méchant patron, qui exploite ses employés et qui va les faire beaucoup travailler à Noël.

Éducation. Une enfance malheureuse risque de générer une personne méchante.

La consommation. On perçoit une critique de la chose, avec le méchant qui est un patron de grand-magasin heureux de se faire de l’argent à la période de Noël, on se moque de la frénésie de la vente dans la période de Noël. Mais lorsqu'il sera temps de faire le bien, on nous montre un Daffy qui fait le bien avec son argent. Vive finalement la consommation.

Gag sexy. Un putois joue au tombeur et agresse quasiment une cliente en lui faisant du charme. Le directeur des ventes porte une culotte où c’est marqué embrasse moi c’est Noël.

Mort. Nous allons tous mourir un jour, autant que l'on soit bien considéré de son vivant.

Soucis financiers. Tristesse de ne même pas pouvoir offrir de cadeaux à son enfant. Exemple de pauvreté.

Solitude. C'est dur de vivre sans affection, même avec de la richesse. Amour parental. On préfère nettement avoir un parent aimant que la vie de Daffy.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Un fantôme prévient que Daffy aura la visite de trois fantômes, on voit le canard avoir peur. Ombre et cris dans l'obscurité, on craint l'apparence du fantôme, et le suivant est annoncé comme étant encore plus terrible, on entend des cris et on voit que Daffy a peur (personnage avec capuche et yeux rouges).

Tristesse. Petit pingouin pauvre tout triste qui demande à manger, on le voit pleurer, Daffy le critique. Pathétique Daffy qui n'a pas été choisi par un parent et qui doit rester à l’orphelinat. On voit les différentes personnes tristes, comme le Martien qui ne peut pas rentrer chez lui, la petite fille qui croit qu'elle aura la poupée demandée).

Malaise. Daffy s’empare de l’argent que les petits enfants tentaient de ramasser pour les pauvres. Daffy ne veut pas permettre à un père d’offrir une poupée à sa fille.Daffy se retrouve devant sa propre tombe, il voit des personnes qu'il a dénigrées s'intéresser à lui.

Banalisation de la violence. Fidèles aux gags ACME, les personnages reçoivent des coups pour que l'on rigole.

Dénigrement de personnage. Si Daffy est posé comme le méchant exploiteur, il est martyrisé du début à presque la fin (même Bug Bunny se permet de dénigrer en se moquant par exemple des problèmes d’élocution du canard).

VOCABULAIRE
Classique, parfois de l'agressivité (sale crétin).

Commentaires. Un film de Noël où les personnages se font dénigrer, maltraiter, difficile à vraiment mettre le thème de l'esprit de Noël après ça, on n'y croit pas vraiment. Une adaptation du conte de Noël de Charles Dickens. Mieux vaut connaître les personnages des Looney Tunes, on nous les met en scènes les uns après les autres.

Thèmes. Conte. Noël. Fantôme. Consommation. Cupidité. Famille monoparentale. Travail monopolisant. Éducation. Mort. Altruisme. Pauvreté. Soucis financiers. Solitude. Amour parental. Argent.