Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

Le livre de la jungle

LE LIVRE DE LA JUNGLE

Sans dégâts dès : 10 ans - Âge conseillé : 10 ans

DUREE
105 minutes
MONTAGE

Film d'animation de 2016 en images de synthèse. La qualité est bluffante, de la caméra en immersion (on verra même des gouttes d'eau sur l'objectif). Flash-back. Rythme qui peut être trépidant.

MESSAGE

Quête identitaire. Partir à la découverte de soi, avoir besoin de comprendre son passé pour avancer. Devenir adulte. Quitter l'enfance. Oser se confronter et vaincre. S'accepter soi-même. Chacun sa manière de faire. C'est important de faire ce que l'on veut, utiliser ses bons potentiels.

Se protéger des dangers. Le monde est peuplé de dangers, il faut savoir s'en protéger, apprendre à se méfier des méchants, assurer sa survie. Maîtriser son environnement. Il faut connaître ce qui nous entoure (avoir des connaissances sur la jungle). Devenir fort. On ne peut pas être faible toute sa vie, un jour il faudra vaincre. Domination. Importance des moyens inventés par l'homme pour dominer, comme le feu. On nous montre comme l'homme peut dominer la nature, maitriser les animaux avec le feu.

Lutter contre l'oppression. Ne pas se laisser faire, ne pas se laisser dominer, influencer. Ne pas craindre le méchant Shere Khan. Résistance. La force du groupe. À plusieurs, on peut vaincre un puissant.

Protection. Si en étant un enfant nous avons besoin de protection, en devenant grand, nous devons pouvoir nous protéger seul. Si le groupe est une protection, Mowgli doit quitter les loups, car il leur fait prendre trop de risques (et c'est peut-être aussi le bon moyen de faire ses expériences et de grandir). Don de soi. La vie des autres est plus importante que la nôtre (Mowgli préfère partir de chez les loups pour éviter qu'ils soient en guerre avec le tigre).

Se méfier des inconnus. Il ne faut pas avoir confiance en ceux que l'on ne connaît pas, même si c'est une gentille voix de femme (Mowgli est rassuré par de belles paroles, puis hypnotisé par le serpent).

Accepter l'autre. Un enfant d'homme ne doit pas forcément vivre parmi les hommes, il peut vivre dans un environnement qui n'est pas le sien et qui l'accepte. On doit tous avoir un peuple, un groupe, une famille, mais ce n'est pas forcément celle d'origine. Tolérance.

Aider l'autre. Se montrer gentil (même un peu perdu, Mowgli penser à donner à manger à un petit animal et plus tard, on le voit aider un petit éléphant). Tout le monde va l'aider à la fin.

Importance de la loi. Il existe des règles que tous doivent suivre. Respecter les lois. Chez les loups on doit faire juste et suivre les lois. Voix de la raison. Bagheera est raisonnable.

Survie des espèces. En cas de gros problème, on doit pouvoir mettre de côté ses différences pour fonctionner ensemble (tous les animaux se retrouvent autour de l'eau, sans s'attaquer). La trêve est nécessaire pour assurer la survie.

Plaisir de vivre. Baloo et sa chanson incarnent le plaisir de l'existence, il est tranquille et fait ce qui lui plait. Joie de vivre.

Critique de la vengeance. Si le tigre veut tuer l'enfant, c'est parce que son père l'a un jour défiguré. Crainte d'être surpassé. Ne pas accepter qu'une personne qui peut devenir dangereuse puisse grandir.

Intelligence. Un homme résout les problèmes avec des astuces qu'il élabore. Quand on n'a pas la force d'un tigre, on peut inventer des pièges.

Ode à la nature. De belles images de nature encore vierge. Animaux. En dehors de leur langage, les animaux sont très réalisés dans le film. On en voit beaucoup (loup, tigre, ours, singe, éléphants, buffle, et bien d'autres).

L'homme destructeur. La nature risque d'être détruite par l'homme (quand il la brule avec un feu non maitrisé. Mais il peut aussi la protéger (en gérant des cours d'eau).

Divinité. On se prosterne devant les éléphants. Ce seront eux avec le petit humain, à la fin du film, qui vont sauver la jungle avec un nouveau déluge. Ici, l'homme fonctionne avec les divinités.

Mafia. Le Roi Louie offre sa protection en échange de contrepartie, il veut le pouvoir du feu. On voit comme il a posé son influence sur ses congénères.

Importance de l'eau. Elle est vitale pour la survie.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Le début du film nous montre Mowgli fuyant une menace invisible, c'est en fait seulement Bagheera qui le teste. Combat entre Bagheera et Shere Khan, la panthère est défaite, le garçon doit fuir, il court, saute dans un cours d'eau asséché, on craint qu'il se fasse écraser par un troupeau de buffles et l’on voit que le tigre l'observe. Le petit garçon se réveille sur un buffle qui marche le long d'un chemin à même une falaise, la pluie génère un éboulement de la falaise, Mowgli saute au fond de la falaise où il y a de l'eau. Mowgli hypnotisé se retrouve entouré d'un gros serpent qui ouvre sa grosse bouche pour l'avaler. Le garçon doit faire tomber un nid d'abeille, il est piqué. Le roi Louie ordonne à son peuple de jeter l'ours en bas de la falaise, celui-ci fait diversion pour que le garçon puisse s'échapper, le singe géant tente de le rattraper dans des couloirs sombres, il démolit tout, puis le garçon se cache, c'est bien tendu, puis il démolit de nouveau tout, l'édifice s'effondre, écrasant le monarque. Combat final contre Shere Khan, le petit garçon risquait de se retrouver seul contre lui, mais tous les animaux vont l'aider, c'est la nuit, il y a en parallèle un feu de forêt, la caméra bouge beaucoup, et c'est très impressionnant. Le tigre parvient à monter au tronc de l'arbre où se trouve l'enfant, il doit fuir, en équilibre sur les branches, il doit sauter, il tente de se cacher, crainte d'être attrapé.

Malaise. Arrivée de Shere Khan vers la mare, il est imposant, tous le craignent. Il menace, en disant qu'un jour il n'y aura plus de trêve, et que l'on peut risquer gros à vouloir aider le petit d'hommes. Le tigre rode autour de la meute des loups, ça inquiète les parents qui envoient les louveteaux dans leur tanière. Il fait sombre, la nuit arrive, Mowgli est seul dans la jungle, il y a des bruits inquiétants, il tombe sur une énorme mue de serpent. Baloo demande au garçon de l'aider en grimpant une falaise abrupte, c'est dangereux. Craindre quelque chose dans les fourrés, musique tendue. Des singes kidnappent le garçon, on ne sait pas pourquoi, on l'entend crier. Le petit garçon se retrouve dans un ancien temple abandonné, il fait sombre, on voit une énorme main sortir de l'ombre, c'est le Roi Louie, énorme orang-outan. Il lui annonce la mort du chef des loups, en lui disant que c'est à cause de lui. De nuit, le garçon va voler le feu dans le village des hommes, musique stressante.

Maltraitance. Le chef de meute des loups, Akela, n'a pas voulu livrer le petit homme au tigre et l'a laissé partir, ce pacte n'ayant pas été respecté, le tigre qui avait pourtant l'air tranquille, se jette sur lui, le tue en l'envoyant dans un ravin. Il menace ensuite tout le monde. Il reviendra plus tard, on le voit parlant aux louveteaux de Raksha, avec une voix douce, il raconte l'histoire de la femelle coucou, en concluant sur la mort des oisillons, on craint qu'il arrive quelque chose aux petits, il met sa patte pour ne pas les laisser partir.

Peur en sursaut. Le tigre apparait en rugissant et s'attaque à Bagheera. Coup de griffe vers la fin du film, le tigre s'en prend à Mowgli.

Tristesse. Mowgli doit quitter sa mère adoptive Raksha, parce que sa présence met en danger la meute, c'est lui qui prend cette décision. On revit la mort du père de Mowgli, tué par le tigre, on voit un petit bébé seul. Baloo rejette le petit garçon, lui demande de lui ficher la paix (c'est pour son bien, pour qu'il parte au village des hommes, mais l'enfant se sent rejeté). Le garçon n'accepte pas que ses amis lui aient caché la mort du loup, il s'enfuit.

VOCABULAIRE
Classique. On retrouve la chanson de Baloo et celle du Roi Louie.

Commentaires. Il peut y avoir des moments de succession de mises en danger pour un petit garçon dans la forêt vierge, avec des images réalistes et impressionnantes. La production est plutôt fidèle à l'animé ou au roman de Rudyard Kipling, on pourra prendre plaisir en étant adulte à revoir ce que l'on a apprécié enfant, c'est plus tendu, plus complexe et vraiment pas pour le même âge que le Livre de la Jungle version dessin animé.

Thèmes. Nature. Animaux. Ours. Singe. Serpent. Quête identitaire. Danger. Protection. Résistance. Tolérance. Vengeance. Animaux anthropomorphes. Comédie musicale.