Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

LA DERNIERE LICORNE

Sans dégâts dès : 8 ans - Âge conseillé : 9 ans

DUREE
92 minutes
MONTAGE

Film de 1982. Avant le générique, deux personnages nous font comprendre qu'il ne reste plus qu'une licorne. Puis un générique pose l'action au Moyen-Age en utilisant des tapisseries du XVe siècle. Durant sa quête, la licorne va se lier à deux compagnons, mais d'autres personnages seront rencontrés durant leurs voyages. On suit principalement la licorne. Le rythme est plutôt lent, beaucoup d'évènements importants se déroulent sans être parasités par dix gags à la minute. Rêve, flash-back.

MESSAGE

Quête identitaire. Travail autour de la personnalité, besoin de se connaître, recherche de son nom. On a besoin des autres pour se situer. Perte de la mémoire à travers la métamorphose (question de la perte, la vérité), modification de ses objectifs, de ce qui doit être fait. Abandon de la quête.

Chagrin d'amour. La fin de l'innocence, la femme confrontée au plaisir de l'homme. Les actes héroïques ne sont pas forcément ce qui plait aux femmes, surtout quand ils sont liés à la destruction. L'amour n'est pas présenté de façon traditionnelle, le prince devra oublier ses rêves de princesse, et le couple qui apparaît à la fin de l'histoire est constitué d'une femme qui semble plutôt âgée, qui avait déjà un mari, maintenant amouraché d'un jeune magicien. Amour impossible. Un film qui est loin du manichéisme et du Happy End. Les dénouements heureux n'existent pas.

Sacrifice de soi. Le véritable amour c'est celui qui respecte l'autre au point de laisser partir la femme aimée si on réalise qu'elle peut souffrir ou que ce n'est pas sa nature d'aimer ainsi.

Critique de la consommation. Recherche du plaisir, le roi s'est offert un fils pour être heureux, mais cela n'a pas suffi, il veut posséder pour lui seul les jolies licornes.

Respect de la nature. Beaucoup d'animaux et magie autour de nous. Découverte d'un bestiaire mythologique.

Nostalgie de l'enfance. En grandissant, en se sexualisant, on perd de notre merveilleux, de notre pureté.

Combattre. Importance de la lutte. Il ne faut pas vivre dans la crainte, la meilleure défense c'est l'attaque .

SCENES DIFFICILES

Beaucoup de scènes ont lieu dans un environnement plutôt sombre. Le château du roi Hagard, avec des visages monstrueux incrustés dans le mur. Les roulottes du carnaval de minuit.

Des personnages plutôt effrayants. La vieille sorcière, mère fortune est plutôt laide et effrayante, elle dirige le carnaval de minuit, qui enferme des animaux plus horribles les uns les autres, dans une atmosphère sombre. La violence de la harpie qui s'en prend à sa sauveuse la licorne et qui tue sa geôlière. Un squelette qui garde une entrée, il aura les yeux rouges et il criera fort. Et celui qui peut plus faire peur, le taureau de feu qui poursuit la licorne au bruit de musique tonitruante, plusieurs apparitions, la dernière est la plus violente.

Tristesse. On saisit bien un problème quand la licorne transformée en femme qui ne se souvient pas de son ancienne vie. Les licornes qui sont enfouies sous l'eau, maintenue en dehors de notre monde par le taureau.

VOCABULAIRE
Classique. Il y a des chansons en anglais, ce qui ne facilite pas forcément la compréhension de l'histoire, car elles racontent des choses.

Commentaires. Un film de bonne qualité. Si la production est américaine, il a été réalisé par un studio qui deviendra plus tard le studio Ghibli. Un accompagnement est souhaitable pour un premier visionnage.

Thèmes. Conte. Sorcière. Moyen-âge. Monstre. Quête identitaire. Consommation. Nature. Combattre. Sacrifice de soi. Chagrin d'amour. Amour impossible. Magie.

Ce que disent les autres. Ici la symbolique de ce conte.