Quels films pour nos enfants ?Quels films pour nos enfants ?

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Littlestpetshop

LITTLEST PETSHOP : DES ANIMAUX TROP MIGNONS

Sans dégâts dès : 3 ans - Âge conseillé : 5 ans

 

DUREE
22 minutes par épisode
MONTAGE

Série de 2012. Les deux premiers épisodes sont à suivre, les suivants peuvent se voir séparément. S'il y a beaucoup d'informations dans les épisodes, on retrouve toujours les mêmes sept animaux, c'est une question d'habitude.

MESSAGE

Revalorisation des animaux. Les magasins d'animaux peuvent être sympathiques. Il faut aider les petites bêtes dans le besoin. Il existe des garderies sympathiques pour les animaux, et d'autres qui sont de véritables usines, il faut faire le bon choix.

Gentillesse. Une gentille petite fille va aider quand l'autre a un problème.

Lien d'amitié. Pouvoir compter sur ses amis. Mieux vaut être dans le groupe des gentils, des humbles (on voit que lorsque l'on est intéressé par le luxe des autres, cela ne réussit pas). Se sentir aimé, apprécié. C'est bien de vouloir être une star (chanteuse, artiste), mais ce ne doit pas être au détriment des amis. Ce ne sont pas les cadeaux qui font les amis. Équipe.

Réussite. Avoir des potentiels et être apprécié des autres (l'héroïne fait des costumes fantastiques. Pepper veut faire rire. Minka est artiste. Zoé est la reine des concours de beauté). Ne pas exploiter les potentiels. Il ne faut pas utiliser l'autre pour exploiter ses potentiels, gagner de l'argent ou de la notoriété, on doit agir par plaisir. Reconnaître ses lacunes. Il ne faut pas se croire la meilleure partout, et quand on n'est pas forte quelque part, on doit l'assumer.

Apparence. Importance de la tenue. Être attentive aux vêtements (on critique ceux qui se moquent des autres en se prenant pour les plus belles, mais on fait un peu de même). On sauve un magasin en créant un défilé de mode avec des vêtements pour animaux. Coiffure, esthéticienne. Le monde des filles se résume beaucoup au visuel. Il y a des concours de beauté et c'est montré comme super.

Critique des pestes. Il ne faut pas suivre leur exemple (elles montrent qu'elles critiquent facilement le sport, qu'elles ne pensent qu'à leurs petites personnes). Critique de la grande sportive forte qui se montre méchante et critique. Le maquillage ce n’est pas bien. Critique de celles qui critiquent. Égoïsme.

Revalorisation de la fille. Blythe est l'héroïne, on nous la montre bien sympathique. On se moque plutôt des garçons en fait, chez les animaux tout ce qui est masculin est étrange (Sunil est angoissé, Vinnie est stupide et maladroit, il n'y a que Russell qui est bien) et chez les humains le père est plutôt ringard, et il n'y a pas vraiment d'autres hommes dans la série (critique de l'homme de la vie de Zoé qui est en fait un artiste français qui n'a rien à faire de femmes).

Critique du parent. On nous montre un père gentil, mais centré sur lui-même, il ne fait pas vraiment attention aux autres. Certaines attitudes peuvent créer de la honte chez l'enfant. On peut quand même voir que Blythe réalise qu'elle a un bon père et qu'elle l'aime.

Musique. Le chant c'est sympa, tous les personnages vont un moment chanter.

Consommation. On nous montre des personnages avoir plaisir de faire des achats. Si par exemple une émission de beauté de téléréalité. Revalorisation du lien. Humaniser les rapports. Critique des grosses surfaces qui font fermer les petites. Les petites villes plus humaines sont mieux que les grandes.

SCENES DIFFICILES

Petites tensions. Devoir descendre dans un passe-plat, et y croiser une araignée. Entendre un grognement qui fait peur à l'héroïne. On peut craindre les méchancetés des jumelles (comme leur idée de jeter chocolat fondu et litière pour chat sur l'héroïne).

Malaise. On peut craindre que le magasin d'animaux ne soit fermé. Cauchemar où une vendeuse à plusieurs bras, enlève sa peau, c'est un peu étrange. Zoé qui est triste de savoir sa soeur enfermée dans une vilaine animalerie. Un robot fait échouer les tentatives de libérer un animal. Pression affective des animaux qui ne veulent pas que leurs copines partent en stage loin d'eux. Bêtise. On peut parfois être mal à l'aise face aux bêtises. Blythe croit qu'elle sait toiletter, finalement elle rend la chienne Zoé très laide (et si on pense que cela pourra être réparé, les dernières images de l'épisode nous prouvera le contraire).

Dénigrement. Le principal problème de l'animé, c'est que l'on se moque du besoin de frimer des personnages, et que cela génère une impression de supériorité au détriment des autres. On se moquera bien du malheur des méchantes. On se moque d'un critique d'art qui revalorise le travail d'un singe. On va critiquer l'humour méchant, mais c'est bien mis en valeur dans un épisode (et en souffrir c'est forcément être sensible).

VOCABULAIRE
Langage jeune : on nous montre que c'est assez courant et bien d'utiliser des abréviations (genre, gjrt, naze, ptr, ct). On critique le langage du père, qui est trop vieux. Il peut y avoir des chansons.

Commentaires. Si vous voulez conditionner votre enfant à devenir addict de la mode ou des concours de beauté, c'est la série qu'il lui faudra (du brillant, du mignon, être attentif à l'apparence). La thématique peut parfois être complexe pour les plus jeunes (critique du monde de l'art quand le business s'en mêle, tentative de faire évader un animal à la façon agent secret). Il peut y avoir plusieurs messages importants par épisode, le plus souvent on veut nous emmener vers de gentilles morales. Une série qui va promouvoir les jouets homonymes.

Thèmes. Mignon. Animaux. Apparence. Musique. Altruisme. Égoïsme. Vantardise. Consommation. Équipe.