Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

MADAGASCAR

Sans dégâts dès : 6 ans - Âge conseillé : 8 ans

DUREE
86 minutes
MONTAGE

Film en images de synthèse de 2004. L'introduction fait croire que les animaux sont dans la jungle, le rêve s'arrête brutalement et on les retrouve dans leur zoo.

Un film plutôt complexe. Effet de ralenti pour amener de l'humour. Bizarre rêve d'Alex quand il reçoit sa fléchette pour l'endormir. Ellipse pas évidente à comprendre pour les plus jeunes. Les animaux sont à la gare de New York et se retrouvent ensuite dans des caisses dans un bateau. Différents moments où Alex voit les animaux en steak.

On suit les quatre animaux sur une île, mais il y a aussi des séquences où on continue à voir les pingouins qui détournent un bateau et qui tentent leur rêve antarctique.

MESSAGE

Trouver sa place. Se demander où on peut être bien. Ne pas être content de l'endroit où on habite, chercher un monde meilleur. Foyer.

Sens de l'amitié. C'est bien de garder ses amis. Pouvoir compter l'un sur l'autre.

Respect de l'autre. Il ne faut pas exploiter (ou manger) ceux qui nous entourent.

Estime de soi. Nous avons tous le pouvoir d'être ce que nous voulons être.

Protection. Avoir peur de l'autre, craindre pour sa vie, avoir besoin d'être protégé. Intéressante peuplade qui cherche à se protéger de ses prédateurs en engageant un lion qu'ils ne veulent pas tout de suite voir qu'il peut se révéler dangereux.

Apparence. Revalorisation de la beauté. Alex, le plus beau et le plus fort est celui qui vend le plus de produits dérivés. On voit celui qu'il faut être pour réussir. Obésité. On aurait de la peine à s'identifier à Gloria l'obèse ou Marty le filiforme. Mais ces personnes sont montrées sympathiques et ne sont pas dénigrées pour leur apparence. Une manière de décomplexer le problème.

Vantardise. Ne pas se croire le meilleur, le mieux considéré, nous sommes tous égalitaires.

Besoin de liberté. Critique d'un environnement qui semble être idéal, mais qui est surprotecteur et enfermant, un zoo. Alex n'ose pas se rebeller contre l'autorité des humains, il a peur des conséquences (on ne mord pas la main qui nous nourrit).

Végétarisme. On critique les méchants carnivores. Un peu de publicité pour les végétariens, même s'il faut continuer à lorgner du côté du poisson).

Critique du dictateur. Critique des sociétés où il y a un chef ou roi autoproclamé (ici les lémuriens). Totalitarisme.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Se retrouver en pleine mer dans une caisse expulsée à la mer. Adaptation au monde sauvage (ronces, toiles d'araignées). Il y a la menace des Foosas. On voit toute une série de p’tits animaux qui se font manger. Le zèbre risque de se faire manger par les Foosa. Tension. L'escapade hors du zoo, avec l'intervention de la police et d'une grand-mère agressive.

Malaise. Moments difficiles pour Alex où il redevient un félin sauvage, il ressent son envie de viande et où il risque de manger ses copains (dans ces moments il a des yeux bizarres).

Dénigrement. Le roi des lémuriens est bizarre, il est assez dénigrant et joue vraiment le rôle du monarque suprême.

VOCABULAIRE

Beaucoup d'humour dans les dialogues qui ne peuvent être saisis que par les plus âgés. Actuel : "salut frangin", "les mecs", "je me sens méga stange", "je kiffe grave", "il a du style"

Commentaires. Un film qui lorgne du côté du burlesque. "Un environnement légèrement farfelu, pas ouvertement caricatural, mais juste un peu fou-fou" dit Tom McGrath le réalisateur. En dehors des scènes violentes et des dénigrements de personnages, les plus jeunes risquent de devoir gérer une grande quantité d'informations qui ne sont pas à leur niveau. Les plus grands apprécieront l'humour.

Thèmes. Lion. Manchot. Foyer. Protection. Végétarien. Respect de la vie. Apparence. Vantardise. Zoo. Liberté. Totalitarisme. Obésité.

Il existe un film n°2 et 3, un spin off, ainsi qu'une série et des courts-métrages.