Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

Les mystérieuses cités d'or

LES MYSTERIEUSES CITES D'OR

Sans dégâts dès : 8 ans - Âge conseillé : 9 ans

DUREE
28 minutes par épisode
MONTAGE

Une série d'animation de 1983, avec 39 épisodes. Une grande saga, avec des épisodes qui constituent une suite. Il peut y avoir de rares flash-backs, pour amener des explications. Une mini série documentaire pédagogique en prises de vues réelles, termine chaque épisode, qui étoffe les thèmes abordés dans l'animé.

MESSAGE

Aventures et héroïsme. Les enfants vont développer leurs capacités. Courage, entraide, ténacité, débrouillardise, curiosité, intelligence. Les différents personnages sauront faire en sorte de toujours s'en sortir. Persévérance. Avoir le courage d'aller en avant.

Quête identitaire. Recherche des Cités d'or, mais aussi de ses origines.

Aider l'autre. On voit des personnes qui peuvent soutenir l'autre sans contreparties (même si le plus souvent, ils semblent plutôt intéressés, on ne fait pas souvent des aides pour rien, surtout les adultes).

Mort. On parle de la mort de parents. Deuil. Faire face au deuil d'un parent décédé, être à la recherche de ses origines, tenter de comprendre son passé lorsqu'il n'est pas clair. Autonomie. Devoir faire face sans adulte.

Force du faible. Ce sont les enfants qui se montrent les plus courageux, qui veulent sauver le monde.

Méfiance. Adultes dangereux. On ne peut pas avoir confiance aux adultes, il y en a certains qui n'hésitent pas à s'en prendre à des enfants.

Amitié. Lien entre trois enfants qui peuvent compter l'un sur l'autre. Romance. Avec légère apparition de sentiments.

Histoire, années 1532. Avec la colonisation des terres amérindiennes. Avec des intrigues politiques, des tensions entre les différents protagonistes. Critique de l'occupation du pays Inca et des méchancetés perpétrées par l'occupant espagnol. Critique des guerres et de l'utilisation d'armes destructrices.

Critique de l'appât du gain. Besoin de rechercher de l'or, maladie que semblent avoir tous les Européens. Tous les méchants, centrés sur leurs personnes, seront morts à la fin de la série.

Monde empli de croyances. Les prédictions du monde de Mu. Les Espagnols croient qu'Esteban peut commander au soleil. Les Incas attendent le dieu sauveur à la peau blanche, ils croient que c'est Esteban. Critique des craintes qui peuvent conduire au sacrifice. Beaucoup de statues avec différentes représentations de divinités.

Mentor. Les vieillards sont souvent source de savoir ou de transmission.

Problématique du vertige. Esteban va devoir vaincre sa peur.

Véhicule. Les petits spectateurs vont apprécier ce que les héros vont découvrir et utiliser comme moyen de locomotion.

Atlantide. Avec le peuple de Mu, on a une sorte de version de l'Atlantide.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Les enfants sont souvent poursuivis, doivent échapper à des dangers (les Espagnols s'en prennent à eux, les tirs de canon sur le Solaris. La tribu des Urubus veut sacrifier Zia. Les Olmèques veulent transplanter les cellules de nos jeunes héros). Ils peuvent craindre l'environnement (l’eau envahit la soute, avec les enfants enfermés à l'intérieur, l'effondrement de temples). Découvertes de nouveaux personnages, nouveaux peuples qu'il faut rencontrer et qui souvent dans un premier temps sont agressifs. L’impression de voir des monstres de pierre durant la traversée de l'Atlantique. Les enfants sont considérés comme clandestins et doivent être jetés par-dessus bord. Une tempête qui fait sombrer le bateau. Requin à grosses dents. Des tunnels avec chauves-souris . Le risque de s'écraser avec le Condor. Un marécage rempli de crocodiles.

Une grande partie des adultes se soucie peu des enfants. Même Mendoza qui est leur meilleur allié se soucie principalement de l'or. Pedro et Sancho sont montrés comme deux personnes stupides. Et du côté des méchants, Gomez, avec une violence maintenue et une intelligence froide et Gaspard, brutal. Fernando Laguerra et Marinché sont aussi agressifs et avides.

Tensions liées à l'inconnu. De nombreux moments accompagnés de musiques tendues, où on ne sait pas ce qu'il va se passer. On se demande qui est caché dans la caisse. Une présence inconnue sur l'île, de gros yeux brillants dans le noir, Zia se fait enlever. Devoir entrer dans des endroits inconnus.

La mort est présente. Le décès de vieillesse du père adoptif d'Esteban. Les menaces de mort à l'encontre de ceux qui osent contredire les militaires espagnols. La fausse mort de Gaspard et Gomez. Papacamayo, le père de Zia, abattu par une flèche. Ménator, mortellement blessé, qui va constater que sa race va s'éteindre.

Tristesse. La destruction du Solaris. Le kidnapping de Zia vu par son père. Le coup de poignard d'un Olmèque contre le gardien des cités d'or, puis son sacrifice.

Peur. Les mini-documentaires montrent des scènes de la vie d'habitants d'Amérique du Sud, avec parfois des rituels (comme le poulet auquel on coupe la tête avec son corps qui bouge tout seul).

VOCABULAIRE

Classique, avec des musiques prenantes.

Commentaires. Une série qui semble historique, mais qui va assez vite rencontrer des royaumes perdus et des technologies de science-fiction (un bateau ou un avion solaire), les plus jeunes risquent d'avoir quelques frayeurs. À la fin on aura aussi droit à des Olmèques et à leur machine volante. Une série pleine de rebondissements et intelligente qui a enchanté toute une génération d'enfants dans les débuts des années 80. Une nouvelle série va apparaître en 2012, ici la deuxième saison.

Thèmes. Extra-terrestre. Quête identitaire. Méfiance. Force du faible. Amitié. Historique. Cupidité. Courage. Persévérance. Aider l'autre. Véhicule. Mort. Deuil. Autonomie. Équipe. Vertige. Colonialisme. Documentaire. Atlantide.

Ce que disent les autres. Ici un site bien complet sur cette série, avec une description des épisodes.