Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

Marmaduke

MARMADUKE

Sans dégâts dès : 5 ans - Âge conseillé : 7 ans

DUREE
87 minutes
MONTAGE

Un film de 2010, avec des animaux qui parlent (effets de synthèse subtils pour synchroniser les babines des animaux avec le texte des acteurs et pour leur faire faire n'importe quoi, danse, surf et autres choses étranges, c'est un peu moins subtil).

MESSAGE

Travail monopolisant. La famille c'est plus important que tout. Le père doit réaliser qu'il doit écouter ses enfants, ne pas focaliser sur le travail.

Fugue. Critique de la fugue, fuir ne sert pas à grand-chose.

Tolérance. "Je me fiche de ce que les autres pensent de moi. Que l'on soit grand ou petit, bâtard ou chien de race, cela n'a pas d'importance on est tous des chiens, et c'est tout ce qui devrait compter ici au parc". Racisme.

Autour de la relation. Jalousie, "tu reluques ma copine, et tu es mort", les chiens ont toute une vie qui tourne beaucoup autour de qui plait à qui, et Marmaduke demande des conseils pour sortir avec la plus jolie des chiennes à une copine qui en fait serait idéale pour lui. Dans une version chien, c'est moins courant.

Apparence. Revalorisation de la beauté. La préadolescente de la famille craque sur le bel athlète champion de surf.

Adolescence. On nous présente des éléments de vie d'ado. Problématique du déménagement, être le nouveau à l'école, devoir s'intégrer dans un nouvel environnement. Avoir honte de son père, de sa mère, de son chien. Organiser une grosse fête dans la maison des parents quand ils ne sont pas là, cela dérape, et il y a de la casse. À l'école, il y a les sportifs, les comédiens, les accros aux champignons, les délinquants, les pures races, les bizarres. Complexe physique, se sentir trop grand, être un ado mal dans sa peau, vouloir être relooké, craindre pour son haleine (presque la totalité de ces choses concerne Marmaduke).

Imposition familiale. Correspondre aux attentes du père. Difficulté pour un enfant d'oser avouer qu'il ne correspond pas aux attentes de son père, qu'il apprécie d'autres choses que lui.

Mensonge. Pour se faire accepter par ses congénères, Marmaduke organise avec son ami chat une fausse bagarre (montrer comme on est fort, et effet de baffe, ce n’est pas vraiment un bon exemple, et quand la supercherie est découverte, tous ses faux amis l'abandonnent).

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Quelques scènes où on voit bien les canines des chiens agressifs. Le gros chien noir est agressif, jaloux, il dénigre ceux qui ne sont pas purs race et s'en prend à Marmaduke. Plusieurs moments dénigrants. Marmaduke seul en pleine nuit dans la forêt qui se trouve en face de Chupadogra, un chien qui lui fait peur. Maizy qui risque de mourir, car la chaussée s'effondre, elle tombe au fond d'un trou. Elle risque de se noyer avec Marmaduke (qui va l'aider, mais après on peut craindre que cela soit lui qui se noie, ensuite c'est son maître qui se met en danger pour le sauver).

Tristesse. On réalise que Marmaduke abandonne ses copains, il ne veut que fréquenter des gens de race, Maizy se sent rejetée. Les parents se disputent à propos du chien. Le père va dormir sur le canapé, Marmaduke sous la pluie dehors.

VOCABULAIRE
Classique. Marmaduke fait le narrateur, il parle beaucoup au début du film.

Commentaires. Un chien avec des effets de pet, le chat peut roter, on parle facilement pipi, c'est du plus bel effet et cela indique quel âge est ciblé. Un véritable anthropomorphisme dans ce scénario où ce qui arrive à ce chien représente ce que peut vivre un enfant de 12 ans aux USA (on espère uniquement là-bas).

Thèmes. Animal de compagnie. Chien. Travail monopolisant. Fugue. Tolérance. Intérêt à l'autre sexe. Jalousie. Apparence. Adolescence. Intégration. Déménagement. Imposition familiale. Mensonge. Racisme.