ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

Gnoméo et Juliette

GNOMEO ET JULIETTE

Sans dégâts dès : 6 ans - Âge conseillé : 8 ans

DUREE
84 minutes
MONTAGE

Un film en images de synthèse de 2011 qui est soigneux dans les détails, avec un rendu de la céramique plutôt impressionnant, jusque dans l'usure du temps. Un rythme souvent rapide et un montage dynamique qui utilise beaucoup de plans différents. Un flash back. Chansons avec ellipses.

MESSAGE

Amour. Avec le coup de foudre du premier regard. On nous fait comprendre que la jolie ne peut qu'être qu'avec le joli, le prétendant à lunettes finira avec la grenouille. Exemple de femme qui ne se laisse pas faire, qui a du répondant et qui est aussi forte qu'un homme. Drague. L'exemple d'un garçon qui a besoin de se la jouer frime. Amour impossible. Dans le thème de Roméo et Juliette. Comment un bonnet rouge peut aimer un bonnet bleu.

Surprotection. On critique le père ultra-protecteur envers sa fille. Imposition familiale. La mère qui utilise son fils comme arme, qui l'envoie à la guerre.

Exemple de conflits. Qui se règlent avec une course (parodie de voiture, mais avec des tondeuses à gazon (et bimbo qui donne le départ), pas le meilleur exemple de règlement de compte, de plus avec l'assentiment de la mère du héros, qui se règlent avec une opération commando. Traits noirs sur le visage, habillement style paramilitaire et fusils (à eau). Une intrusion chez les voisins, pour aller faire des tags (toujours pas le meilleur exemple). Guerre.

Critique des conflits. Avec l'exemple de la montée en symétrie, avec des règlements de compte qui demandent de plus en plus de violence, avec finalement mort de nains et destruction totale.

Différence. Ne pas causer des problèmes pour des questions de différence (surtout si c'est juste une histoire de couleur). Tolérance.

Deuil. La mort peut calmer les tensions. C'est dommage de devoir se réconcilier à travers le deuil.

Critique de l'armement. Cela peut être acheté par n'importe qui (quand on voit une tondeuse à gazon Terrafirminator, outillée pour tout détruire, et achetable par un particulier, même si c'est noté qu'elle n'est pas adaptée à un particulier).

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Les nains sont en céramique et on réalise assez vite que s'ils tombent ils peuvent se briser. De nombreux moments jouent avec cela. On voit de nombreuses chutes, et acrobaties heureusement sans gravité, mais pensées pour nous tenir en haleine. Succession de problèmes (le bouledogue attrape Gnomeo, une pelleteuse qui l'arrache au sol, des jeunes qui se le lancent). Tybalt est un nain agressif. Il triche à la course et n'hésite pas à frapper les autres. Il va même briser le chapeau de Benny, on aurait même pu craindre qu'il le tue.

Mort. On joue avec la notion de mort. On va croire que Gnomeo s'est fait écraser, on voit une carcasse, tout le monde le pleure, une fausse mort finalement. Tybalt finira écrasé, en morceaux, contre un mur, et Gnomeo est pourchassé, dans une optique d'oeil pour oeil. La machine à gazon sème la désolation dans les deux jardins, et démolit la tour où se trouvaient les deux héros, on les croit morts, et tout le monde les pleure.

Tristesse. On s'attaque aux biens, à la propriété. Pour faire souffrir l'autre, on vise ce qui est le plus cher à ses yeux.

Crainte. Visite d'une remise, c'est sombre et inconnu, les personnages ont peur. La tondeuse a comme des yeux luminescents. Quelques effets de sursaut. Le nain qui tombe dans un trou dans l'introduction au film. Un chien qui se trouve derrière une porte.

VOCABULAIRE
Classique. Chansons. Moments de musiques stressantes suivant les scènes.

Commentaires. On revisite le mythe de Roméo et Juliette, le classique de William Shakespeare (qui se fait gentiment moquer, quand on fait bien comprendre que le texte n'est plus de notre temps). Beaucoup de clins d'oeil aux adultes (un ordinateur avec un logo banane, Matrix, des allusions à Elton John, Pink Flamingos ou Borat et son string). Ce n'est pas toujours du meilleur goût. Il ne faut pas vraiment rechercher un message intelligent ou de la subtilité dans cet animé, mais on peut passer un bon moment récréatif pour autant que l'on ne soit pas allergique au scénario qui utilise les fausses morts, qui propose un personnage secondaire comique surexcité, qui chante l'amour à la fin tous en choeur et qui montre de la violence avec des gentils nains de jardin.

Thèmes. Lutin. Surprotection. Imposition familiale. Amour impossible. Arme. Guerre. Deuil. Paix. Tolérance. Différence.

Ce que disent les autres: "(...) le vrai méchant du film n’est pas un personnage: c’est la querelle elle-même. Voilà deux jardins qui s’affrontent pour une raison oubliée qui se résume désormais à la couleur de leur bonnet. C’est un reflet de tant de conflits hérités de génération en génération !," dit le producteur.

Pour FilmAges, l'âge suggéré est 7 ans "Cette parodie de Roméo et Juliette version nains de jardin est truffée de références au cinéma, à la musique et à la littérature. De plus, elle se moque allègrement de la publicité, de l'informatique tout en dénonçant la guerre, la vengeance, les luttes de clans et la pollution. Quelques scènes épiques de batailles avec des ustensiles de jardin, dont des tondeuses à gazon, pourront effrayer les tout petits."