Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

KUNG FU PANDA

Sans dégâts dès : 7 ans - Âge conseillé : 8 ans

DUREE
92 minutes
MONTAGE

Film de 2008, excellente qualité de l'animation en images de synthèse. Introduction stylisée plutôt violente et dans des tons rouges, où on voit un panda super guerrier, mais c'est un rêve. On découvre ensuite la vie de Po, ce qui se passe dans le dojo, ou dans une prison lugubre. Il y a neuf personnages importants. Des retours en arrière expliquent l'enfance du méchant.

MESSAGE

Imposition familiale. Choisir sa propre voie. Oser se distancer de la demande paternelle, ne pas reprendre le restaurant familial et suivre son propre rêve. On voit que Po n'est pas heureux dans l'existence que lui propose son père, qu'il a une passion, c'est là-dedans qu'il doit se lancer.

Force. Un film qui met en avant les combats. Persévérance. Pour être doué dans un domaine, il faut travailler, s'entraîner, persévérer. Bonne capacité d'apprentissage, de recevoir des coups. Les entraînements doivent être en fonction de la personne. Développer ses potentiels. Notre plus grande faiblesse peut être notre plus grande force (le panda est plutôt un obèse obsédé par la nourriture, mais ça le servira). L'humour, la joie de vivre sont aussi de bonnes capacités aidantes. Pour faire quelque chose de spécial, on a simplement à croire que c'est spécial.

Force du faible. On peut tous y arriver. Un Geek va accéder à ce qu'il apprécie, en devenant actif. Il a déjà une bonne connaissance du sujet, alors il ne lui reste plus qu'à s'immerger dans le faire. Une bonne motivation à se mettre en mouvement.

Apparence. Il ne faut pas se fier aux apparences. Avec un héros improbable, on nous montre une personne obèse qui peut se montrer très performante.

Aider les autres. Devenir un héros pour se battre pour le bien, soutenir les plus faibles. Mettre les gens à l'abri.

Assurer ses responsabilités. Montrer de la motivation, être assidu, ne pas décevoir.

Amitié. Pouvoir compter sur l'autre, se soutenir à plusieurs. Importance du lien qui unit, qui rassemble qui permet à l'autre de se sentir intégré. Équipe.

Transmission du savoir. Souffrir de n'avoir pas pu apprendre ce qu'il faut à son fils. Croire aux potentiels des autres.

Surmonter les difficultés de l'existence. La vie peut se vivre avec humour et optimisme malgré les difficultés.

Sagesse. Toutes sortes de petites réflexions sur la vie dans le style "grand maître d'art martial". Le vieil Oogway est l'exemple du savoir, de la maîtrise de soi, il va même accepter sa mort.

Prophétie. Être supposé être celui que l'on attend suite à une prophétie.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. De nombreuses scènes de combat qui peuvent être assez violentes et stressantes. Combat avec Tai Lung sur un pont où les cinq cyclones n'arrivent pas à le battre, même en étant tous contre lui.

Malaise. Quand Po fait des bêtises (brise des choses sacrées, va se chercher à manger la nuit). Désespoir, le grand-maître ne sait pas comment faire, on se sent démuni. Excuses du maître qui ne servent à rien, son fils adoptif reste une bête à tuer.

Visuel effrayant. Vision dans un moment de calme, on découvre en quelques secondes une agression sombre. Les geôliers sont des brutes rhinocéros, voix caverneuse, ambiance sombre, effets de feu, angoisse d'un personnage. Le grand méchant est nargué, on va voir ses yeux rouges dans l'obscurité.

Maltraitance. Certaines fois, au début, on se moque de Po et de son incapacité à réussir les choses, on le dénigre sur son apparence. On le rejette.

Grandes tensions. Les scènes dans la prison où est enfermé Taï Lung lorsqu'il parvient à l'échapper. Attaques puissantes, il se débarrasse seul de tous ses adversaires. On le sent être une menace pour la suite de l'histoire.

Tristesse. La mort du maître tortue Oogway une bonne personne, la fausse mort du Maître Shifu, que l'on pense tué par son fils adoptif.

VOCABULAIRE
Plutôt orienté langage actuel.

Commentaires. Dans la vie, il y a les forts et les autres. Ce film est quand même un hymne à la force et à la résolution de conflits par la bagarre. Pour les amateurs, il existe un deuxième et troisième film, et aussi deux courts-métrages, Bonnes fêtes et le secret des cinq cyclones.

Thèmes. Animaux anthropomorphes. Imposition familiale. Force. Persévérance. Force du faible. Responsabilité. Aider les autres. Transmission. Apprence. Obésité. Art martial. Équipe. Prophétie.

Ce que disent les autres. Pour FilmAges, l'âge conseillé est 7 ans. "Cette fable intemporelle, pleine d’humour, est un message d’espoir, d’optimisme et de paix, ainsi qu’une belle démonstration des arts martiaux. Malgré les combats violents et impressionnants dans la prison, qui risquent d’effrayer les plus petits, ce film devrait plaire à toute la famille."