Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

La guerre des boutons

LA GUERRE DES BOUTONS - 2011

Sans dégâts dès : 8 ans - Âge conseillé : 8 ans

DUREE
109 minutes
MONTAGE

Film de 2011.

MESSAGE

Travail à l'école. Cela peut amener à une bourse d'étude. Un instituteur tente de donner sa chance à un jeune, en lui permettant de faire des études. Importance du savoir (même quand c'est de l'apprentissage par coeur).

Famille pauvre. Avec une mère qui peine à joindre les deux bouts. Un grand frère qui porte le rôle du père, qui soutient ses petites soeurs.

Femme forte. Une fille peut se battre aussi bien qu'un garçon. Marie montre de l'intelligence et de la répartie. Elle va même accéder au rôle de cheffe à la fin.

Conflit. Apprentissage de la guerre. Respect du chef. Stratégie. Faire partie d'un clan. Jurer fidélité. Les conflits proviennent d'une ancienne histoire, dans le village, même les adultes sont pris dans cette guéguerre. Cela se joue aussi dans le match de foot. Futilité des petits combats entre villages, face à l'atrocité de la vraie guerre.

Équipe. On nous montre comme deux clans peuvent se former et se combattre, même s'ils ont plein de choses en commun.

Amourette. Début de l'attirance entre garçon et fille. Partir au combat pour ne pas passer pour une mauviette.

Trahison. Se sentir rejeté et "passer à l'ennemi".

Importance du libre arbitre. Faire son choix. S'entraider. Recherche de la liberté (en Algérie pour l'indépendance). Donner de l'énergie pour ses idéaux.

Vision de la France en 1960, dans un village. Une époque passée, sans technologie, avec des enfants qui s'amusaient encore surtout dehors.

On se moque gentiment de l'église. Le curé est détenteur de la technologie qu'il maîtrise moyennement. Il fait l'arbitre de foot.

Danger du rejet. On nous montre que le rejet peut créer un méchant indicateur. Intégration.

Jeux extérieurs. Des enfants qui s'amusent en groupe dehors.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Beaucoup de conflits entre les enfants. Tir au lance-pierre, bataille au gourdin de bois. Beaucoup de menaces de mort (enterrer vivant, vous êtes morts). Utilisation de couteaux pour couper les boutons.

Malaise. Choix difficile pour le chef, entre son avenir ou sa communauté. On voit souffrir les enfants. Rejet de la fille qui a aidé au combat, elle part humiliée. Pleur d'un prisonnier quand il se fait arracher ses boutons et qu'il craint la raclée à la maison. Le traître est découvert, pathétique. Une agression avec une barre en métal qui aurait pu mal finir.

Santé. Deux enfants fument et boivent (moi quand je serai grand je fumerai, moi quand je serai grand je serai alcoolo).

Tristesse. La fête est annulée. Puis saccagée par une moissonneuse batteuse.

VOCABULAIRE

Quelques gros mots (Trous de balle. Tas de feignasses. Je vais leur faire la peau. Merde. Saloperie. Petite bite. Et couille molle.)

Vocabulaire. Plein de petits mots d'enfants qui jouent sur la mauvaise compréhension des termes, rendant la chose comique.

Commentaires. Inspiré du classique de 1962. Un film où on sent un scénario adulte posé sur des enfants. On ne critique pas vraiment la rivalité, on nous montre clairement un clan plus sympathique que l'autre. Sans la fin de 1962 pour relativiser cela, il ne nous reste qu'une certaine forme de camaraderie à laquelle seuls les adultes pourront accéder.

Thèmes. École. Pauvreté. Soucis financiers. Intégration. Femme performante. Jeux extérieurs. Trahison. Vieille France. Conflit.