Quels films pour nos enfants ?Quels films pour nos enfants ?

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Into the Mind

INTO THE MIND

Sans dégâts dès : 3 ans - Âge conseillé : 7 ans

 

DUREE
82 minutes
MONTAGE

Documentaire de 2013. L'introduction nous présente un visuel impressionnant. Belles scènes de nature. Ralenti, accélérations, mouvement de caméra dans tous les sens, effets de flou, gros plan. On lie les scènes de montagne avec plein d'autres moments, ce n'est pas du tout linéaire. Le film est constitué de chapitres, pas toujours évident de ressortir les thèmes.

MESSAGE

Ski freeride. On voit des virtuoses du ski faire différentes descentes vertigineuses, acrobaties, poudreuse, en ville. On peut faire cela en solitaire, ou s'amuser en groupe.

Sportif de l'extrême. On nous dévoile les préparatifs d'expéditions, ce que doivent surmonter les riders avant leurs incroyables descentes. Sensations fortes. Ici l'incroyable n'est pas vraiment à notre portée, on ne peut vivre ces moments que par procuration, mais peut-être que l'on peut tenter autre chose à notre niveau. Relever des défis. Se confronter à soi-même, risque et récompense. Force mentale.

Gestion des risques. Faire attention au danger. Risque d'avalanche, neige mouillée, on voit les choix des skieurs, qui doivent parfois redescendre à pied plutôt qu'en ski. Hôpital. On nous montre une personne à l'hôpital, ce sont des sports qui jouent avec la mort. Danger.

Jouer avec l'interdit. L'adrénaline de celui qui brave la police, descend à ski en pleine ville, se moque des hockeyeurs et saute par dessus les voitures. Comment parvenir à ne pas dépasser les limites de l'acceptable quand on est dans ce type de sport, ne pas se perdre.

Sensibilité esthétique. Plus qu'une histoire, ce sont les images qui ont ici une grande force. Intéressant pour l'enfant d'avoir ainsi une nouvelle approche de l'image, de la beauté.

La nature. On la voit mouvante, vivante, le temps fait partie de l'action, on peut saisir sa respiration. Différents beaux lieux de la planète (Bolivie, Népal, Suisse, Canada, Costa Rica). Éléments. Jeu avec la neige et l'eau autour d'un montage impressionnant. Écologie. On voit faire du hors-piste dans des forêts, pas vraiment bon pour la faune et les pousses.

Entrer dans une passion. À travers le temps qui passe, un enfant qui grandit, on nous montre que c'est depuis tout petit que l'on peut développer de l'intérêt pour une activité. Le parent est aussi présent, importance de la transmission.

Différentes ethnies. On nous montre, en parallèle des descentes vertigineuses, des images d'une vieille personne avec un moulin à prières tibétain, puis une cérémonie avec un totem indien. Une sorte de retour aux sources, à la pureté ou une communion avec ce qui est plus fort que l'humain.

SCENES DIFFICILES

Mise en danger: images impressionnantes, on peut craindre pour la vie des skieurs, durant une descente où il va chuter, on voit clairement le sang qui tombe en goutte sur la neige, on saisira plus tard qu'il finira à l'hôpital, on peut craindre qu'il ne survive pas. Un skieur en ville joue avec le danger, les sirènes de police nous font saisir qu'il brave l'interdit (ça risque de donner de mauvaises idées à nos adolescents).

Pas de linéarité. Images interpellantes, pas toujours faciles à définir. Ce montage dynamique et design peut interpeller les plus jeunes.

VOCABULAIRE
Peu de paroles. Différentes musiques, parfois scandée, parfois presque techno.

Commentaires. De belles images, dans la lignée de All. I. Can., leur première production. On devrait pouvoir ici entrer dans l'esprit du sportif qui ose ce type de prestation, on perçoit bien le risque et l'adrénaline, mais pour le reste, les messages sont trop intérieurs pour que cela soit problématique pour les plus jeunes (cela reste impressionnant et de toute beauté).

Thèmes. Documentaire. Sport. Nature. Danger. Passion. Hôpital. Tibet.