Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

il était une fois Jésus

IL ETAIT UNE FOIS JESUS

Sans dégâts dès : 5 ans - Âge conseillé : 7 ans

DUREE
92 minutes
MONTAGE

Film de 2000. Les personnages sont animés en Stop Motion, avec la technique de la pâte à modeler.

On aura de la peine à situer le début de l'histoire qui nous montre Jairus emmener sa fille Tamar chez le docteur, elle verra un homme protéger une femme. C'est Jésus que l'on va suivre, mais aussi cette petite fille dans différentes séquences.

Il y aura quelques séquences en animation traditionnelle, quand il y a des flash-backs de l'enfance ou la naissance de Jésus. Ou quand Jésus remporte une victoire contre le diable dans le désert, quand il raconte une parabole, plutôt étrange de mélange et sans véritable sens.

MESSAGE

Religion. On nous présente bien le Christ de la religion chrétienne.

On nous montre la vie de Jésus adulte. Sa rencontre avec Jean, sa lutte contre le diable dans le désert, sa rencontre avec Judas. Un film qui semble montrer la Galilée comme elle était à l'époque. On ne nous montre pas un Jésus blanc aux cheveux blonds et yeux bleus, tous les personnages sont plutôt de type arabe.

Bonté chrétienne. Comment faire pour être bon, bien faire, être sauvé (tout ce qui va avec le message de Jésus).

Identification, prosélytisme. L'histoire de Jésus est accompagnée de celle d'une fillette, cela permettra aux enfants de se rapprocher de ce message. Elle semble être sa plus fervente admiratrice. Modèle.

Fin des temps. On voit déjà qu'il y a 2000 ans le message d'une proche fin, et de nouveaux temps, d'un Esprit saint qui descendra bientôt sur les gens.

Déification. Après la crucifixion, Jésus n'est plus appelé maître, mais Seigneur, et il appelle à parcourir le monde pour faire des disciples, de les baptiser. Vie après la mort.

SCENES DIFFICILES

Monde adulte. Même si les personnages sont en pâte à modeler, le rendu fait assez réaliste et certaines scènes sont difficiles. La folie de certains personnages (Marie Madeleine), des personnages déprimés, la maladie mortelle de Tamar, la trahison de Judas.

Mises en danger. Méchanceté. On comprend bien que beaucoup de personnes veulent faire disparaître Jésus. On le verra se faire attraper, accuser, et surtout condamner. La crucifixion est difficile à supporter. Des brigands qui laissent un homme pour mort.

Visuel effrayant. Des têtes de Romains deviennent diaboliques un instant. Le délire de Marie Madeleine, un exorcisme de Jésus calmera ses visions.

Malaise. Jésus parle toujours tranquillement, mais il semble pris de désespoir quand il réalise qu'il sera crucifié, presque de folie.

VOCABULAIRE
Le texte ne se veut pas enfantin, plus facile d'accès que la Bible, mais cela reste assez complexe.

Commentaires. Pour ceux qui ne sont ne connaissent pas bien l'histoire, cela risque d'être compliqué, la Bible est un texte complexe. Jésus a de la peine à convaincre les Juifs, les Romains craignent les révoltes, on sent l'arrière-fond d'une histoire politique. Il y a de nombreux personnages, qui ne sont pas toujours faciles à distinguer.

Très proche des Écritures, ce dessin animé nous montre différents miracles. De nombreux passages ne sont pas vraiment crédibles pour ceux qui n'ont pas la foi.

Thèmes. Religion. Vie après la mort. Romain. Historique. Modèle.