Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

Megamind

MEGAMIND

Sans dégâts dès : 7 ans - Âge conseillé : 9 ans

DUREE
96 minutes
MONTAGE

Film en images de synthèse de 2010. . Le film est plutôt complexe, surtout dans sa capacité à changer l'apparence des personnages. Il aura des effets de flash-back, d'ellipses (les premières images montrent les dernières minutes du film, avec le héros qui explique qu'il va mourir et qui présente ensuite sa jeunesse). Un rythme rapide, des actions survoltées.

MESSAGE

Capacité à changer sa destinée. L'environnement influence beaucoup sur ce que l'on va devenir, mais si on veut changer tout est possible. Réparation. Rédemption. Ici un enfant élevé en prison et rejeté à l'école, prend la direction du mal, mais il n'a pas mauvais fond et finira par choisir le bien. Quête identitaire.

Amour. Le fait d'être aimé peut changer notre façon d'agir, si on se sent rejeté on peut se montrer agressif, et si on a une chance de conquérir la belle, on peut soulever des montagnes. Plaire. La femme n'est pas forcément amoureuse du grand balaise, elle peut préférer celui qui la fait rire.

Apparence. Un film qui montre comme l'apparence est importante dans les représentations que l'on se fait des gens. Jouer sur le Look. On peut jouer au méchant, avec le cuir, les effets spéciaux et de la musique de circonstance.

Dépression. Sens de la vie. Difficulté existentielle quand on est arrivé à ses fins. Il y a un risque que l'on ne sache plus quoi faire de sa vie après avoir atteint son but. Mélancolie quand c'est trop facile de tout avoir.

Origine de la méchanceté. Les gens ont besoin que l'on fasse attention à eux, sinon ils risquent de souffrir, de devenir méchants.

Le méchant perd. On peut reconnaître les méchants, ils perdent toujours (et stéréotype, le vrai méchant de l'histoire est laid, on le montre en roux bedonnant).

Pression communautaire. On doit être bon. Une jolie parodie de Superman et du héros coincé dans le don de soi à la communauté et qui ne peut pas exister autrement qu'en étant bon et qu'en sauvant la journaliste.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Scènes de poursuite. Roxanne ouvre une porte et risque de tomber dans la salle aux crocodiles. Roxanne est envoyée dans les airs par Titan et qu'elle risque plusieurs fois de s'écraser au sol. Des moments de combats. Rayons laser, robot, coup de poing, yeux rouges à laser, explosions, destruction de bâtiments. Titan se montre réellement agressif, à un moment il est prêt à tuer.

Tristesse. La fausse mort de Metroman, on verra son squelette projeté au pied de Megamind. Différents moments où les personnages sont tristes, à la "mort" de Metroman, quand Roxanne se retrouve sous la pluie, trompée par Megamind. Quand deux amis se quittent fâchés. La fausse mort de Megaman, de Nounou.

VOCABULAIRE
Classique, débit rapide.

Commentaires. Ce n'est pas pour les plus jeunes, le film joue avec des effets comiques qui peuvent réduire les tensions, mais cela reste un film de super-héros, avec les combats, la demoiselle qui se fait enlever et le rythme qui va avec. Les nouveaux parents pourront retrouver leur culture (clin d'oeil à Donkey Kong, Karaté Kid, Kill Bill). Beaucoup d'effets comiques autour de la personnalité des deux héros. Les plus jeunes qui ont besoin de comprendre qui est le méchant ou le gentil auront quelques difficultés à se situer, en plus Megamind s'amuse à prendre l'apparence de différents personnages durant le film, ce qui complexifie encore la chose.

Thèmes. Superhéros. Extra-terrestre. Intérêt à l'autre sexe. Estime de soi. Dépression. Apparence. Réparation. Rédemption. Quête identitaire. Robot.

Il existe un court-métrage.