n
   

Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

LA PETITE SIRENE

Sans dégâts dès: 5 ans - Âge conseillé: 7 ans

DUREE
83 minutes
MONTAGE

Film de 1989. Histoire linéaire, moments chantés qui créent des pauses dans le récit qui est assez soutenu. Gros plans impressionnants. Ellipse à la fin.

MESSAGE

Ouverture sur le monde. Besoin d'expérimenter son adolescence. L'océan qui représente la protection parentale, et le monde des hommes et celui de la découverte de la sexualité. Ariel veut découvrir ce nouveau monde, même si son père n'est pas d'accord. Voyage.

Amour. Une adolescente qui tombe amoureuse, on la voit désirer un baiser de son prince. On entre dans un monde qui se sensualise, Ariel laisse tomber sa voix, et doit séduire le prince grâce à son physique, c'est limiter la femme à son corps. Liberté. Il faut laisser aux enfants la liberté de vivre leur vie, le père va accepter cette relation. Un amour multiculturel. Humain et sirène. D'abord interdit, il va pouvoir avoir lieu, mais faut que la demoiselle devienne humaine et passer par-dessus beaucoup de difficultés. Séduction. Importance du désir, que l'on met en évidence avec la voix. C'est ce que la sorcière va prendre à Ariel, pas facile de se faire comprendre sans parler. La séduction n'est pas opérante si on n'arrive pas à se déclarer. Sans possibilité de communiquer pas de résolution possible.

Importance des amis. Ariel est entourée d'animaux qui vont l'aider, elle peut compter sur ses amis.

Fréquentation. Pour parvenir à ses fins, même si on est très motivée, il ne faut pas faire confiance à n'importe qui.

Être importante. Ariel a un statut bien différent des autres, tout va tourner autour d'elle, dans un égocentrisme proche de l'adolescence ou de l'enfance.

Autonomie. Besoin d'indépendance et lutter contre les règles. Vouloir faire ce que l'on veut. Découvrir le monde. Comprendre ce qui nous entoure. Fausse connaissance des choses (on se moque d'un soi-disant oiseau qui fait croire qu'il donne les bonnes informations sur le monde des humains).

Relation au père. D'abord sévère pour le bien de l'enfant qu'il tente de protéger, il va s'adoucir à la fin du film. Imposition familiale.

Qualités féminines. Fraicheur, candeur, charme, sourire.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Un requin poursuit Ariel dans un bateau coulé, on sentait que le danger pouvait arriver. Le bateau du prince en pleine tempête, de nuit va prendre feu. Le prince ne parvient pas à prendre la chaloupe de sauvetage, risque de se noyer. Louis, le cuisinier veut faire du poisson en repas, le crabe risque sa vie. Le combat final peut être impressionnant, les héros risquent de mourir contre une sorcière devenue très puissante.

Malaise. Ariel fait des bêtises, on peut être mal à l'aise, on peut craindre qu'elle se fasse gronder. Elle n'écoute pas son père et n'en fait qu'à sa tête. On réalise qu'elle ne devrait pas faire un deal avec la sorcière, on voit Ursula parvenir à ses fins et presque parvenir à se marier avec le prince.

Tristesse. Colère du père qui détruit tous les trésors d'Ariel. Le prince veut se marier avec une autre demoiselle qu'Ariel, c'est un maléfice d'Ursula. Ariel puis le roi, prisonnier transformé en vers pathétique par la sorcière.

Visuel effrayant. Des petits êtres tentent de s'agripper à Ariel quand elle est dans le repère de la sorcière. La jeune mariée reprend l'apparence d'Ursula, elle avance sur le bateau d'une façon bizarre. Sa transformation en monstre gigantesque, voix caverneuse, effets d'éclairs, tempête et typhon. La créature se fait harponner par la proue d'un bateau, effet de squelette par éclair.

Les méchants. Ursula, intrigante, envoûtante, menaçante, imposante, dans l'ombre et les deux murènes, qui sont à l'affut d'informations pour leur maîtresse, yeux jaunes dans le noir, dents.

Environnement parfois sombre sous l'eau. La grotte d'Ursula.

VOCABULAIRE
Classique

Commentaires. Il y a beaucoup de petits gags qui feront la joie des plus jeunes. Histoire qui tourne autour du vrai amour et du besoin de s'autonomiser. Pas de femme adulte en dehors de Ursula, possibilité pour l'enfant de lui imputer des images maternelles négatives. Il existe un deuxième et troisième film.

Thèmes. Princesse. Sirène. Mer. Conte. Autonomie. Voyage. Liberté. Couple mixte. Séduction. Découverte. Imposition familiale. Relation au père. Fréquentation. Comédie musicale. Animaux anthropomorphes.