Quels films pour nos enfants ?

Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

le hobbit , un voyage inattendu en analyse

LE HOBBIT: UN VOYAGE INATTENDU

Sans dégâts dès : 14 ans - Âge conseillé : 15 ans

 

DUREE
165 minutes
MONTAGE

Long film de 2012, avec de nombreux effets spéciaux en synthèse impressionnants. Une histoire entrecoupée de flash-back, véritables récits parallèles. Beaucoup d'informations.

MESSAGE

Une quête initiatique. On va utiliser l'aventure pour permettre au Hobbit de s'affirmer, de découvrir le monde (oser se lancer dans l'inconnu, ne pas rester croupir chez soi).

Foyer. Nécessité d'avoir une maison. Lieu de vie, avoir un chez soi, ne pas devoir errer. Parfois devoir se battre pour récupérer sa contrée.

Héroïsme. On nous montre ce qui fait un héros, car Bilbon va devoir faire ses preuves. Ce n'est pas la taille qui fait la bravoure, même quelqu'un de petit peut réussir de grandes choses, être courageux. Importance de l'intelligence, avec énigmes à résoudre. Force du faible.

Combattre. Lutter et prendre les armes quand on a un objectif.

Importance du groupe. Mettre sa vie en danger pour soutenir les autres, cela aide à se faire accepter par ses pairs, être reconnu comme quelqu'un d'important, de capable. Solidarité, entraide, loyauté, honneur.

Importance de la bonté. Le mal peut avancer là où dort le bien. Petites choses importantes, gentillesse, l'amour repousse le mal.

Transmission en narration. Importance de laisser aux nouvelles générations ce qui a fait leur histoire. Bilbon raconte ici ses aventures pour son neveu Frodon. On nous montre l'importance du passé, l'effet sur le présent.

Cupidité. Critique de l'amour de l'or. La richesse peut susciter des convoitises, on peut perdre de la lucidité quand on ne voit que le métal précieux.

Vengeance. Reprendre ce qui nous appartient, en usant de la force si nécessaire.

Hospitalité. Se montré ouvert sur l'autre, l'accueillir, politesse.

Santé. Fumer de l'herbe c'est bon pour calmer les nerfs (et les champignons, ça peut provoquer des séquelles). On va plusieurs fois voir des personnages fumer la pipe.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Différents combats à l'épée où les personnages risquent leur vie, attaque d'un dragon avec destruction de bâtiment, personnages écrasés, membre coupé, lacération. Bilbon est menacé d'être écartelé, ses membres maintenus par trois trolls. Des nains se retrouvent attachés ensemble au-dessus d'un feu pour les rôtir à la broche. Attaque d'un fantôme renvoyé à la vie par un Nécromancien. Poursuite, avec crainte d'être rattrapé par les affreux Ouargues. Nuit, effet de tonnerre, groupe sur un chemin le long d'une falaise, risque de tomber dans le vide, montagnes qui se mettent en mouvement et risquent de faire tomber les héros. Scène avec les gobelins qui capturent les nains, attaques par centaines. Les nains se cachent sur des arbres qui se déracinent, ils risquent de tomber dans un précipice, seront suspendus dans le vide. Thorin se fait battre par Azog, il risque de se faire achever et couper la tête, on peut craindre qu'il soit mort.

Mort. Un roi se fait couper la tête, on l'envoie au pied de son petit fils. De nombreux soldats ou créatures se font tuer lors de bataille. Des animaux morts à cause d'un mal inconnu, on nous montre un petit hérisson souffrir, on peut croire qu'il agonise. Gollum achève un gobelin à coup de pierres pour s'en nourrir (en chantant).

Tension. Crainte de l'inconnu, avec le risque d'une attaque qui peut avoir lieu à l'improviste, ou de nuit un danger que l'on ne connaît pas. De grosses choses qui rampent sur la maison, on va entrevoir les araignées géantes. Celui qu'on imagine être le grand méchant de l'histoire se montre peu, le Nécromancien oeuvre dans l'ombre. Beaucoup de choses ne sont pas réglées après ce premier film, il faudra attendre les suivants.

Environnement parfois effrayant. Forêt dans l'obscurité, falaise avec le risque de chuter dans le vide.

Visuel effrayant. Gollum fait peur, il a une double personnalité et cela crée un malaise. Son côté méchant, ses apparitions, son faciès, sa colère, ses menaces font qu'il peut bien effrayer. Gros trolls imposants, à la tête difforme. Ouargues, loups géants, grosses dents mises en avant. Le chef des orques, Azog le profanateur est imposant, dominateur, avec des cicatrices. Le roi des gobelins est immonde de graisse et de pustules.

Malaise de Bilbon quand tous les nains s'invitent chez lui et qui lui mangent tout son garde-manger. Bilbon se sent pas accepté par les autres.

VOCABULAIRE
Classique, avec des termes propres à l'heroic fantasy.

Commentaires. Un film dans la veine de ce qui a été fait avec le Seigneur des Anneaux, de belles images, mais ce n'est pas vraiment adapté pour les enfants, mieux vaut qu'ils lisent le livre, les images sont impressionnantes. Ce premier film d'une nouvelle trilogie pose les bases de l'histoire, on attend la suite.

Thèmes. Heroic fantasy. Monstres. Voyage initiatique. Voyage. Foyer. Force du faible. Héroïsme. Équipe. Transmission. Cupidité. Vengeance. Combattre. S'affirmer. Histoire racontée. Dragon.

En dehors de cette trilogie, La communauté de l'anneau, les deux tours et le retour du roi, il existe trois autres films. Le Hobbit : Un voyage inattendu, La Désolation de Smaug, La Bataille des Cinq Armées.