Quels films pour nos enfants ?

Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Jayce et les conquérants de la lumière

JAYCE ET LES CONQUERANTS DE LA LUMIERE

Sans dégâts dès : 8 ans - Âge conseillé : 9 ans

 

DUREE
20 minutes par épisode
MONTAGE

Série de 1985. En dehors du premier épisode qui pose l'intrigue, et les cinq avec Ventu, on peut voir la série dans l'ordre que l'on veut. Une animation inégale, on nous gratifie parfois de plans fixes ou de mouvements réduits à leur minimum.

MESSAGE

Nécessité de la réparation. Jayce va devoir faire en sorte que le mal propagé par son père puisse cesser (mais comme chaque épisode continue de voir les Monstres faire le mal, on ne peut que se dire qu'il échoue, ou qu'il ne peut que réduire un peu leurs méfaits). On a finalement peu de pouvoir sur ce que nos "ancêtres" ont enclenché.

Recherche du père. Qui doit finir de nous rendre complets (Jayce n'a qu'une moitié de racines, il lui faut l'autre pour vaincre) (mais ici, comme la série ne se termine pas, on ne peut que constater que la quête est fort complexe, voire impossible).

Héroïsme. Prendre exemple sur les anciens héros et recevoir la transmission de leurs anciennes forces, Jayce devient le leader d'une nouvelle équipe. Il se montre courageux, intègre. C'est surtout l'anneau de lumière que Jayce porte au doigt qui est puissant. Altruisme. La protection de l'autre prime sur sa propre quête. Jayce pense souvent à sauver des peuples en danger, même si ceux-ci sont parfois renfermés sur eux-mêmes. On se moque souvent de la couardise du petit robot.

Esprit d'équipe. Un groupe de personnages se serrent les coudes pour accompagner le jeune héros. Ensemble on est plus forts. Robot. Un petit compagnon gaffeur l'accompagne.

Véhicules. Exemple d'un jeune homme qui a la maîtrise des véhicules de la force lumière. Il gère ses véhicules un peu comme l'enfant qui va acheter les jouets Mattel.

Cupidité. Critique de l'appât de l'or. L'argent n'est pas ce qui est le plus important. Herc va sans arrêt se faire avoir par le magicien qui lui fait miroiter des diamants ou de l'or pour qu'il aide, mais il finira toujours par ne rien obtenir (et quand on trouve un vrai trésor, il doit être abandonné pour différentes raisons vitales) (mieux vaut être pauvre et vivant que riche et mort). Critique de l'égoïsme.

Critique des expériences scientifiques. Ici en croyant faire le bien (vaincre la famine), un savant va créer des plantes monstrueuses, mi-végétales, mi-animales, mi-machines. L'homme risque d'être dépassé par ses inventions. Il peut faire de belles choses, comme la petite Flora, mais est-ce qu'il doit vraiment continuer à modifier la nature.

Lutte du bien contre le mal. Légèrement écologique, on critique de l'exploitation des planètes par les Monstroplantes qui peuvent utiliser les ressources d'eau à leur profit et on est contre les expérimentations bio-génétiques. Critique de l'asservissement, on condamne les envahisseurs.

Le pouvoir ne se met pas en danger. Lmal possède un chef qui utilise ses sbires comme main d'oeuvre. Il est toujours à l'écart des problèmes et domine la situation. Le méchant perd à chaque épisode, mais il parvient toujours à s'en sortir en se retirant.

Injustice. Malgré tous les efforts des héros, la situation ne pourra jamais être résolue et le méchant ne sera jamais entièrement vaincu et le père ne sera jamais retrouvé.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Jayce est possédé par un masque, on voit un deuxième visage par-dessus le sien qui est effrayant. Risquer de mourir asphyxié si les Monstroplantes parviennent à briser l'écran du vaisseau. Gillian se retrouve sous terre, sur une planète envahie de racines, on peut le croire perdu, ses amis vont le secourir. Devoir secourir une planète vouée à l'explosion à cause d'un diamant. Femmes pirates qui démantèlent le vaisseau de Herc (il est lui jeté au fer, torse nu). Avoir des soucis avec le vaisseau spatial qui est en mauvais état. Injustice, plusieurs fois, Jayce vient aider une planète et ses habitants veulent le combattre lui. Sortilège, dit irréversible, qui réduit les héros. Les compagnons de la force lumière se retrouvent transformés en diamants les uns après les autres. Flora contaminée par le défoliant. Crainte d'une énorme chose qui fonce du le vaisseau. Jayce se retrouve aveugle. Oun, trop couard, risque d'être refondu par son créateur. Sacrifice inutile d'Aragon. Nombreux combats. On aurait presque l'impression qu'il n'y a que cela. Entre véhicules. Nombreuses poursuites. Certains épisodes commencent directement par une confrontation. Faire du tort à des gentils: magiciens bibliothécaires, poissons inoffensifs, mignonne petite peuplade. Ils vont tous devoir subir différentes attaques. Parfois c'est plutôt vicieux, comme contraindre une jeune fille à envoyer les héros dans un piège parce que sa soeur et son frère sont pris en otages (on les voit pleurer derrière des barreaux).

Visuel effrayant. Les Monstroplantes peuvent faire peur : la transformation de Discor et ses sbires en monstres dans le premier épisode est effrayante. Les véhicules ennemis ont des armements type scie circulaire, fléau à cinq boules, grosses dents. Les racines des Monstroplantes détruisent les murs et apparaissent quand on ne s'y attend pas. Mais vu que c'est toujours la même chose, une fois que l'on a appris à apprivoiser les monstres c'est plus facile.

Impuissance. De nombreux épisodes montrent les efforts vains du héros pour retrouver son père. Espérer un message de son père caché dans un vase. Entendre un message holographique où les coordonnées de destination du père sont manquantes. Audric doit s'enfuit en téléporteur. Père et fils croient se rencontrer, mais ne peuvent pas se toucher, car ils sont dans des dimensions différentes). Il n'y parviendra jamais, vu que la série n'a pas de deuxième saison.

Les effets de musique tendue. Les alarmes stressantes et autres bruitages permettent d'augmenter les tensions.

Stress. Être pris par le temps, devoir faire vite, sinon risquer de mourir ou de rater son acte héroïque.

VOCABULAIRE
Classique (parfois on peut entendre "saloperie de planète", "foutu", "se tirer", "imbécile").

Commentaires. Les scénarios sont simples, le plus souvent Jayce croit trouver un moyen de retrouver son père, il doit livrer un combat contre les Monstroplantes, il s'en sort, mais ne trouve pas son père, ou alors les plantes s'en prennent à de pauvres victimes et Jayce va les secourir. Une série qui a été commandée pour faire vendre une série de jouets, comme cela n'a pas vraiment bien fonctionné aux USA, la série s'arrête à la première saison, sans avoir de fin. Pour les jeunes amateurs d'héroïsme.

Thèmes. Altruisme. Leader. Réparation. Relation au père. Véhicule. Équipe. Cupidité. Danger de la science. Robot. Injustice.