Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

HARRY POTTER A L'ECOLE DES SORCIERS

Sans dégâts dès : 8 ans - Âge conseillé : 10 ans

DUREE
138 minutes
MONTAGE

Film de 2001 avec des effets spéciaux, maquillages et synthèse. Ellipse. Il y a un flash-back pour expliquer la mort des parents d'Harry et sa cicatrice.

MESSAGE

Amitié. Rencontrer des pairs avec qui l'on va bien s'entendre, se soutenir. On peut changer d'avis sur une fille que l'on pensait pimbêche, mais qui est sympathique et bien intéressante. L'union fait la force, suivre son coeur.

Importance de l'amour familial. Importance de l'affection, ici l'orphelin va recevoir de l'attention de ses amis et de ses professeurs.

Faire partie des bons. Il y a clairement le groupe des personnes sympathiques, il faut faire le bon choix et avoir de bonnes fréquentations. Appartenance. Importance du groupe, du clan, de la lignée, que ce soit la famille (les Weasley, les Malefoy), les « maisons » ; trouver sa place, quête identitaire. Faire partie d'une communauté de sorciers.

Force et courage. Faire ses preuves, oser se confronter à l'inconnu, aider l'autre, être bon et performant.

Autonomie. Partir à l'école et commencer à grandir sans papa et maman. Quête identitaire. Besoin de savoir d'où on vient, quel est sa vraie famille, trouver de quoi remonter son estime de soi.

Importance de l'école, de l'apprentissage. On voit le travail des enseignants, des élèves qui doivent apprendre pour progresser. Le respect de l'autorité (et quand le jeune transgresse, c'est pour la bonne cause ou pour contrer des vilains).

Innocence de l'enfance. Ne pas pourrir l'enfant, on préserve Harry d'une trop grande célébrité, il est élevé normalement, cela le rend plus sympathique.

Accepter les différences. Différence de statut entre les enfants 100% sorciers, moitié-moitié, et issus de parents moldus : l'un des grands thèmes de la saga, simplement mentionné dans cet opus. On ne peut pas valoir mieux que les autres à cause de sa naissance.

Sport. Se montrer performant dans une activité physique, un jeu d'équipe. Compétition.

SCENES DIFFICILES

Visuel effrayant. Certaines créatures (différents gobelins, fantôme dont la tête se décolle à moitié, centaure dominateur) et lieux magiques (forêt interdite, sombre) peuvent effrayer les plus jeunes spectateurs. Visage criard qui sort d'un livre, on ne s'y attendait pas. Transformation de Quirrell qui montre son vrai visage en étant agressif envers Potter et qui surtout en enlevant son turban dévoile Voldemort derrière son crâne, c’est plutôt affreux. Essence fantôme de Voldemort qui traverse Potter qui va tomber inconscient sur le sol.

Différentes mises en danger. Un Troll qui risque de tuer Hermione, il donne des coups de massue qui détruit tout, s'empare de Harry. Le balai de Harry qui, ensorcelé, tente de le faire tomber. Dans la forêt interdite, sombre, Harry est seul et une silhouette boit du sang de licorne, on a peur quand il avance vers le jeune homme. Crainte devant le chien à trois têtes endormie, il va se réveiller et se précipiter vers les enfants qui ont juste le temps de lui échapper. Filet du diable qui semble étrangler les jeunes héros. Partie d’échecs avec véritables coups, on craint pour la vie de Ron après son sacrifice avec un cavalier, coup violent et il gicle à terre, inconscient. Quirrel étrangle Potter, mais se fait tuer en se transformant en cendre.

Craintes. Gros coups contre une porte d'une maison perdue sur une île, on ne sait pas qui c'est, puis on verra entrer Hagrid, un géant imposant. Le troisième étage, où les enfants ne devraient pas mettre les pieds (avec finalement l'apparition d'un chien géant à trois têtes qui leur fonce contre).

Maltraitance. La méchanceté des Dursley envers Harry, leur neveu orphelin qui leur a été confié (il est réduit à vivre dans un réduit sous les escaliers, on refuse de le laisser s'inscrire à une école, l'enfant de la famille est chouchouté et lui dénigré. On nous montre la mort de la mère d'Harry.

VOCABULAIRE
Classique, mais avec de nombreux termes magiques issus du bestiaire mythologique ou fantastique ou inventés par l'auteure de la saga

Commentaires. Le film qui est le plus adapté aux jeunes enfants, mais il a quand même ses moments de tensions. La saga écrite par J.K. Rowling n'est plus à présenter. Les films tentent au mieux de mettre des images sur cet univers magique. Les fans n'en sont pas toujours satisfaits, car, comme le sont souvent les adaptations de livres, elles peuvent décevoir. Nous vous proposons de lire d'abord les livres, avant de voir les films, afin que la magie soit vraiment intacte.

Thèmes. Magie. Sorcière. Monstre. Géant. Orphelin. Quête identitaire. École. Amour parental. Modèle. Amitié. Autonomie. Sport. Compétition. Appartenance. Foyer.

À noter que la saga est construite en 7 tomes, se déroulant sur 7 années. Et il y aura 8 films (on double le dernier). Les héros vieillissent ainsi de film en film, se trouvant confrontés à des épreuves de plus en plus dures. La violence et le côté sombre vont aussi augmenter, ce qui explique que les âges pour les voir soient différents. Harry Potter les films. Harry Potter à l'école des sorciers. Harry Potter et la chambre des secrets. Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban. Harry Potter et la coupe de feu. Harry Potter et l'Ordre du Phénix. Harry Potter et le prince de sang-mêlé. Harry Potter et les reliques de la mort, partie 1. Harry Potter et les reliques de la mort, partie 2.

D'autres en ont parlé : on ne compte plus le nombre de sites web, forums, livres qui analysent la saga pottérienne. À visiter, le site officiel de J.K. Rowling.