Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

LE MONDE DE NARNIA 2 : PRINCE CASPIAN

Sans dégâts dès : 12 ans - Âge conseillé : 13 ans

DUREE
142 minutes
MONTAGE

Film de 2008, avec quelques effets en images de synthèse. Linéaire, mais avec des changements de lieux étranges, les quatre héros passent du Londres de la Deuxième Guerre mondiale à Narnia, ils reviennent en fait dans le futur, quelques siècles plus tard, du monde qu'ils ont laissé dans le film passé (pas si linéaire finalement).

MESSAGE

Héroïsme. Courage, se motiver à agir pour que le bien triomphe du mal.

Voyage initiatique. Grandir, devenir adulte.

Liberté. Un peuple doit être libre, importance de faire cesser les conflits. Colonisation. On critique la main mise de vilains conquistadors et l'idée d'un despote.

Combattre. Prendre les armes. Il existe des moments où c'est nécessaire de prendre les armes. On résout le conflit par la guerre. Critique du dictateur usurpateur. Paix. Si l’on fait la guerre, c'est pour obtenir la paix. Les héros veulent un monde où les habitants peuvent être heureux et libres.

Coalition. Importance d'être reconnu comme leader, fédérer. Ensemble, on est plus fort. Coopération.

Reconnaissance. On a une place dans sa famille, on ne doit pas se la faire voler. Importance d'être reconnu pour ce que l'on est, ne pas se faire voler son trône par un vilain oncle.

Responsabilisation. L'apparition tardive du sauveur Aslan, et ses réponses plutôt énigmatiques peuvent laisser penser à la plus jeune de nos héroïnes qu'elle aurait pu éviter beaucoup de morts, si elle avait eu confiance en elle au début de l'histoire (ce qui peut être un peu lourd à porter).

Rivalité autour du pouvoir. Autant du côté des méchants que des gentils, on peut ressentir le besoin d'être le chef. Contrôle du leadership. Égoïsme.

Romance. Petite liaison amoureuse entre Susan et Caspian, mais cela finit juste par un bisou sur la bouche et un adieu définitif.

Temporalité. Un film avec le thème du temps qui passe. Réaliser que certaines actions passées n'ont pas pu s'inscrire dans le temps et n'ont pas permis une bonne évolution des choses. L'âge réel des héros prête à confusion, ce sont des enfants, mais ils ont déjà vécu une vie d'adulte, sont des rois et des reines sur Narnia.

Fratrie. Différentes interactions dans une fratrie.

Connotation religieuse. C'est un peu moins explicite que les autres films, mais on réalise bien que la foi en Aslan est la solution à bien des problèmes.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. De nombreuses scènes de combats assez dures, batailles, morts. Ambiance de guerre (il n'y a pas vraiment d'intrigues compliquées, le film est presque entièrement fait de batailles ou de poursuites). Il y a beaucoup de morts. Armes de combat (épées, arcs, flèches, catapultes). Scène d'accouchement où on voit bien le visage de la mère qui souffre. La sorcière blanche peut se montrer agressive.

Visuel effrayant. Certaines créatures fantastiques peuvent effrayer les plus jeunes spectateurs, notamment les créatures maléfiques.

Tristesse. 1300 ans se sont déroulés sur Narnia, la prospérité a disparu, le royaume des enfants n'est plus qu'un lointain souvenir et la magie a presque disparu. Les enfants doivent quitter leurs amis de Narnia, on les voit partir, c'est un peu triste (surtout qu'ils reviennent à leur sombre métro, bien moins sympathique que le ciel bleu de Naria).

Rythme rapide. Peu de répit pour le spectateur, qui vit le film dans un rythme soutenu, accompagné d'effets spéciaux impressionnants et de musiques dynamiques.

VOCABULAIRE
Classique

Commentaires. Quelques scènes d'humour, de nombreuses références au premier film. Pour un film des studios Disney, c’est plutôt violent et pas adapté à un public de jeunes enfants. On veut la paix, mais on prend les armes, on voit que le message n'est pas une ode à la non-violence.

Thèmes. Héroic fantasy. Monstres. Princesse. Lion. Magie. Courage. Combattre. Paix. Liberté. Voyage initiatique. Leader. Coopération. Reconnaissance. Responsabilisation. Religion. Temporalité. Égoïsme. Fratrie.

Le lion, la sorcière blanche et l'armoire magique est le premier film, l'Odyssée du Passeur d'Aurore est le troisième.