Quels films pour nos enfants ?Quels films pour nos enfants ?

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

hotel transylvanie 2

HÔTEL TRANSYLVANIE 2

Sans dégâts dès : 8 ans - Âge conseillé : 10 ans

 

DUREE
89 minutes
MONTAGE

Film en images de synthèse de 2015. Le générique du début se déroule durant le mariage des héros. Mieux vaut avoir vu le premier film, celui-ci est la suite directe. Différentes ellipses. Il se passe plusieurs choses en même temps.

MESSAGE

Acceptation de l'autre. Différentes cultures peuvent vivre ensemble. Si grâce au premier film, Dracula a compris que l'on peut fonctionner avec les autres, il doit encore l'intégrer et accepter que sa famille puisse être différente que lui. On ne peut pas transformer une personne en ce qu'elle n'est pas.

Quête identitaire. Un enfant doit pouvoir se construire sans que des personnes fassent en sorte qu'il devienne ce qu’eux projettent. Normalité. Quand on est enfant, on doit pouvoir être considéré comme parfait, même en étant ce que l'on est. Se sentir étrange, décalé, c'est surtout en fonction de l'endroit où on se trouve. Chacun son rythme. Il ne faut pas pousser l'enfant à réussir les choses plus vite qu'il ne le peut. Besoin de poser des repères. Un enfant en construction veut être gentil, il ne veut pas vouloir se sentir méchant.

Multiculturalisme. Pas facile de faire en sorte que deux familles, d'une union de personnes de culture bien différentes, fonctionnent bien (ici des monstres et des humains). On peut voir que chaque famille aurait envie que le nouveau-né penche plus de leur côté. Endroit adapté. Nécessité de se demander où l'enfant va pouvoir le mieux se construire.

Éducation. Difficulté de gérer l'éducation des enfants pour de jeunes parents encore sous l'influence de leurs propres parents. Éducation à la dure. On était plus violent avec les enfants autrefois, les méthodes repoussaient leurs limites. Grand-père qui veut que son petit fils lui ressemble et qui veut l'éduquer comme à son époque. Domination de la mère. Lorsqu'il s'agit d'éducation, c'est la mère qui gère (surtout quand on voit que son homme ressemble encore à un adolescent immature). Grand-parent. Relation au grand-père qui veut faire autrement que les parents.

Protection de l'enfant. On voit les craintes des parents. Sécuriser. Un bébé est fragile, on doit faire en sorte de le protéger, qu'il n'accède pas à des choses dangereuses. L'enfant ne doit pas trop fréquenter des petits turbulents. Il ne doit pas manger trop de sucre (surtout s'il est déjà excité). Il faut mettre un casque quand on utilise un vélo. Les choses qui étaient dangereuses du temps du grand-père, ont disparu, les enfants font leur apprentissage de vampire autrement (sans danger).

Amitié. Pouvoir compter sur ses amis. Se battre pour protéger celui qui est en danger.

Force. Importance d'avoir des capacités pour se défendre en cas d'attaque. Dennis va enfin développer ses pouvoirs de vampire et montrer ses pouvoirs lorsqu'il faudra défendre sa petite copine (il aidera ensuite sa famille à se débarrasser d'une horde de chauves-souris).

Apprivoiser ses peurs. Un film rempli de monstres, le petit spectateur va réaliser que le monde n'est pas entièrement méchant et que beaucoup de "monstres" sont gentils (bon il en reste quelque un qu'il ne faut pas vraiment rencontrer). Banalisation des monstres. Un animé qui rend les monstres fréquentables (pour ne plus avoir peur de Frankenstein, la momie, Dracula, un loup-garou).

Faire attention au danger. Tant que l'on est avec sa famille, on ne craint rien, mais si l'on part seul en dehors de la maison, il y a le risque d'être mis en danger par des méchants.

Personnalité dominante. Difficulté de faire face à Dracula et ses envies. On voit comme l'influence du grand-père peut générer des problèmes chez l'enfant si'il y a des attentes.

Médias sociaux. On voit comme des employés utilisent leur temps sur des ordinateurs ou téléphone plutôt que de travailler. Tentative de faire découvrir la technologie au grand-parent. Des scènes que l'on souhaiterait ne pas ébruiter peuvent se retrouver au regard de tous, il y a un danger d'être filmé et redistribué sur internet.

Honnêteté. Il faut oser dire ce qui pose problème, et ne pas cacher à l'autre ce que l'on souhaite, sinon on peut tenter de faire des choses derrière son dos et se retrouver rejeté lorsque cela se saura. Mensonge.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Drac lance son petit fils de très haut, en espérant qu'il se transforme, ce qu'il ne fait pas, il risque de percuter le sol. Les monstres font tomber une grosse tour qui en enflammant Frankenstein crée une suite d'accidents (maison, dépendances puis véhicule en feu). Un homme déguisé en Kakie (monstre de l'émission préférée de Dennis) se fait posséder par Vlad, il vole, sa tête tourne, prend une voix caverneuse, fait peur au petit en se transformant en monstre musclé à grosses dents. Bela, une énorme chauve-souris, va fracasser le toit de la cabane où se réfugiait Dennis, on craint qu'il s'en prenne a lui (il veut les prendre en otage, dit vouloir tout détruire, il fait du mal à la petite amie loup-garou de Dennis en la jetant fort à terre). Bela allait planter un pieu contre Jonny en criant, il est arrêté de justesse.

Malaise. Scène d'introduction avec musique stressante, entrée dans un endroit sombre. Le gâteau du mariage semble vivant, on sert des tranches de gâteau qui semblent être les bébés, ils sont séparés de leur maman et ils crient. Le grand-père décide de faire ce qu'il veut, même si cela ne correspond pas à ce que voulait la mère. On demande au loup d'aller tuer une gentille petite biche, on craint qu'il le fasse. Le petit est endormi et le grand-père fait semblant qu'il est réveillé en l'utilisant comme une marionnette.

Moments effrayants. Les monstres sont plutôt sympathiques, mais il y a quelques moments stressants (quand Dracula rugit subitement contre un mort vivant qui voulait embrasser le bébé. Quand Malvis s'énerve en rugissant devant une vendeuse de billet d'avion). Des zombies qui accrochent un scooter à la voiture, musique stressante, main qui se détache et tourne à cause de la perceuse. Antre de Vlad, grotte lugubre et grosses chauves-souris aux yeux rouges.

Utilisation de l'autre. Sous couvert d'humour, on met en scène un Dracula qui impose ce qu'il veut à ses amis, leurs petits malheurs nous font rire, mais ce qu'ils subissent est de la maltraitance.

Tristesse. Malvis décide de s'en aller avec son enfant, elle n'a plus confiance en son père.

VOCABULAIRE
Classique.

Commentaires. On génère des moments les plus violents sur la fin du film, avec un grand-père qui rend effrayant un spectacle, puis la disparition du petit garçon qui va se faire attaquer. Beaucoup d'humour, plutôt ciblé juste quand il s'agit des relations parents-enfants (et grand-parent). Un film plutôt adapté aux jeunes parents.

Thèmes. Grand-parent. Monstre. Vampire. Protection. Imposition familiale. Naissance. Quête identitaire. Tolérance. Différence. Éducation. Réparation. Mensonge. Nouvelles technologies. Créer une famille. Gothique. Peur.