Quels films pour nos enfants ?

Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Hunter X Hunter la série 2011

HUNTER X HUNTER

Sans dégâts dès : 13 ans - Âge conseillé : 14 ans

 

DUREE
23 minutes par épisode
MONTAGE

Série d'animation de 2011. Elle se décompose en plusieurs thèmes (l'examen des Hunters, la famille de Kirua, la tour Céleste). On peut jouer avec la linéarité et les séquences peuvent se suivre rapidement. Les épisodes doivent se voir dans l'ordre, et créent le besoin de voir la suite.

MESSAGE

Sens du combat. Travailler sur ses capacités, apprécier se confronter à quelqu'un de puissant pour progresser. Importance de l'entrainement. Techniques spéciales qui peuvent renforcer notre corps. Accéder à différents niveaux de compétition. Être fort, c'est saisir les armes de l'adversaire. Avoir des spécificités propres qui doivent être améliorées.

Autonomie. Critique d'avoir une famille qui impose les choix de vie à son enfant, qui veut qu'il devienne meurtrier, nécessité de faire ses propres choix. Imposition familiale.

Voyage initiatique. Partir sur les pas de son père. Gon veut découvrir le travail qui a intéressé son père au point de le tenir à l'écart de son enfant. Construction de soi à travers des épreuves. Capacité d'un petit. On peut être un enfant et se montrer fort, performant. Même un enfant peut vaincre un adulte.

Amitié. Créer des alliances, faire partie d'un groupe où les personnes prennent soin les uns des autres (travailler sur le risque de conflit dans une équipe). Sens du sacrifice. Être capable de se mettre en danger pour ses amis, pour la cause. Fréquentation. Kirua aurait pu mal tourner s'il n'avait pas rencontré Gon.

Droiture. Traits de caractère valeureux et moraux. Gentillesse, intégrité, Gon est un exemple de garçon sympathique. Importance de la détermination, c'est une force importante que de réaliser ce que l'on veut. Sens des responsabilités. Importance des choses vraies, on critique la tromperie. Héroïsme. Avec de bonnes valeurs pour vouloir obtenir ce que l'on veut. Sauver des vies, protéger l'humanité. Tout cela est contrasté par des méchants souvent bien vicieux.

Examen et légitimité. Pouvoir être reconnu comme faisant partie d'une "profession" après avoir réussi des épreuves.

Ingéniosité. Beaucoup d'énigmes et des réponses qui sortent des sentiers battus. Importance de réfléchir, même en situation stressante.

Critique du mal. Il existe certaines personnes qui font le mal, mieux vaut être du côté du bien.

Méfiance. Il ne faut pas se fier aux apparences. On ne sait jamais ce qui peut attendre les héros.

Jeu vidéo. La série va introduire les héros dans un jeu vidéo du type carte à jouer durant tout un arc.

Naïveté. Gon a une certaine naïveté, il contraste avec Kirua beaucoup plus réfléchi.

Danger. On nous montre qu'il existe clairement des humains pervers, malades, qu'il vaut mieux ne pas fréquenter.

Réaliser son rêve. Les personnages ont souvent quelque chose qu'ils souhaitent réaliser, on les voit motiver pour y arriver. Persévérance.

Vengeance. Souffrir d'une perte. Vouloir se venger ne résoud pas notre souffrance et risque de provoquer de nouvelles situations dangereuses, même pour nos amis.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Beaucoup de combats. Il peut y avoir du sang. La série va augmenter les combats violents au fur et à mesure de son avancée. Différentes situations tendues. Devoir traverser un marais qui est rempli de singes dupeurs qui veulent se nourrir de chair humaine. Tenter de faire abandonner quelqu'un qui ne veut pas perdre, qui se fait taper fort, casser le bras, sang. On peut voir une personne se faire dénigrer, et traiter de moins que rien.

Beaucoup de morts (empalés sur des pics, mort par piqûre d'abeille, croqué par différents monstres). L'examen des Hunter décime presque tous les candidats. Gon est menacé de mort par le frère de Kirua, et celui-ci va tuer un participant, certainement hypnotisé. Deux personnes, après être rentrées derrière une porte, crient puis réapparaissent sous forme de squelette. Apprentie Majordome qui fait preuve de compassion, on peut croire qu'elle se fait tuer pour son acte de gentillesse d'une balle dans la tête (on la retrouvera en flash-back).

Visuel effrayant. Monstre en tous genres. Grosses griffes. Grosses tortues qui prennent les humains dans leurs gueules, on les entend crier. Serpents qui vont s'en prendre à Gon ou Leolio. Mickey, monstrueux loup géant, gardien surpuissant.

Personnages malsains. Hisoka, qui par exemple jouit de la souffrance de l'autre, sadique, masochiste, ambivalent sexuellement, il aime faire durer le plaisir. Avec le plaisir de faire perdre l'autre, de voir ses rêves échouer. Il a des vues sur Gon, qu'il veut voir murir avant de s'en occuper (c'est plutôt ambivalent comme c'est présenté, on saisit que c'est pour la bagarre, mais c'est aussi plutôt sexuel).

Situations glauques. Un combattant souhaite pouvoir mourir dans une dernière confrontation, mais son ennemi ne considère qu'il n'en vaut pas la peine. La famille de Kirua est malsaine, on le voit enchaîné et fouetté par son frère obèse. Son père joue la carte de la discussion père-fils en sachant qu'il le trompe, sa mère s'approprie son enfant et semble un peu folle. Se faire couper les bras, sortir une carte de la blessure de son bras coupé.

VOCABULAIRE
Classique. Parfois des gros mots. Il y aura des termes propres à la série.

Commentaires. Trame très proche du manga original. Les héros ont des quêtes à réaliser, et les épreuves se succèdent les unes aux autres et cela peut être très violent. Cette fiche a été faite en fonction des 35 premiers épisodes de la série, et plus elle avance plus elle va devenir dure (ne pas se fier à l'ambiance sympathique, voir enfantine du début).

Thèmes. Voyage initiatique. Force. Apprentissage. Amitié. Modèle. Fréquentation. Naïveté. Jeu vidéo. Méfiance. Autonomie. Imposition familiale. Responsabilité. Danger. Droiture. Réaliser son rêve. Vengeance. Art martial. Équipe.

Il existe une autre adaptation de cet animé, réalisé en 1999, en série et OAV. Les personnages ont des visages un peu plus ronds, l'animation comporte un peu moins de mouvements. Il existe aussi un film, The Last Mission.