Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

INU-YASHA LE FILM 1: AU-DELÀ DU TEMPS - L'AMOUR SURPASSE LE TEMPS

Sans dégâts dès : 12 ans - Âge conseillé : 13 ans

DUREE
100 minutes
MONTAGE

Film de 2001. Une introduction bien mystérieuse. Heureusement, pour ceux qui ne connaissent pas la série, une explication du contexte à lieu durant le générique, c'est indispensable pour saisir un peu les personnages et l'histoire.

De nombreux personnages secondaires introduits petit à petit dans la série, mais présentés en moins d'une minute dans ce film. Ils mèneront souvent leurs aventures en parallèle, différents styles de flash-back, rythme rapide, effet d'envoutement. Cela ne sera pas facile à suivre pour les plus jeunes.

MESSAGE

Folklore fantastique japonais. Yokai, Hanyo, tanuki, prêtresse shinto, démon renard, l'importance du sabre, diverse représentation des démons.

Amour. Kagome ressent un amour timide pour Inu-Yasha. Durant le film elle ose finalement se l'avouer et se dire qu'elle mérite Inu-Yasha (qui lui avoue aussi avoir besoin d'elle). L'amour permet la connexion entre deux personnes et donne de la puissance. Timidité.

Obsédé sexuel. Besoins relationnels peu adaptés : le "Veux-tu être la mère de mes enfants ? ", la phrase préférée de Miroku, jeune homme qui a souvent les mains baladeuses le condamne à surtout recevoir des coups. Ce n'est pas un exemple à suivre.

Stéréotype de genre. Les deux personnages principaux sont stéréotypés : Inu-Yasha, le héros masculin incarne la force, avec un côté rustre, limite macho ("tu es en retard, tu es bien une femme"), et Kagome incarne la future femme à marier, cuisinière et demoiselle en détresse. Heureusement qu'il y a des moments de revirement où des personnages secondaires rendent plus subtiles la différence entre les hommes et les femmes (soyons soulagés, finalement nous découvrirons des femmes combattre aussi bien que les hommes).

Ouverture sur l'autre. Critique d'un racisme qui ne tolère pas le mélange humain-démon, cela engendrerait des personnes plus faibles (ce qui se révèlera faux bien sûr).

Transmissions intergénérationnelles. Importance des Origines et les influence qu'elles peuvent avoir sur le présent (le père de Inuyasha est tombé amoureux d'une mortelle, le fils semble avoir le même problème). Le passé peut ressurgir et nous devrons continuer les combats de nos parents.

Animisme. Importance des arbres qui peuvent être sacrés, garder nos souvenirs. Religion.

Héroïsme. Importance du courage, de la force, ne pas fuir devant l'adversité

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. L'introduction nous montre un homme accouché d'un arbre (douleur, sang et musique glauque y compris). Miroku sait que la sorte de trou noir qu'il a dans les mains risque de grandir et de l'emporter dans la tombe (c'est ce qui arrive à une de ses ennemies qui s'était approprié son pouvoir). Les méchantes (originaire de chine) sont normalement immortelles, on les a vu se faire ressusciter. Mais elles périront ici en combat (dont une coupée en deux, puis le visage qui se dessèche). Le méchant a la faculté d'imposer sa volonté, Kagomé s'en prend à ses amis. De nombreux combats, épées, bâton, lance, arc, des coups spéciaux qui peuvent envoyer des décharges, engloutir dans un trou noir, envoyer de l'acide, se transformer en serpent.

Visuels effrayants. L'ère Sengoku est pleine de Youkaïs et de monstres : scorpions en tout genre. Kirara une sorte de chat démon. Le démon de l'histoire a des traits humains, mais un regard souvent fou.

On peut voir du sang. Quand Inu-Yasha est transpercé par l'épée de Menomaru (peut-être mort) ou les griffes de Kagomé. Quand le méchant se coupe lui-même avec son épée. Le sang de la prêtresse Kaede qui gicle (peut-être morte).

Tristesse. Au deux tiers du film, tout semble perdu, Inu-Yasha mort, notre monde condamné à un hiver éternel Kagomé condamnée à y être coincée. Et ses amis sont dans l'autre onde en bien mauvaise posture. Les héros risquent souvent de périr. Inu-Yasha est transpercé par une épée, Kagomé est enlevée, tout s'effondre sur leur tête.

VOCABULAIRE
Classique, mais avec des termes propres à la mythologie japonaise

Commentaires. Un film pour les amateurs de la série, il peut être perçu comme un de ses épisodes, mais il n'a pas d'impact sur l'intrigue principale (ne fais pas évoluer la quête des fragments de la perle de Shinkon et le combat de Naraku). On y voit aussi apparaître Sesshomaru, mais sans aucune explication (ceux qui ne le connaissent pas doivent se demander qui il est).

Thèmes. Asie. Folklore. Historique. Romance. Amour. Monstre. Intérêt pour l'autre sexe. Timidité. Obsédé. Racisme. Transmission. Religion.