Quels films pour nos enfants ?Quels films pour nos enfants ?

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Ninja Turtles 2

NINJA TURTLES 2

Sans dégâts dès : 12 ans - Âge conseillé : 12 ans

 

DUREE
112 minutes
MONTAGE

Film de 2016 avec des incrustations en images de synthèse impressionnantes. Rythme qui peut être rapide. La caméra est très mouvante et génère une plus grande immersion dans le film. On va suivre plusieurs personnages en même temps.

MESSAGE

Quête identitaire. On doit s'accepter tel que l'on est physiquement, mais on a aussi le droit d'être ce que l'on est en pensant différemment. Les tortues auraient la possibilité de devenir humaines, pour des personnes qui doivent se cacher dans les égouts, c'est peut-être une solution (surtout pour Michelangelo, le plus jeune de la bande). Besoin de normalité, souffrir d'être considéré comme un monstre. Finalement ils ne cherchent plus la normalité, ce n'est pas assez fun.

Accepter les différences. On peut fonctionner ensemble même si on a des avis différents. Tolérance. Les gens ont peur de ce qu'ils ne connaissent pas (mais en découvrant que les tortues oeuvrent pour le bien, ça passe mieux). Multiculturalité. Intéressant de nous proposer des acteurs asiatiques ou noirs (encore ne faudrait-il pas tous les mettre chez les méchants).

Goupe. Travailler ensemble favorise le succès. Dissension. On voit que les avis divergeants créent une scission dans le groupe. On ne doit pas forcément tous avoir le même avis (on est tous différents), mais des points de vue différents peuvent renforcer une équipe. Leader. On critique l'idée que celui qui gère le groupe est la personne qui prend les décisions. Décision. Nous sommes tous maîtres de notre destin. Fratrie. C'est encore plus compliqué lorsque le groupe est constitué de frères, c'est encore plus important de pouvoir s'écouter.

Confiance. Ne pas cacher des choses aux autres. Mensonge. Lorsqu'on fait partie d'un groupe, on ne retient pas des informations sous le prétexte que l'on sait ce qui est bien ou pas, tout le monde doit pouvoir se positionner.

Héroïsme. April continue d'oeuvrer pour lutter contre les méchants. Casey Jones va entrer en scène pour faire la loi. On a attribué à Vern la réussite de la capture de Shredder dans le premier film, il va devoir faire ses preuves dans le deuxième. Superhéros. Et les tortues sont toujours là pour aider.

Fréquentations. Il ne faut pas croire aux promesses d'un méchant et vouloir s'allier à lui. Le savant est trahi par Shredder et celui-ci est trahi par le cerveau extra-terrestre Krang. Vouloir être reconnu, avoir besoin de gloire, vouloir dominer le monde peuvent être de mauvaises motivations (et peuvent nous emmener dans le côté du mal).

Importance d'être reconnu. Les tortues doivent continuer à se cacher, elles nous protègent dans l'ombre, mais elles ont été finalement reconnues par les autorités, respectées et félicitées.

Loi. Nos héros, que cela soit April, les tortues ou Casey Jones se mettent au-dessus des lois, ils font ce qu'ils veulent pour atteindre leur objectif. La fin justifie les moyens, on voit April voler une série d'habits pour se déguiser, cela ne lui pose pas beaucoup de problèmes. Casey commence à démolir un bar pour soutirer des informations. À la fin, les autorités reconnaissent le travail des héros.

Sexy. Différentes allusions humoristiques autour de la sexualité. Femme réduite à un objet sexuel. April utilise ses avantages féminins, se la joue sexy pour obtenir ce qu'elle veut.

Science-fiction. L'intelligence peut inventer des choses incroyables, les tortues ont des technologies avancées, et ce n'est rien devant ce qui va être découvert dans une autre dimension. Des thèmes de science-fiction avec l'extra-terrestre hideux et les mutants. Technologie. On nous montre la satisfaction d'avoir des produits technologiques.

Malbouffe. Les tortues adorent les pizzas.

Maîtrise. Même si les tortues combattent bien, elles font encore beaucoup de bourdes et mettent leurs actions à mal à cause de cela.

Femme forte. Entre April et la nouvelle responsable de la police, l'agente spéciale Rebecca Vincent.

Consumérisme. Placement de produits à gogo.

Romance. Nous sommes dans un film de bastons, il faut oublier les histoires d'amour (mais peut-être que dans la suite va se développer quelque chose entre April et Jones, il y a déjà quelques sourires niais actuellement).

Animaux anthropomorphiques. Des ninjas tortues et en bonus pour ce film un rhinocéros et un phacochère (le rat est peu présent).

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. En pleine nuit, attaque de motos qui mettent des bombes sur les voitures de police et les font sauter en pleine route, impressionnante suite d'image en pleine route, avec course poursuite, explosions et la tentative des tortues d'empêcher l'évasion. Les prisonniers se sont libérés de leurs chaines, ont expulsé le conducteur, assommé celui qui devait l'arrêter. April est poursuivie par des ninjas après avoir volé un liquide à Shredder, elle se fait agresser dans une sombre ruelle par des ninjas, première apparition de Casey Jones. Combats dans un commissariat, avec ninjas qui frappent des policiers. Sauter d'un avion en vol pour atterrir sur un autre, on peut craindre qu'ils ratent leur cible, voltige impressionnante. Combat de brute avec Rocksteady et Bebop, tir à la mitrailleuse qui démolit la cabine de l'avion qui tombe donc en chute libre, impressionnante image du crash. Ils tombent dans des rapides, on a parfois bien l'impression d'être submergé (ils finiront dans les chutes d'Iguazu, comme Indiana Jones n°4). New York tremble, un portail sur une autre dimension va s'ouvrir dans le ciel, une sorte de nuage sombre avec éclair se forme, cela crée une fissure. Deux combats finaux en parallèle, avec Krang et les tortues d'un côté et Jones et les deux animaux sauvages de l'autre. Une arme géante est pointée sur la ville. Les tortues se font canarder, les voitures sont éjectées derrière Jones (on oublie presque April qui doit combattre façon ninja dans encore un autre endroit). Armes. Utilisation d'armes en tout genre de la grosse lame aux gros pistolets.

Malaise. April ne parvient pas à télécharger ce qu'elle avait eu envie d'obtenir. Crainte que Shredder puisse s'évader, malgré les moyens mis en oeuvre pour le maintenir surveillé. On réalise que tout est mis en scène pour faire évader Shredder. Étonnante transformation de Rocksteady et Bebop, le rhinocéros et phacochère, dans un laboratoire où la caméra bouge beaucoup et où on ne voit pas grand-chose. Les tortues se font mettre en joue par la police, ils risquent d'être arrêtés, ils sont traités de monstres, Jones et April se mettent devant les armes pour leur permettre de s'enfuir et ce sont eux qui sont arrêtés. L'équipe des tortues échoue, moment de malaise où ils se sentent mal et ne se considèrent plus comme une équipe. La porte tridimensionnelle doit être refermée, ils y parviennent juste à la dernière.

Visuel effrayant. Les images sont impressionnantes de réalisme. Les scènes se déroulent principalement dans le noir. On rencontre Krang, extra-terrestre cerveau mollusque, il est vraiment répugnant. Impressionnante transformation de Rocksteady et Bebop en animaux (les cheveux tombent, oreilles qui poussent, c'est plutôt réalise et filmé en caméra sur épaule).

Moquerie. Les tortues se moquent de Vernon en lui envoyant des boulettes avec une sarbacane en pleine émission de télévision. Les deux stupides méchants du film, sont montrés comme des idiots (on se moque des personnes sans cervelles), transformés en animaux, on va rire de leurs gros bidons (sont capables de se péter dessus). On se moque bien de Casey Jones, dans sa première rencontre avec les tortues, on lui fait croire qu'elles veulent le manger (puis on lui demande d'attaquer un rat géant). Michelangelo fait très ado attardé pas vraiment au courant. Dénigrement. Un humour qui se moque un peu de l'autre en général. Police dépassée. Les agents ne parviennent pas à faire face à la situation, ils ont besoin de l'aide des tortues (entre les voitures qui se font exploser et la facilité d'entrer dans un endroit sécurisé, la police n'est pas montrée très capable).

VOCABULAIRE
Langage plutôt jeune (flic, débouler, looser). Il peut y avoir des termes scientifiques.

Commentaires. Ce film est moins sombre que le premier (mais il est bien rempli de combats). Un humour pré-adolescent, pas pensé pour les petits. Beaucoup d'humour, le monde des tortues est cool et on manie bien les vannes. Les amateurs de la série vont redécouvrir leurs personnages favoris dans une apparence plutôt réaliste, c'est assez impressionnant.

Thèmes. Ninja. Art martial. Science-fiction. Fréquentation. Équipe. Leader. Reconnaissance. Aider l'autre. Différence. Extra-terrestre. Leader. Monstre. Science. Coopération. Quête identitaire. Mensonge. Loi.

Le film précédent s'appelle Teenage Mutant Ninja Turtles. Mais il existe d'autres productions, pour des plus jeunes (mais pas les petits), en 2012 est sortie une série en images de synthèse, il y a aussi un film entièrement en images de synthèse, Tmnt, les Tortues Ninja.