Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

MOYASHIMON

Sans dégâts dès : 8 ans - Âge conseillé : 13 ans

DUREE
22 minutes pour 11 épisodes
MONTAGE

Après le rappel de l'épisode précédent, le générique est un mélange de films classiques incrusté de microbes propres au dessin animé. Il peut y avoir des retour en arrière. Quand on voit les microbes, il y a généralement leur nom classique à côté. À la fin de l'épisode, une minute de résumé consacrée aux différents microbes que l'on a rencontrés dans l'animé.

MESSAGE

Campus universitaire. Découverte du monde scolaire à travers deux jeunes qui partent étudier dans la capitale. On va découvrir des relations dans l'établissement, la différence entre les différentes années. Les dortoirs immondes. Critique des magouilles d'étudiants qui veulent se faire de l'argent.

Menus culinaires étranges. Chaque épisode nous fera découvrir des spécialités culinaires en lien avec les microbes (obtenir des nutriments grâce à la fermentation avec des micro-organismes, le Kiviak est un plat traditionnel du Groenland où des oiseaux sont introduits dans le corps d'un phoque pour que leurs tripes se conservent et puissent être mangées. Le surströmming, hareng fermenté pendant plusieurs mois, une odeur particulière se dégage de la boîte ouverte). On parlera de mets coréens ou de médecine chinoise.

Relation amoureuse. On voit des garçons intéressés par les filles, surtout à partir de l'épisode 7, le vieux professeur veut vendre des aphrodisiaques à ses élèves (on voit des nez qui saignent :) et les garçons se font des plans pour savoir qui prend qui. Difficulté de se faire larguer par son homme. Refus du mariage arrangé.

Critique de l'homophobie. Et pour prouver que ce ne doit pas être un problème, une des héroïnes embrasse sa camarade. Thème du travestissement.

Respect des traditions. Le message est plutôt conservateur, autour des traditions qui avaient le mérite d'utiliser les pouvoirs naturels de notre Terre. Écologie.

Ouverture sur l'autre. Difficulté de se sentir différent. Importance d'avoir des amis qui nous acceptent pour ce que l'on est. Histoire d'amitié entre deux camarades qui vont prendre chacun leur chemin et qui resteront quand même proches.

Et un peu de tout en vrac. Une ode aux vers de terre. Bizutage dans une école d'agriculture. Insémination de vache. Sens de la fête et festival de printemps.

SCENES DIFFICILES

Petite tension. Les seuls moments tendus sont durant la fête du printemps quand ils risquent de se faire crever leur ballon.

Choses dégoûtantes. Comme le phoque en putréfaction avec les oiseaux dedans.

Tristesse. Des choses tristes comme le suicide du maître d'une distillerie.

Des allusions sexuelles. L'assistante à un côté dominatrice, d'ailleurs elle sait manier le fouet et porter les vêtements qu'il faut.

Valorisation de l'alcool. Des choses immorales comme la fabrication illégale de Sake. Le saké a une place privilégiée dans l'animé, on y découvre un bar avec de bonnes bouteilles. Une explication poussée de sa fabrication, les problématiques qu'elle peut rencontrer, avec les lactobaciles fructivorans, mais attention, quand on est trop jeune, il ne faut pas commander de l'alcool et cela peut avoir un effet désinhibiteur chez les demoiselles.

VOCABULAIRE
Il peut y avoir des termes plutôt techniques, surtout quand le professeur parle des microbes. La musique avec les microbes ressemble à celle du jeu Locco Roco.

Commentaires. Une série plutôt pour les adolescents ou adultes. Avec des préoccupations d'universitaires. Un humour surtout amené par les personnages secondaires qui peuvent être tournés en ridicule et par les microbes, petites choses kawaii qui se baladent partout. Il y a beaucoup de scènes autour du saké, avec une presque idolâtre de la chose, peut-être pas idéale pour les jeunes qui sont en recherche d'expériences.

Thèmes. Asie. École. Aliment. Intérêt à l'autre sexe. Homosexualité. Écologie. Tolérance. Alcool.