Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

MARY ET MAX

Sans dégâts dès : 13 ans - Âge conseillé : 14 ans

DUREE
89 minutes
MONTAGE

Film d'animation de 2009, en pâte à modeler. Film complexe, avec des séquences qui alternent la vie de Max (noir-blanc) ou la vie de Mary (dans les tons marrons). Flash-back, scènes rêvées et une histoire qui dure plus de 20 ans.

MESSAGE

Dépression. Face à des vies difficiles, des personnages en souffrance, on découvre ce qui peut être mis en place pour combler le vide. Sens de la vie.

Besoin d'être entouré. Et quand on ne peut pas compter sur sa famille, on peut trouver un ami. Amitié. On a besoin de l'autre. Relation épistolaire entre deux personnes. Solitude. Se sentir seul et avoir besoin de l'autre.

S'accepter soi-même. Tous les humains sont imparfaits, nos défauts font partie de nous (critique de la chirurgie esthétique) (du besoin de soigner le mental). Une remise en question de la normalité.

La mort. La mort est bien présente, elle fait partie de la vie. On découvrira la mort du grand-père, du père, des mères ou des poissons rouges. Différentes mises en danger de mort, et la mort d'un personnage principal. Suicide. Il y a aussi une tentative de suicide.

Maladies psychiques. On met en scène différentes problématiques, la déprime, l'hyperphagie, l'agoraphobie et surtout le syndrome d'Asperger. Il y a la critique de l'hôpital qui soigne avec des médicaments qui abrutissent ou avec des décharges électriques. Il y a aussi une critique du spécialiste qui veut faire des thèses sur ces maladies, qui veut soigner. La psychanalyse est aussi montrée.

Critique des jeux de hasard. Jouer et gagner au loto ne permet qu'un peu de bonheur, mais aussi de se faire flouer de ses sous. Soucis financiers.

Résilience. Faire face à la difficulté de la vie et s'en sortir.

Santé. Des gens qui ne se sentent pas bien peuvent se mettre en danger avec de la consommation d'alcool ou de cigarette. Obésité. Avec une boulimie de chocolat, un malaise existentiel.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Un personnage que l'on montre se faire manger les jambes par un piranha. Une maîtresse d'école qui est méchante. Des chiens avec grosses dents. Des animaux empaillés, un chat borgne. Il y a des morts violentes, celles des deux mères, quand une se tire une balle, on ne voit rien, mais on entend fortement la détonation. L'autre mère meurt en ayant bu du formol et entourée de bête empaillée. Un squelette avec des animaux qui mangent ses restes de chair, les poissons morts finissent dans les w.c. (quand ce n'est pas le grille-pain ou le fouet électrique).

Malaises. Max a des attitudes étranges ou violentes, ses différentes souffrances quand il lit certains passages des lettres de Mary, sa difficulté à s'adapter à l'autre, quand il reçoit le livre sur sa maladie, il tente d'étrangler un clochard dans la rue quand il jette un mégot.

Tristesses. Surtout quand Mary va mal, quand elle est critiquée par ses camarades, quand un oiseau lui fait caca dessus, quand elle livre des journaux sous la pluie, quand elle croit que son ami fait exprès de ne plus lui écrire, quand son mari divorce pour un autre, quand elle se rend compte qu'elle a fait du mal à son ami, quand elle veut se suicider.

Mauvaise image des parents. On montre des tares de la maman, quand elle vole, quand elle fume ou boit, on la voit maquillée à outrance. On découvre une famille pauvre d'un peu de tout.

VOCABULAIRE
Classique, avec surtout les voix off de Mary et Max qui lisent les lettres qu'ils s'envoient mutuellement

Commentaires. Un film impressionnant qui parle d'une grande quantité de thèmes que l'on ne traite pas souvent dans les films, et encore moins dans des films d'animation. En plus de différentes maladies mentales, on recherche comment sont fait les bébés, on découvre la vie compliquée avec des parents difficiles, la mort, l'homosexualité, l'ami invisible, l'antisémitisme. Un film qui pourrait être insoutenable, mais qui se montre chaleureux avec ses personnages et finalement donc sensible et poétique (et qui ne versera pas une larme dans la dernière scène). Il y a même beaucoup d'humour (mais tout le monde ne rit pas aux mêmes choses, les moins de 14 ans, ça sera plutôt les pets, mais vu les thèmes abordés et la violence on déconseille).

Thèmes. Dépression. Suicide. Mort. Maladie psychique. Solitude. Amitié. Obésité. Santé. Soucis financiers. Jeu d'argent.

Ce que disent les autres. Pour FilmAges, l'âge conseillé est 14 ans " Même si les films d'animation sont souvent considérés comme s'adressant à des enfants, ce n'est pas le cas de Mary and Max, film sombre, pessimiste et même par moments glauque. Sous la forme d'un conte philosophique, ce film présente un réel intérêt cinématographique et thématique. En traitant principalement de la relation à soi-même et de la difficulté de communiquer avec les autres, il suscite la réflexion et la discussion. L'humour noir n'allège pas vraiment le propos globalement déprimant mais fait que ce film se voit avec plaisir. Quelques scènes sont assez impressionnantes: certaines évoquent la violence d'un suicide et de la mort, tandis que la consommation d'alcool et de cigarettes, la boulimie, une addiction au chocolat et une maladie mentale illustrent parfaitement le mal de vivre des personnages, des "ratés" solitaires et aimés de personne. Ce sont donc des relations pesantes et tendues qui constituent la principale contre-indication. À noter que le film est assez long pour de jeunes spectateurs et que les sous-titres sont très nombreux (beaucoup de paroles en voix off et de dialogues, aussi importants que les images)."