Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

MIA ET LE MIGOU

Sans dégâts dès : 7 ans - Âge conseillé : 7 ans

DUREE
92 minutes
MONTAGE

Le film de 2008, commence sans véritable introduction. Histoire d'un père qui n'est pas avec sa fille, un chantier qui a des problèmes. Puis on glisse sur Mia qui part du village, puis sur une réunion d'industriels qui gèrent un projet d'hôtel luxueux en pleine jungle. Il y aura des allez retour entre ces protagonistes, des histoires en parallèle qui complexifient la compréhension pour les plus petits. Il peut y avoir des moments de rêves (Mia retrouve sa mère qui est morte). On découvre la fin de l'histoire avec le générique de fin qui montre quelques images. Il y aura même un peu de dialogue en bonus à la fin.

MESSAGE

Capitalisme sauvage. Critique des lieux de loisir, hôtels qui se bâtissent dans des endroits idylliques et qui n'hésitent pas à vouloir sacrifier la nature pour leur profit. Critique du patron qui est prêt à sacrifier sa famille pour réussir son projet, qui n'est pas touché par la mort d'un de ses ouvriers, qui traite ces hommes de bourrins et qui se permet en pleine discussion de répondre à son téléphone portable. Industrialisation.

Écologie. Il y a des endroits à protéger, un équilibre naturel que l'on ne comprend pas forcément et qu'il ne faut pas détruire. Magie dans la nature, l'arbre sacré qui est protégé par les Migou. La mère est une scientifique qui analyse la banquise et qui s'inquiète de la fonte des glaces.

Affectivité dans la famille. Difficulté pour un père de faire quelque chose avec son fils, de le prendre dans ses bras (il l'amène chez un trafiquant d'arme, et veut aller traquer le monstre avec lui, faire un carnage "entre hommes"). On parle de l'importance de la mère, son côté protecteur, rassurant, même quand elle est morte.

Travail monopolisant. Difficulté pour les parents (autant le patron que l'ouvrier) d'allier vie de famille et travail, les enfants trinquent et se sentent seuls.

Quête initiatrice. La petite fille quitte le village protecteur des femmes pour retrouver son père. Et elle reçoit un collier (on devient une femme quand on reçoit un cadeau comme ça). Persévérance. Elle passera par-dessus beaucoup de difficultés. Elle passera par l'étape se faire couper les cheveux.

Peur des autres. Attention il y a des monstres qui dévorent les gens dans la forêt, c'est un endroit maudit, habité par des démons. Besoin de se rassurer en pouvant compter sur des gris-gris pour avoir de la chance.

Pays type Amérique du sud. Les autocars hyper bondés, la solidarité entre les gens, les bakchichs pour le gouvernement, présence d'une police militaire.

Fonctionner ensemble. Se chamailler, la bagarre ça ne permet pas d'avoir un but commun, de fonctionner correctement.

La mort. Les choses peuvent mourir, s'il y a une graine, cela peut revivre.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Son radeau tombe de la falaise, un camion risque de renverser le vélo qui la transporte. Elle doit avancer dans un petit chemin creusé à même la falaise. En pleine nuit quand elle s'endort dans une maison inconnue, on voit un poignard qui semble vouloir la tuer, puis une espèce de sorcière monstre lui fait peur. Étourdie par un Migou elle tombe dans le vide. L'agressivité de l'entrepreneur quand son projet est menacé, il est prêt à tuer. La destruction de l'arbre qui rend les choses bien rouges, les deux enfants qui sautent de l'hélicoptère et tombent dans le lac, des grêlons, des oiseaux, la foudre font se crasher l'hélicoptère, le père survit miraculeusement, mais il sera précipité dans un trou.

Peur de l'inconnu. Il y a quelque chose qui a détruit le chantier. On voit dans le sombre de la forêt deux yeux. Une énorme empreinte à griffe sur le sol. Ce sont les Migous, gentils, mais bizarres, qui peuvent devenir énormes et ils ne parlent pas bien. Peuvent impressionner les plus jeunes. Dans la forêt, elle semble se perdre, une musique angoissante nous fait bien comprendre qu'il va se passer quelque chose de terrible

Tristesse. L'arbre se meurt et les gens qui étaient avec eux meurent aussi, tout devient glacé.

Thème adulte. Les bas-fonds d'une ville, où il y a des faux-monnayeurs, un trafiquant d'arme. Dans l'introduction, on voit des personnes jouer aux cartes et tricher.

VOCABULAIRE
Classique

Commentaires. Un conte poétique et qui peut montrer les belles couleurs de la planète, mais aussi le côté sombre de l'homme. Un film à voir en famille, mais pas pour les tout petits.

Thèmes. Sorcière. Écologie. Industrialisation. Travail monopolisant. Relation au père. Mort. Quête initiatrice. Persévérance. Peur. Poétique.

Ce que disent les autres. Pour FilmAges, l'âge conseillé est de 7 ans "Dessin animé qui s’adresse essentiellement aux jeunes spectateurs. Les plus petits d’entre eux risquent néanmoins d’être effrayés par certains passages (apparition de la sorcière) ou heurtés par la réaction violente de certains personnages (colère du père, usage d’armes à feu). Toutefois, ces moments sont de courtes durées. S’il ne s’agit pas d’un film d’animation comique, plusieurs passages amuseront néanmoins les enfants (le personnage du Migou notamment). On relèvera aussi le dépaysement que procure ce film et de nombreux éléments poétiques et doux. Ce conte aborde aussi des questions relatives à la protection de l’environnement et des dangers à rendre accessibles des régions reculées du globe. Il faut signaler que la partie de l’intrigue tournant autour de la création d’un centre touristique est complexe pour un jeune enfant. La construction du récit également (plusieurs intrigues parallèles). De plus, le film comporte beaucoup de dialogues. Il n’est donc pas destiné a priori aux tout petits."