Quels films pour nos enfants ?Quels films pour nos enfants ?

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

La forêt de l'étrange

LA FORÊT DE L'ETRANGE

Sans dégâts dès : 11 ans - Âge conseillé : 11 ans

 

DUREE
11 minutes par épisode
MONTAGE

Série d'animation de 2015. Une apparence qui a l'air vieillot, des personnages aux yeux fixes et pleins d'animaux, avec des contrastes de noir plutôt important, la musique fait beaucoup. Les épisodes sont à suivre, ils commencent par les enfants qui réalisent être perdus dans la forêt, on retrouve parfois d'anciens personnages au fil des épisodes. C'est dans le 9e épisode que l'on fait un flash-back qui nous montre pourquoi et comment se sont perdus les enfants.

MESSAGE

Retrouver son chez-soi. Retrouver son chemin (en fait, c'est mieux de ne pas se perdre, sinon on risque de se retrouver comme ces deux enfants, perdus dans la forêt, à rencontrer des choses inquiétantes).

Quête identitaire. Des enfants qui ont des personnalités bien différentes vont se confronter à différentes aventures, ça doit pouvoir les changer, le chemin qu'ils parcourent a un sens, mais on le découvrira à la fin. Courage. Oser se confronter à l'autre. Affronter ses problèmes. Protéger l'autre. Réparation. On doit réparer ses bêtises.

Garder espoir. Ne pas se laisser sombrer, garder son dynamisme, sa confiance, ne pas tomber malade. Quand on garde sa force, on ne peut pas finir mal, il ne faut pas être trop perdu.

Responsabilité. L'ainé est considéré comme responsable de ce qui se passe, il doit aussi assumer les actions de son petit frère. Il doit surtout faire face.

Famille recomposée. Un garçon va réaliser que son demi-frère est important. En arrière-fond de cette histoire, il y a le comportement du grand-frère vis-à-vis du beau père (même si ce n'est pas montré, c'est un de noeud du problème). Famille. Importance de vivre ensemble.

Deuil. Risque d'être mal si on se laisser aller dans la souffrance d'avoir perdu sa fille. Mieux vaut oser faire face à la disparition que d'être gouverné par des espoirs qui nous enferment.

Aider les autres. On voit que les enfants ont participé au bonheur des personnes.

Se méfier des apparences. On ne sait pas vraiment qui est la bête, on a pensé que c'est un gros chien noir, puis on pense que c'est le bucheron. Certaines personnes ont des motivations peu claires. Confiance. Importance d'avoir des personnes sur qui on peut avoir confiance.

Amour. Le relationnel apparaît parfois dans des épisodes (une maitresse d'école qui souffre de ne plus avoir son amoureux. Les gens apprécient le mariage parce qu'il leur procure du travail. Être obnubilé par le portrait d'une femme. Wirt dit être amoureux d'une fille, cela va être plus clair dans l'épisode 9. Sensibilité. Poésie et clarinette devraient pouvoir faire plaisir à une fille. Oser déclarer son amour. Quand on aime quelqu'un, il faut oser le dire.

Respect des animaux. Adélaïde, la petite merle bleu, est en fait une humaine transformée pour avoir lancé une pierre contre un oiseau.

Inconscience. Un petit peut être naïf, ne pas réaliser les dangers, ne pas comprendre ce qui se passe.

Être redevable. Aider l'autre permet de recevoir de l'aide en retour.

Conte. Des références à nos contes populaires (le petit poucet, le pot au lait). Mais surtout avec de nouveaux personnages, de tati murmure qui ressemble à une sorte de personnage du bestiaire de Chihiro.

Joie de vivre. Le petit frère est insouciant et heureux. On l'entend chanter, il ne réalise pas qu'il est perdu. Il est plutôt dans la satisfaction des rencontres, dans le jeu, le plaisir du sucré.

Peur. Différents moments tendus, autant pour le spectateur que pour les héros. Frisson.

Vol. Le petit garçon souffre d'avoir pris une pierre dans le jardin d'une dame, il regrette son geste.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Se faire suivre par une bête et assommer le seul homme qui pouvait les aider. Les habitants d'une ville semblent déguisés en citrouilles (mais on n'est pas certain), leur chef semble être un monstre citrouille qui les juges, on craint qu'il leur arrive quelque chose de terrible. Creuser dans le sol, trouver un squelette, avoir l'impression que l'on creuse sa propre tombe (trouver un squelette qui se met à bouger, on réalise que tous les habitants sont en fait des morts avec des habits de citrouille). On réalise qu’Adélaïde a en fait fait venir les deux enfants chez Adélaïde, une servante de la bête, une espèce de sorcière qui va finalement fondre. Tati Murmure, une sorte de sorcière qui a failli manger les deux garçons, si dans un premier temps ils semblent être protégés, ils vont réaliser trop tard que la véritable cannibale était la jeune servante (et elle se transforme à côté d'eux). Wirt abandonne, il va se faire prendre par la bête, mais Greg se sacrifie pour le sauver, Wirt tente de le retrouver et tombe dans de l'eau glacée. Risquer de se faire écraser par un train. Dans le dernier épisode, la bête devient plus présente, menaçante et dominatrice, elle met des pressions aux gens.

Crainte. Beaucoup de moments où on ne sait pas vraiment ce qui va se passer. Des moments bien tendus, plutôt sombres. Les musiques ou dialogues sont parfois inquiétants. Les deux enfants errent dans la forêt, ils croisent un homme qui coupe du bois, il est plutôt inquiétant, il leur fera peur avec ses attitudes étranges et en disant qu'une bête hante la forêt. Arriver dans une ville où il n'y a personne, craindre qu'il y ait quelque chose d'étrange qui va arriver. Devoir entrer dans une taverne sinistre, il y a un brigand, puis la tavernière qui chantent une chanson qui laisse présager des problèmes.

Malaise. Le père de la maitresse d'école entre furieux dans la classe où les animaux s'amusent, il les envoie se coucher, tout le monde est triste. Une dame éjecte le merle bleu de sa taverne. Un vieux monsieur riche craint devenir fou, il a cru voir un fantôme. Les enfants doivent fuir des policiers grenouilles parce qu'ils ont pris un bateau sans payer. La trahison d'Adélaïde. Wirt croit que son amoureuse va lui être volée. Greg doit faire ce que lui demande la bête, on le voit attendre dans le froid, il ne réalise pas qu'il risque de mourir congelé. On réalise que les arbres spéciaux qui étaient utilisés pour illuminer la lanterne du bucheron étaient en fait des âmes perdues. On voit Greg à moitié transformé en arbre, il crache des feuilles, et semble mourir.

Visuel effrayant. On peut voir un arbre avec effet de visage monstrueux. Un monstre hideux apparaître de nuit quand Greg était tombé au fond d'un tonneau. La bête rentre dans l'appartement, elle est impressionnante, démoli tout. Gros singe noir. Jeune fille qui se transforme en véritable monstre, yeux lugubres dents effrayantes. Un faisceau de lumière éclaire la bête même pas une seconde, on voit que c'est une forme d'arbre avec des visages incrustés sur son tronc.

Étrangeté. On ne comprend pas toujours vraiment ce qui se passe, c'est plutôt poétique, mais dans le sens lugubre.

Maltraitance. À l'école, la maitresse envoie dans la boite du cancre. La bête semble avoir la vie du bucheron entre ses mains, il lui fait une menace. Une jeune fille qui est sous le pouvoir d'une sorcière qui prétend que c'est pour son bien qu'elle la fait travailler. Greg se sacrifie pour sauver son frère, il va partir avec la bête à la place de Wirt. Wirt semble accepter d'être le nouvel esclave de la bête, pour autant que celui-ci accepte de sauver l'âme de son frère.

Monde adulte. On entend parler l'institutrice qui a eu un chagrin d'amour (on la sent plutôt névrosée).

VOCABULAIRE
Langage. Plutôt beaucoup de dialogue (même monologue). Musique parfois stressante. Parfois complexe. Il y a des chansons.

Commentaires. Les épisodes sont parfois proches du film d'épouvante, on sait jouer avec les tensions. Une série vraiment bien réalisée, qui sait apporter une atmosphère étrange en gardant un rythme tranquille. Pour les enfants qui veulent commencer à se faire peur (il faut dire qu'il y a des épisodes qui font plus peur que d'autres, comme le n°7, et dans le 8e épisode les enfants son séparés, on croit que tout est perdu), mieux vaut avoir 11 ans, ou alors, un bon accompagnement est nécessaire. L'histoire est plutôt complexe, et il ne faut pas rater les derniers épisodes pour la comprendre. Le mieux est de créer un film avec les 10 épisodes de cette série, ils forment vraiment une belle production (c'est ainsi que l'on saisit que les thèmes de la famille et de l'amour sont importants dans cette production).

Thèmes. Conte. Frisson. Monstre. Halloween. Famille recomposée. Fratrie. Quête identitaire. Responsabilité. Amour. Intégration. Joie de vivre. Peur. Poétique.