Quels films pour nos enfants Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Home Alone 3, Maman, je m'occupe des méchants !

MAMAN, JE M'OCCUPE DES MECHANTS ! - HOME ALONE 3

Sans dégâts dès : 7 ans - Âge conseillé : 7 ans

 

DUREE
102 minutes
MONTAGE

Film de 1997. Ce n'est plus le même acteur que dans les deux premiers films. Le début de l'intrigue fait plus penser à un film d'espionnage qu'à une comédie pour enfant.

MESSAGE

Importance d'être cru. Ce n'est pas parce que l'on est petit que l'on ne dit pas la vérité, nécessité d'écouter le plus jeune, il peut avoir raison.

Revalorisation du petit enfant héroïque. Il fait preuve de courage, de ténacité et d'intelligence. Garçon gentil et aimable, qui se montre courageux et attentionné. Force du faible.

Inventivité. Le héros invente plein de petites choses pour se faciliter la vie. Les méchants utilisent beaucoup de gadgets technologiques. Nombreux pièges dans la maison pour se débarrasser des voleurs.

Autonomie. Un petit peut se débrouiller tout seul (mais cela reste dangereux).

Famille. Difficulté d'être le plus jeune, moqué par son grand frère et sa grande soeur (dénigrement) ils vont finalement montrer qu'ils l'apprécient en s'inquiétant pour lui et lui montrer qu'ils sont fiers de son courage à la fin du film. Parents aimants, mais peu présents (surtout le père qui arrive seulement à la fin du film).

Police. On peut constater la bonne réactivité, elle intervient dès qu'elle est appelée. Sensibilisation de la fausse alarme. Police de quartier. Avec un enfant observateur de ce qui se passe chez les voisins et qui va permettre de faire arrêter les voleurs. À la fin les fédéraux interviennent en masse et finissent de s'occuper des méchants.

Responsabilité. Un enfant qui travaille à déblayer la neige pour se faire des sous, c'est bien de se prendre en charge.

Punition. Les bandits finissent en prison.

SCENES DIFFICILES

Début sombre qui fait film d'espionnage pour adultes. Vol de matériel technique qui peut détourner les missiles. Les méchants ne sont plus des comiques comme dans les deux premiers opus, on voit que la police les recherche sérieusement, ils ont des mines d'agents secrets.

Mises en danger. Une vieille grand-mère va se faire attacher sur une chaise et bâillonner. Alex voit sur son écran le bandit qui a repéré la caméra qui filmait. Les malfrats vont réaliser où il habite, puis vont vouloir entrer chez lui, s'en prendre à lui. On le voit coincé dans un cagibi, le malfrat qui réussit à ouvrir la porte. Armes. Bandit qui fait passer un couteau-scie à travers la porte. Ils ont des armes, on les voit entrer dans les pièces les braquant dans le vide. Ils vont parfois tirer. On va croire qu'Alex va avoir un vrai pistolet à la fin, et le braquer contre le méchant qui le menaçait.

Malaise. Quand Alex se fait subtiliser sa voiture télécommandée qu'il utilisait pour filmer les bandits, puis quand après l'avoir récupéré il réalise que la bande a été volée. - Mère qui reçoit des pressions de son travail et qui doit laisser seule son enfant malade à la maison. Injustice. On ne croit pas Kevin quand il dit avoir vu quelqu'un chez les voisins ou quand il informe la police qu'il possède du matériel de l'armée volé.

Banalisation de la souffrance. Décharges électriques, brûlures, glissade, chute, se cogner contre différentes choses, recevoir des choses lourdes sur la tête, coup dans les parties, englué, décoiffés. Ils vont finir en mauvais état.

VOCABULAIRE
Classique

Commentaires. Les méchants sont plutôt réalistes et ont une apparence de véritables bandits, ce qui va augmenter l'effet comique quand ils vont commencer à subir les foudres du petit garçon et en prendre plein la tête. L'enfant ne montre pas qu'il a peur, il semble tout bien maîtriser, ce qui réduit les tensions par rapport aux films précédents. Mais cette production n'est pas adaptée pour les plus jeunes, l'humour est basé sur de la violence.

Thèmes. Autonomie. Force du faible. Police. Responsabilité. Bandit. Créativité. Dénigrement. Vol.

Dans la série des Home Alone: Maman, j'ai raté l'avion - Maman, j'ai encore raté l'avion - Maman, je m'occupe des méchants.