Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

IL ETAIT UNE FOIS L'HOMME

Sans dégâts dès : 6 ans - Âge conseillé : 8 ans

DUREE
89 minutes
MONTAGE

Série de 1978. Une ligne du temps qui va vite, qui offre des dates pour les plus grands. Un générique qui résume la série. Il y a des incrustations de véritables séquences filmées uniquement dans le premier épisode.

MESSAGE

Série de vulgarisation scientifique et historique. Découverte de l'histoire de l'humanité. Le premier épisode nous montre même ce qu'il y avait avant l'Homme.

Valeur morale et manichéisme. Il y a les bons qui sont toujours représentés de la même façon (les Pierrots et les Legros) et les méchants (le Nabot qui se frotte les mains du malheur qu'il produit et autres gros nez rouges de Teigneux). Cela pourra permettre à votre enfant de situer de quel côté il veut aller L'horloge du temps se permet aussi parfois de donner son avis expressif quand les choses qui se passent ne sont pas convenables. Maestro, barbe et cheveux blancs, il représente le sage, il est aussi du côté du bien.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Les péripéties de l'homme dans le temps n'ont pas été de tout repos. Votre enfant sera confronté aux dents des dinosaures puis aux flèches, lances, fusils et autres armes, combats et tensions que nos ancêtres ont vécus. Les gentils sont continuellement confrontés aux méchants, et comme c'est historique, ils ne sont pas toujours gagnants.

Complexité. Le temps est compliqué pour l'enfant, il ne faut pas espérer que votre petit de moins de 7 ans saisisse la ligne temporelle de l'humanité. Par contre il va bien pouvoir mélanger un peu tout si vous ne l'accompagnez pas... comme il semble toujours y avoir les mêmes personnages ça ajoute du deuxième degré.

VOCABULAIRE
Un narrateur extérieur commente ce qui se passe. Les termes sont plutôt complexes quand il s'agit de décrire les moments historiques.

Commentaires. Un grand classique, mais prenons déjà un moment pour expliquer le générique et apprécions l'adaptation de "La Toccata" de Bach. Si vous êtes créationnistes sautez les premiers épisodes, on y découvre notre ancêtre le poisson. Le dernier épisode tente de sensibiliser autour de l'écologie, et fait craindre que l'humain empoisonne la planète et la détruise (ce que montre d'ailleurs le générique).

Thèmes. Historique. Découverte.

Cette série didactique comporte, avec les mêmes personnages récurrents : "Il était une fois les Amériques", "Il était une fois les découvreurs", Il était une fois les explorateurs", "Il était une fois la vie" et "Il était une fois notre terre" (le "Il était une fois l'espace" a plus une fonction divertissante).