Quels films pour nos enfants ?Quels films pour nos enfants ?

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Nini Patalo

NINI PATALO

Sans dégâts dès : 6 ans - Âge conseillé : 8 ans

 

DUREE
7 minutes par épisode
MONTAGE

Série de 2010. Une introduction d'une minute qui présente le thème de l'épisode. Les épisodes peuvent se voir indépendamment, difficile de saisir d'où vient la situation de cette famille, le générique montre juste que les parents se sont perdus et que Nina est seule (jusqu'à la fin de l'épisode où les parents apparaissent). Les séquences peuvent se suivre rapidement, en créant des effets de gags. L'épisode pilote explique la situation, avec l'étoile du soir qui exauce les voeux de Nina.

MESSAGE

Fratrie. André peut avoir les tares des grands frères un peu blasés qui n'apprécient pas les trucs de filles, et qui apprécient trop les jeux vidéos et les films d'action.

Bébé. Patalo est le bébé, toujours présent, mais sans réelle implication dans ce qui se passe, il est plutôt l'objet des autres.

Autonomie. Les parents sont absents, et la petite fille va dès lors vivre une certaine autonomie (mais quand même, retrouver ses parents à la fin de l'épisode). Jean-Pierre nourrit les enfants, une sorte de nounou quand les parents ne sont pas là, mais sans l'autorité qui va avec.

Filles revalorisées. La série met en évidence les filles, avec Nini qui doit se débrouiller pendant l'absence de ses parents, c'est elle qui agit, qui a des idées. André est un garçon canard diminué, juste bon à se faire taper dessus et Jean-Pierre n'est pas vraiment aidant. Elle a un côté garçon manqué, avec une apparence qui pourrait prêter à confusion.

Résoudre des problèmes. Nini a différentes idées pour s'en sortir. Amitié, elle peut compter sur ses amis pour trouver des solutions.

Des thèmes un peu fou-fous. Des thèmes proches des enfants (les dents de la petite souris. Un fou rire. Être accro à une boisson énergisante. Vouloir les choses comme dans les publicités. Soirée pyjama. Le dentiste), sinon des choses qui n'ont rien à voir avec le monde des enfants (un dictateur veut utiliser des pois tueurs, refaire un film d'horreur). Un humour décalé. Les enfants vont au cours de catch. Le kidnappeur demande qu'on se gratte le nez et qu'on mange sa crotte de nez. Déjanté.

L'adulte n'est pas bien considéré. Que cela soit un président, un docteur, un dentiste ou un policier ils peuvent tous en recevoir plein la tête. Personne n'est protégé. Une série qui se moque facilement des choses ou des gens qui ne sont pas vraiment montrés comme importantes. Même l'amour entre Jean-Pierre et une sorte de supervoisine est plutôt risible.

SCENES DIFFICILES

Banalisation de la violence. André le canard peut se faire frapper, traité de nul pour créer un effet comique. Un docteur peut recevoir un grand poing au visage. Parodie de prise d'otage chez le dentiste.

Malaise. Le chien Raoul disparaît après avoir été attaqué par une sorte de boule verte, proche du film d'épouvante, ce pois avale les choses avec une musique stressante. Risquer d'exploser après avoir mangé des céréales. La télévision est souvent allumée, on peut y voir un extrait de film d'horreur (avec un monstre dans les w.c.). Un Gégé gigantesque qui a détruit la ville, dans une idée de fin du monde parce qu'il est fâché. Le traumatisme du canard qui n'a pas de dents et pas de brosse à dents comme cadeau chez le dentiste.

Étrangeté. Scénarios étranges. La musique peut parfois en plus être stressante.

VOCABULAIRE
Classique. Quelques rares termes limites (Fric, pognon, foutu).

Commentaires. Une famille étrange, avec Patalo un bébé monstre violet qui peut prendre la forme des choses qui riment en O, Jean-Pierre un homme préhistorique décongelé, un canard en peluche qui parle, il ne faut pas s'attendre à des explications, c'est comme ça et les scénarios plutôt comiques nous envoient dans tous les sens.

Thèmes. Canard. Déjanté. Fratrie. Autonomie. Résolution de problème. Découverte. Femme performante.