Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

Hugo Cabret

HUGO CABRET

Sans dégâts dès : 8 ans - Âge conseillé : 11 ans

DUREE
128 minutes
MONTAGE

Film de 2011. Découverte du Paris des années 30. Version vapeur et rouages (mais sans être steampunk) (béret et baguette forcément). Utilisation de la 3D bien mise en valeur. Travail sur les lumières, décors de qualité, jeu d'acteur des enfants charmant. Moments de flash-back et de rêve.

MESSAGE

Questions existentielles. Avoir besoin d'un sens à la vie, une raison d'être là, se sentir inutile et cassé, nécessité d'être réparé. Nécessité de pouvoir être reconnu dans son travail. Importance de remercier l'autre. Quête identitaire.

Orphelin. Nécessité de retrouver une famille quand on a perdu la sienne, passer par différentes étapes avant d'y arriver.

Force du faible. Un pauvre orphelin peut côtoyer les plus grands, et même les aider.

Deuil. Garder le souvenir du parent perdu, tenter de continuer le métier du père, maintenir le lien. Nécessité de se décentrer, une manière d'avancer est d'aider l'autre.

Couple. Différents personnages vont finir par se mettre en couple, en parvenant à passer par-dessus différents obstacles (jalousie, honte d'infirmité).

Secret. Ne pas cacher des choses aux autres, on voit que l'on ne veut pas raconter des secrets aux enfants, on les garde pour soi et cela nous rend malheureux.

Créativité. Importance de la créativité, de la capacité à produire des choses, inventer, réparer, faire quelque chose de ses mains. Le cinéma, la littérature sont mis en valeur. Innovation.

Cinéma. On assiste presque à un documentaire sur les débuts du cinéma, avec des extraits des films des frères lumières ou de George Mélies. On nous montre le travail sur un plateau à l'époque, avec surtout le souci de la luminosité, le travail sur les trucages.

Reconnaissance. On nous montre le réalisateur Méliès et on permet de réparer l'ingratitude d'une non-reconnaissance de son oeuvre. Revalorisation.

Santé. Critique de l'alcoolisme.

Handicap. Un surveillant de gare va rencontrer l'amour malgré son handicap.

Explication de la bêtise, méchanceté. On reproduit ce que l'on a subi (le surveillant qui envoie les enfants à l'orphelinat est certainement passé par cet endroit où il a été conditionné à ne pas trop réfléchir, obéir).

SCENES DIFFICILES

Misère sociale. Le jeune héros a perdu son père, mort dans un incendie (la scène qui montre cela sait préserver les petits, même si les flammes qui sortent de la porte peuvent impressionner). Tout d'abord accueilli par un oncle alcoolique, il va ensuite se retrouver seul, à fuir un agent qui veut l'envoyer à l'orphelinat (on retrouvera à la fin du film l'oncle mort noyé depuis longtemps dans la Seine).

Mises en danger. Moment où Hugo rêve qu'il va se faire écraser par un train, qui va dérailler et foncer à travers la gare (moment impressionnant). Et cela enchaîne sur un autre cauchemar où Hugo se transforme en automate, sentiment d'oppression. Différents moments où Hugo craint être découvert, moment de poursuite (avec un gros doberman). Ces tensions sont réalimentées quand on assiste à la capture d'un autre orphelin, mis derrière des barreaux, qui pleure, traité de vermine. Pour se cacher, il met sa vie en danger en se suspendant à une horloge, risquant de tomber dans le vide, scène vertigineuse.

Tristesse. Quand le héros croit qu'on lui a brûlé son carnet, souvenir de son papa décédé. Quand l'automate semble ne pas fonctionner.

Peur soudaine. Hugo se fait attraper la main par le vieil homme qui semblait endormi. Petit chien qui aboie. On allume une allumette.

VOCABULAIRE
Langage avec parfois des termes complexes.

Commentaires. Un film mélange de conte et de documentaire sur le cinéma. Il sera certainement compliqué pour un jeune enfant de saisir l'hommage au début du cinéma et les doutes existentiels d'un vieil homme qui croit avoir tout raté. Un film peut-être pensé pour les enfants, mais pas vraiment adapté aux moins de 10 ans, sauf si vous savez utiliser le bouton pause pour les explications.

Thèmes. Cinéma. Vieille France. Orphelin. Deuil. Revalorisation. Innovation. Invention. Secret. Force du faible. Quête identitaire. Streampunk.