Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

LILO & STITCH 2, HAWAI, NOUS AVONS UN PROBLEME

Sans dégâts dès : 6 ans - Âge conseillé : 7 ans

DUREE
68 minutes
MONTAGE

Film de 2005 avec quelques rares effets en images de synthèse. Pas linéaire, le début du film est un cauchemar de Stitch, flash-back où on découvre la "naissance" de Stitch.

MESSAGE

Amitié. Rien n'est aussi important qu'un ami. Partager des moments de complicité en s'amusant. Donner des secondes chances. Aider l'autre quand il peut avoir un souci. Don de soi. Il faut plus penser aux autres qu'à soi-même.

Agressivité. Craindre avoir ses pulsions agressives qui prennent le dessus, vouloir être gentil. Réussir à se maîtriser et ne pas agresser l'autre quand on est en colère.

Estime de soi. Avoir besoin d'être bien considérée. Être reconnu dans les choses que l'on fait permet d'être bien. On a pas besoin de gagner un concours pour plaire aux parents, c'est déjà bien d'être soi-même. Quête identitaire. Lilo est toujours en souffrance de ne pas avoir de maman. Deuil. Besoin de se souvenir de l'être perdu. Elle va vouloir tenter de ressembler à sa mère en dansant comme elle.

Soin à l'autre. Une personne malade doit être informée sur ce qui lui arrive, Stitch est mal de ne pas comprendre ce qui se passe en lui. Il faut aider celui qui n'est pas bien. Maladie.

Joie de vivre. On découvre toujours Lilo dans le plaisir de faire les choses. Imagination. Lilo a trop d'idée, c'est parfois compliqué pour elle de rentrer dans une conformité.

Réflexion autour du couple. On nous montre la difficulté de pouvoir vivre des moments de couple quand on s'occupe d'un enfant et que l'on doit tout faire. Il ne faut pas toujours écouter ceux qui donnent des conseils, ce n'est pas toujours avisé (en tout cas, ce n'est pas bien de faire jouer la carte de la jalousie). Le plus important c'est de pouvoir compter l'un sur l'autre.

Prestation théâtrale. Difficile de devoir imaginer un spectacle. Soucis de création, trac. Vivre ses rêves. Envie de réaliser ses projets (le spectacle de danse de Lilo).

Famille. Importance de créer une ambiance familiale (c'est déjà vivre dans le bon lien). Avoir besoin de ses parents, trouver des moyens de se les remémorer.

Musique. L'esprit d'Elvis est toujours présent et motive nos deux héros.

Critique des vacanciers. Ils peuvent facilement être présentés comme des gros bronzant au soleil.

Critique de la vantardise. Une petite copine de Lilo se croit la meilleure, en plus elle cherche Lilo (elle se fera donc taper).

Intégration. Importance de ne pas rejeter l'autre.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Le cauchemar de Stitch, où on le voit méchant, au début du film, il se montre même agressif envers Lilo. Une scène où Stitch s'en prend aux enfants du cours de danse, il détruit du matériel dans un état second.

Visuel effrayant. Lilo et sa famille regardent un film d'horreur des années 50, DES MONSTRES ATTAQUENT LA VILLE, avec des fourmis géantes; on voit deux extraits en noir blanc (fourmis géantes, et ossements humains).

Malaise. Stitch a les yeux qui deviennent jaunes, il bouge dans tous les sens, c'est inquiétant, on ne saisit pas ce qui se passe. Le rire fou de Jumba quand il envoie de l'électricité dans sa nouvelle création, puis son malaise quand on l'empêche de charger entièrement Stitch. Le Stitch aux yeux verts se montre méchant, cela crée des problèmes à Lilo (surtout durant le cours de danse). Dispute entre Lilo et Stitch, la petite fille ne comprend pas qu'il a un problème et qu'il ne maîtrise pas son agressivité. Dispute entre Lilo et sa soeur, car ce n’est pas facile de remplacer les parents et que tout ne fonctionne pas bien. Stitch blesse Lilo, elle s'inquiète pour lui, elle n'a pas toute sa tête pour faire son spectacle de danse, pense à lui et laisse tomber sa prestation.

Tristesse. Dénigrement d'une camarade de danse qui se moque de Lilo, qui lui renvoie qu'elle ne sera jamais comme sa mère. On apprend que Stitch risque de mourir si on ne recharge pas ses batteries, et qu'il redevient petit à petit méchant. Les deux héros n'arrivent pas à trouver une solution pour leur spectacle, petit moment de désespoir ou une carte qui pouvait les aider est écrasée par un camion. Jumba ne parvient pas à créer une machine qui sauvera Stitch, il veut tout abandonner. Pleurs de Stitch seul la nuit, en disant qu'il est gentil (il ne comprend pas ce qui lui arrive). Stitch préfère partir que de faire du mal à ses amis, il dit qu'il ne reviendra jamais. Stitch se crashe avec son vaisseau, on le voit mal en point. La fausse mort de Stitch qui n'a pas pu être rechargé, on voit Lilo pleurer.

VOCABULAIRE
Classique.

Commentaires. Une suite plutôt bien réussie. Comme souvent, les n° 2 chez Disney sont pour les plus jeunes que les n°1. Moins de pistolets lasers et de tension donc que dans le premier film (il reste surtout les situations tristes avec le pauvre Stitch qui subit une agressivité qu'il ne maîtrise pas).

Thèmes. Extra-terrestre. Quête identitaire. Deuil. Agressivité. Amitié. Estime de soi. Maladie. Imagination. Couple. Vantardise. Intégration. Réaliser son rêve.

Ce qui existe autour de cet animé: Lilo et Stitch le premier film, Lilo et Stitch 2: Hawaï, nous avons un problème, la série animée avec l'épisode pilote Stitch ! le film et celui de fin, Leroy et Stitch. Et une série japonaise qui se déroule avec une nouvelle amie Stitch !