Quels films pour nos enfants ?

Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Men in Black 3

MEN IN BLACK 3

Sans dégâts dès : 12 ans - Âge conseillé : 13 ans

 

DUREE
104 minutes
MONTAGE

Film de 2012, avec de nombreux effets de synthèse bien réussis. Effets impressionnants. Beaucoup de rebondissements autour la temporalité. On suit plusieurs personnages et intrigues en même temps. Rythme qui peut être très rapide.

MESSAGE

Héroïsme. Faire un métier important pour la collectivité, à un haut degré de hiérarchie. Courage, force, intelligence.

Temporalité. Espace-temps. Modification de la linéarité, du futur, du passé, du présent, fracture temporelle. Différents futurs possibles, cela dépend de petites choses.

Effets de testostérone. Avec des voitures vrombissantes et autres engins qui avancent vite. On est dans un monde de vrais mecs (d'ailleurs assez forts pour partir sur la Lune en 69, une ode à l'américain).

Importance de la gentillesse. On nous montre un Alien qui veut protéger la Terre, tout de bonté.

Expression des sentiments. Ne pas éloigner les émotions de la vie. Importance de se parler au travail. Ne pas oser se confier à l'autre, ne pas oser parler. Traumatisme. Découvrir quel traumatisme une personne peut avoir vécu pour se renfermer.

Racisme. En 1969, un noir qui conduit une jolie voiture est forcément un voleur. On nous montre qu'en 2012, on a la chance de ne plus être dans le délit de faciès.On nous montre un chef des MIB en 1969, raciste envers les Aliens, et un K qui a déjà des connaissances chez les extra-terrestres.

Romance. Petit flirt entre le jeune K et la jeune O, on découvre des personnes qui s'apprécient mutuellement. Gros baiser avec une langue surdimensionnée qui entre dans la bouche de la demoiselle.

Humour caustique. On dénigre bien l'art, avec un Andy Warhol présenté comme imposteur, des artistes surtout Aliens.

Deuil. Reparler de la mort du père, toujours douloureuse. On nous montre l'importance d'une protection qui peut être donnée par un autre homme.

Culture des années 69. Entre baseball et hippie, l'Amérique avait un autre look (même chez les Aliens).

Les femmes ne sont pas dans l'action. On peut les voir dirigeantes ou intrigantes, mais ce ne sont pas elles qui sont actives sur le terrain. Plutôt jolies, revalorisées par leur plastique (par exemple mis en valeur par un habit en latex).

Théories des secrets, complot. Il existe des agences gouvernementales qui sont au-dessus de tout et qui oeuvrent pour que l'on soit protégé. Des choses sont cachées aux simples mortels. Mensonge. Importance de la vérité, c'est bien d'oser dire les choses comme elles le sont vraiment (plutôt étrange comme thème, vu le culte du secret des MIB).

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. K va électrocuter J. Monstre poisson à grosses dents qui veut avaler J. Risquer de perdre la mémoire et de ne pas pouvoir sauver son ami. Danger de vertige. Avec le risque de tomber de haut. Effet bien rendu, on a presque aussi peur du vide. Saut depuis le haut d'un immeuble, perdre un appareil important en pleine chute. Risquer de se fracasser au sol. Beaucoup de combats. Bagarres. Utilisation d'armes en tout genre.

De nombreuses morts. Dire vouloir prendre plaisir à tuer l'autre. Une jeune femme envoyée dans l'espace par celui qu'elle avait sauvé. Une grande quantité de gardiens de prison abattus par des petites flèches, ou envoyés dans le vide de l'espace. Désintégration de nombreux Aliens. Z est mort, on voit son éloge funèbre plutôt ratée. K va disparaître, tué dans le passé.

Visuels effrayants. De nombreux Aliens effrayants, faciès monstrueux, très réalistes. Apparence du méchant de l'histoire, parodie de gros motard, avec des spécificités d'extra-terrestre, dents cariées doublement acérées, un visage qui peut s'ouvrir, une main qui peut s'ouvrir pour accueillir un petit Alien tueur (plutôt immonde).

Tristesse. La mort triste du film, est le père d'un petit garçon à la fin du film, encore plus poignante quand on réalise qui il est vraiment.

VOCABULAIRE
Classique, parfois vulgaire.

Commentaires. Un scénario qui joue avec le temps, donc forcément un peu complexe, plus adapté aux adolescents, surtout que le méchant est un vrai méchant, qui s'évade après des années de prison, il a une revanche à prendre.

Thèmes. Science-fiction. Extra-terrestre. Temporalité. Complot. Mensonge. Travail monopolisant. Intérêt à l'autre sexe. Racisme. Traumatisme. Deuil. Espionnage.

Pour apprécier le film, il vaut mieux connaître la relation entre ces personnages (après le premier film et le deuxième, il existe aussi un dessin animé). Un film de science-fiction qui ravira les amateurs du genre.