ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

KIRIKOU ET LA SORCIERE

Sans dégâts dès : 6 ans - Âge conseillé : 7 ans

DUREE
74 minutes
MONTAGE

Film d'animation de 1998. De nombreuses intrigues qui sont comme des chapitres (la sorcière et l'or, la sorcière contre les enfants, la source, le sage de la montagne) pour les plus petits qui doivent gérer beaucoup d'informations, le film peut être arrêté à la fin de chaque exploit, et être vu comme une série.

MESSAGE

Voyage initiatique. Un conte pour les enfants qui veulent grandir. Dès le début, Kirikou est un tout petit déjà bien indépendant et autonome. Il va accomplir des exploits, faire preuve de bravoure à de nombreux moments (Kirikou n'est pas grand, mais il est vaillant) mais il ose dire que parfois il se sent petit qu'il a besoin de câlins, qu'il peut avoir peur. Finalement un baiser permettra à Kirikou de grandir, d'être un homme.

Remercier. Importance de reconnaître l'autre pour ce qu'il est, de l'apprécier, de lui dire merci, qu'on l'aime.

Intégration. Besoin d'être accepté dans le clan, réaliser de grandes choses pour être bien considéré.

Tolérance. On peut être différent des autres et aider la communauté. Il ne faut pas rejeter ceux qui sont différents. Si on ne rejette pas l'autre, si on tente de le comprendre, on peut résoudre les problèmes de chacun.

Protection. Nécessité de protéger notre clan ou les enfants.

Force du faible. Un petit peut être très performant. Kirikou n'est pas grand, mais il est vaillant.

Apparence. Nutidé. Découverte d'une Afrique traditionnelle, avec des personnes à moitié nues qui n'ont pas de problème avec leur corps.

La méchanceté à une cause. Dès le début Kirikou se demande pourquoi la sorcière est méchante. On se rend compte qu'il y aura toujours des gens qui embêtent. Et si la sorcière est méchante, c'est parce qu'elle souffre. Quand Kirikou lui enlèvera l'épine plantée dans le dos, elle va pouvoir changer.

Importance du savoir. Revalorisation du sage qui explique les choses telles qu'elles sont. Critique de la sorcière et des gris-gris; on veut faire croire des choses pour faire peur. Le sage est un grand-père, c'est la vieillesse détachée du monde qui connaît les choses.

Conte africain. Kirikou est un véritable conte, il y a beaucoup de symboles africains dans ce dessin animé. La termitière. Le tunnel. Le Grand Calao.

Appât de l'or. Pas toujours très cohérent. L'or que l'avide sorcière veut posséder, mais qui se retrouve à la fin aussi au cou de Kirikou devenu adulte, le rendant plus beau.

Adultère. Une présentation toute symbolique, une femme qui met en danger le couple. Ne pas laisser son couple être détruit par une sorcière. Les parents qui doivent savoir qu'aux alentours du foyer, il peut y avoir une méchante femme qui peut enchanter des hommes et leur faire quitter leur famille, les transformer en personnes serviles (objets obéissants). Jalousie. Les femmes sont jalouses de la sorcière qui a pu attirer les hommes. Intérêt à l'autre sexe. La femme attire les hommes.

Couple. Et pour finir Kirikou devient grand et finit en couple avec la sorcière.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. La sorcière envoie sa pirogue embarquer les enfants, et surtout un arbre qui les emprisonne. Kirikou doit aller dans une sombre grotte pour y tuer une espèce de monstre. Les fétiches brûlent la maison d'une femme qui voulait garder son or, elle hurle son désespoir. Chez la sorcière, il y a des esprits fétiches qui font des bruits qui font peur, qui attaquent avec leurs lances. Le putois à grosses dents rencontré dans les tunnels sous terre ou la vipère. Le phacochère agressif.

Tristesse. Les enfants rejettent Kirikou qui se retrouve tout seul. La fausse mort de Kirikou, on le voit inanimé, on pense qu'il s'est noyé, les gens chantent sa mort. Il se fait rejeter par les siens qui ne croient pas que c'est lui quand il a grandi par magie.

Environnement. La case de la sorcière est un contraste de noir et de rouge. Dans la grande termitière c'est étrange, magique. Dans les tunnels c'est sombre étroit et avec des animaux dangereux.

Visuel effrayant. La sorcière a des yeux effrayants, oranges, les traits tirés, elle fait peur. On voit des visages d'hommes méchants sur fond rouge (pour expliquer comment la sorcière a souffert quand on lui a planté l'épine).

VOCABULAIRE
Classique. Avec des voix aux accents africains. Une bande-son avec de la musique (peu présente), africaine.

Commentaires. Nous découvrons une Afrique mythique. C'est peut-être utile d'expliquer que les gens ne vivent plus comme ça aujourd'hui. La poitrine des femmes est entièrement dévoilée, il y a une femme qui accouche au début de l'histoire, tous les enfants sont nus. Cela suffit aux USA pour monter l'âge conseillé au-delà des 10 ans. C'est évident qu'il peut être vu par des plus jeunes, mais il ne faut pas oublier qu'il comporte des scènes qui méritent un accompagnement, surtout avec la sorcière qui peut bien effrayer les petits. Le livre ou le CD peuvent être une bonne introduction à ce conte.

Les rôles sont classiques, les femmes sont aux champs, à la cuisine et ce sont les hommes qui vont combattre. Seul Kirikou va pouvoir promettre l'égalité des sexes à la sorcière. Il est différent, il veut amener autre chose à sa culture.

Thèmes. Conte. Voyage initiatique. Afrique. Sorcière. Relation à l'autre sexe. Autonomie. Intégration. Tolérance. Protection. Force du faible. Cupidité. Jalousie. Histoire racontée. Couple. Magie.

Il existe un deuxième, un troisième film (Kirikou et les hommes et les femmes) et une sorte de documentaire animalier.

Ce que disent les autres. Différents documents pédagogiques. Sur le site de l'académie de Toulouse, le travail d'un enseignant pour des grands. Une fiche pédagogique du site cinemaparlant en pdf. Avec une recherche sur Google de "Kirikou fiche pédagogique", vous en trouverez bien d'autres.