Quels films pour nos enfants ?Quels films pour nos enfants ?

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

les mystérieuses cités d'or saison 2

LES MYSTERIEUSES CITES D'OR - SAISON 2

Sans dégâts dès : 7 ans - Âge conseillé : 7 ans

 

DUREE
23 minutes par épisode.
MONTAGE

Série de 2012. On reprend l'histoire un peu après où on l'avait laissée en 1984. Mieux vaut la connaître pour saisir les liens entre les personnages. Les épisodes sont à suivre. Flash-back, effet de ralenti. On retrouve à la fin de l'histoire des petits documentaires sur ce qui est vu durant l'épisode.

MESSAGE

Amitié. Importance d'avoir de bons camarades, ils remplacent ici la famille qu'ils ont tous perdue. Pouvoir compter sur l'autre, prendre du bon temps ensemble. Rencontrer de nouveaux amis qui peuvent soutenir de différentes façons (s'il y a des vilains dans la série, il y a aussi beaucoup de personnages bienveillants). Malaise entre les trois amis quand on réalise qu'il n'y a que deux élus. Sentiment d'être mis de côté, risque de tensions, de rejet lorsque l'on provient de cultures qui se sont toujours battues (Esteban un Atlante contre Tao un homme de Mu).

Découverte de différentes cultures. Après les premières cités d'or qui étaient chez les Incas, on va nous faire découvrir la chine. Respect des traditions, de l'autre et ses valeurs. Accepter l'autre, on nous montre des personnages qui apprécient le contact avec les étrangers et les méchants qui ne les apprécient pas. Tolérance.

Trahison, confiance. Les enfants doivent apprendre à faire attention aux personnes qu'ils fréquentent, il faut parfois se méfier de l'autre. Méfiance.

Sens de l'aventure, héroïsme. Cachettes secrètes et autres découvertes spectaculaires que des enfants vont vivre. Avancer pour découvrir son destin.

Force du faible. Les enfants semblent aussi capables que les adultes, voir plus. Autonomie.

Pédagogie. Mini-documentaires à la fin de l'épisode, avec différentes informations didactiques en images réelles (Barcelone, les montagnes de Guilin, les bambous, temple Shaolin, l'école, leurs armes, les cerfs-volants, la cité interdite, la Mongolie, la muraille de Chine). Déouverte.

Critique de la convoitise. L'appât de l'or, les choses précieuses. Les méchants pirates sont intéressés par l'or, on critique ces adultes qui ne veulent que l'argent. Cupidité.

Intelligence. Revalorisation du savoir, du livre, importance de savoir lire, de connaître les écritures. Résoudre des énigmes pour progresser vers la nouvelle cité d'or. On rencontre un alchimiste qui recherche les secrets de l'univers (après les connaissances de Mu, on glisse vers le steampunk, avec l'engin d'un inventeur). Soins médicaux avancés, avec des moines Shaolin qui prodiguent de bons soins. Dans l'équipe, Tia est plutôt dirigée vers le côté infirmière, avec la connaissance des onguents. Grand-maître, exemple de personnes avec de grands savoirs. Médicament.

Quête identitaire. Esteban trouve petit à petit les secrets de ses origines.

Véhicule. Toujours des véhicules impressionnants pour l'époque.

Et encore. Critique de l'église, emphatique, qui veut donner une famille à Esteban, l'éloignant de ses amis. Une église qui ne veut pas favoriser des croyances étranges à leurs yeux. Difficulté de faire son deuil. Après avoir appris la mort de son père, Esteban n'a plus le goût de vivre. Il lui faudra comprendre qu'il a déjà une famille. Critique de l'art martial agressif, la force peut se mettre en avant avec d'autres moyens que la violence. Importance de se laver.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Au début de la série, les héros adultes sont en prison, ils vont s'échapper dans la nuit. Menace de garde armé. Agressivité de Pang Zi, chef des pirates qui menace le chef du village avec son arme, en lui criant dessus, ils veulent capturer les héros. Enfants catapultés sur un bateau de pirate qui les attaque avec un sabre, il y en a un qui se fait envoyer en dehors de l'embarcation, il flotte inconscient. Esteban et Tao emprisonné par les pirates, ils tentent de s'enfuit, mais sont rattrapés, ils vont être menacé avec un gros crocodile pour qu'il parlent, on les voit avoir bien peur. Esteban tombe du grand condor en plein vol en tentant de retenir un nouvel ami. Zia inconsciente après un accident avec le condor. Tout le monde s'endort dans le bateau volant qui risque de s'écraser. Se retrouver dans une maison remplie de personnages patibulaires qui semblent vouloir s'en prendre aux enfants. Les enfants se retrouvent entourés de brigands. Grosse crainte d'un dragon volant, mais ce n'est qu'un cerf-volant. Enclencher un piège et risquer de finir noyé. Mendoza kidnappé par des inconnus. Tempête de sable. Esteban et Zia se retrouvent dans un mécanisme étrange, labyrinthe dangereux. La corde à laquelle Tao était accrochée se rompt, il parvient à se retenir au milieu de la paroi, effet de danger. Esteban piqué par un scorpion risque de mourir. Nuée de chauves-souris, les enfants les fuient, musique stressante. Dans la montagne enneigée, Zia tombe dans une profonde crevasse, les autres risquent d'être pris dans une avalanche. Devoir survivre à la destruction de la cité d'or. Face à l'inconnu. Il y a des ennemis qui peuvent guetter dans l'ombre, on ne sait pas tout de suite qui c'est. Mendoza se montre suspicieux, cela ajoute de la tension. Homme en silhouette sombre, avec un rire dément, il tend un piège aux héros dans une ancienne cité. Crainte d'une sorte de monstre dans le noir, on ne voit que les yeux et on entend son grognement (ce sera en fait un chien tibétain, ses dents peuvent être plutôt impressionnantes, surtout quand il se rapproche de Zia, on peut aussi craindre qu'il croque Pitchou).

Tensions. Les séquences peuvent s'arrêter sur une situation tendue, on part sur d'autres personnages pour laisser planer souvent le suspense.

Méchants. De nombreux ennemis vont se succéder très rapidement. Tout d'abord un nouveau personnage mystérieux qui semble rester en arrière-fond de la trame, Zares est insensible, froid (il a un sbire, le balafré, qui se fera passer pour un prisonnier). Pang Zi, pirate chinois agressif. Ambrosius a un rôle ambigu, il semble pourtant sympathique, mais Mendoza ne semble pas être dupe. Instructeur Shaolin frustré de ne pas avoir pu succéder au grand-maître et qui veut se venger. Chef de garde, bandits.

Nombreuses fuites. Les enfants passent d'un problème à un autre, les prisons de Zares, les pirates de Pang Zi, les foulards rouges, peu de répit, avec une succession de personnages qui ne cessent de s'en prendre aux enfants "ça devient une habitude, on n'arrête pas de se faire capturer" dira Esteban, en effet.

Malaise. Le chef du village, emmuré vivant, même après avoir trahi les enfants. Le tenancier a trahi les héros pour pouvoir récupérer son fils, kidnappé par les soldats. Mendoza qui retient les pirates pour que les autres puissent s'enfuir avec le Condor. On craint que les pirates parviennent à retenir la nef volante, on voit qu'il y en a un qui parvient à monter clandestinement à l'intérieur. Pedro et Sancho peuvent mettre en danger leurs amis en faisant des bêtises. Précieux livre d'Ambrosius, jeté sur de la braise, risque de bruler. Se faire voler des objets précieux. Esteban est entré dans la cité interdite, il risque la mort s'il est pris (ce qui est presque le cas). Le moine ne veut pas tout dire de la prophétie aux enfants, il semble que l'un des enfants pourrait être tué. Esteban qui doit danser à la place du prince, il ne maîtrise rien. Soldat que l'on réalise être entré dans un endroit où les enfants se croient en sécurité, un mécanisme va fermer la porte de sortie. On va craindre que ce soit Mendoza qui est le traitre, mais ce n'est pas le cas. La nouvelle cité disparaît, le dragon d'or coule au fond d'un lac. Le dernier épisode est plutôt anxiogène, avec le père d'Esteban enlevé par le méchant, qui somme les enfants à retrouver les autres cités d'or (le pire c'est que sous le masque de Zares se cache un prétendu ami).

Fausses morts. Mendoza se fait battre par Zares, il tombe dans un précipice avec Sancho et Pédro, leurs amis les croient morts. Un ami chinois et le chien tibétain semblent être morts, tombés dans une crevasse. Pitchou que l'on peut penser écrasé par des débris de cité d'or. Tristesse. Esteban apprend que son père était ce prêtre, "mort" dans la première saison.

Maltraitance. Un des pirates se fait envoyer dans le bassin au crocodile, il risque de se faire manger, les autres rient de lui. Menace de faire rôtir le perroquet. Sancho et Pedro sont montrés comme stupides, stéréotype du copain sympathique et bête (on rit de l'adulte idiot).

Santé. On peut voir des personnes alcoolisées.

VOCABULAIRE
Classique.

Commentaires. Le caractère design des personnages est le même que dans la première série, mais la technique d'animation a évolué, comme leurs traits, cela reste fluide grâce à la synthèse et les amateurs de la première série, pour autant qu'ils ne soient pas trop puristes, ne seront pas trop déçus (même si les personnages n'ont plus la même voix). Si la première série était plutôt dure et complexe, celle-ci est plus facile d'accès, ce sera donc au niveau du scénario que l'intérêt par rapport à la première série sera le plus frustrant (celui-ci est une succession de mises en danger et rencontre avec des petits camarades qui aideront les héros). Les épisodes sont clairement à suivre et même la saison ne se termine pas (on nous stress avec un enlèvement, et nous pousse à attendre une suite).

Thèmes. Quête identitaire. Amitié. Tolérance. Équipe. Force du faible. Méfiance. Découverte. Cupidité. Véhicule. Steampunk. Trahison. Autonomie Deuil. Historique.