Quels films pour nos enfants ?

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Gen d'Hiroshima film 2

GEN D'HIROSHIMA 2

Sans dégâts dès : 13 ans - Âge conseillé : 14 ans

 

DUREE
86 minutes
MONTAGE

Film d'animation de 1986. Résumé du film précédent montré comme un rêve, nous sommes maintenant trois ans plus tard. Flash-back.

MESSAGE

Histoire. L'après Hiroshima, et la vie après la bombe. Petite critique de la présence américaine sur le territoire. Misère et débrouillardise du peuple japonais.

L'audace, la force sont revalorisées. Importance de se positionner, de ne pas se laisser faire et de mettre en avant ses valeurs. Être courageux, continuer son chemin. Les paroles du père sont encore présentes, ne pas plier, être comme le blé qui peut se faire piétiner, mais qui va quand-même pousser.

Coopération. Ensemble on est plus fort. On peut s'en sortir et survivre. Se soutenir dans la famille, ou dans une bande de copains. Introduire de nouvelles personnes dans son groupe pour qu'elles survivent aussi. Mettre tous ensemble de l'énergie dans un projet pour le réaliser.

Hymne à la débrouille. S'en sortir coûte que coûte, faire de petits boulots, manger des oeufs de pigeon ou moineaux. Trouver des moyens de subsister, survivre.

Famille. Importance de se soutenir les uns les autres. Importance de la mère, rôle de protectrice, affective, souffrance de la voir disparaître.

Importance du travail. Apprentissage du travail des parents, utilité de se rappeler ce qu'a montré le père. Les enfants doivent travailler pour subsister.

Importance de l'école. Apprendre à lire, respect du professeur. Critique de l'école buissonnière.

Bonté, aider l'autre. Gen, même s'il est dans une grande misère fait souvent preuve de gentillesse. Il peut donner son parapluie à un vieillard, protéger des enfants qui se font maltraiter.

La misère provoque le brigandage. Le vol est une manière de subsister, on nous montre que les enfants n'ont que cette solution pour vivre, que cela peut embêter les propriétaires, mais face à la fin, la morale a peu de valeur. On réalise qu'ils peuvent avoir des problèmes, les propriétaires ne se laissant pas faire. Les enfants peuvent avoir des liens avec les yakuzas. Critique du jeu de hasard. On voit les enfants qui n'ont déjà pas d'argent espérer avoir plus et perdre leurs sous au Pachinko.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Un jeune malfrat agresse un professeur, il sort un couteau et menace de le planter. Tenter de faire un petit travail et se faire agresser par une bande qui considère son quartier comme chasse gardée. Risquer de se noyer. Américains qui courent après les héros, gros plan de mains qui veulent attraper.

Visuel effrayant. L'introduction nous renvoie les pires images du premier film, avec l'explosion de la bombe, les personnes irradiées, la famille qui brûle sous les décombres.

Morts. Maladie de la mère qui meurt petit à petit. On la voit de plus en plus maigre, souffre de vertige, tousse du sang. Son fils va pleurer dans le cimetière, suppliant les morts de sa famille de lui laisser encore un peu sa mère. Longue agonie de la mère qui ne veut pas inquiéter ses enfants, qui veut continuer de travailler pour eux. Elle est diagnostiquée mourante, avec seulement quatre mois à vivre à cause de la radioactivité. Gen espère toujours la sauver, il lui faut de l'argent pour les médicaments, se met en danger pour en obtenir, à la fin, il la porte sur son dos pour l'amener à l'hôpital et elle meurt sur lui. Mort d'un des enfants qui a été poursuivi par un paysan, qui l'a frappé et ainsi envoyé au fond d'un ravin. On le voit ensanglanté au fond du trou. Crânes au fond de la rivière, reste des victimes de la bombe. Centaines de squelettes envoyés dans des fosses communes par les Américains qui ne prennent pas soin de ces morts.

Misère sociale. Beaucoup d'enfants abandonnés à leur sort, on en voit un chassé par un marchand pour qu'il meure ailleurs que devant sa boutique, policier qui frappe de petits vagabonds. Miséreux à quelques mètres du marché où se vendent des choses à manger. Jeune fille souffre d'être rejetée parce qu'elle est brûlée au visage. Vieillard qui voulait se laisser mourir, sous la pluie, rejeté de tous.

Tristesse. La pluie qui crée des inondations dans les abris, avec les enfants qui n'ont plus d'endroit où habiter. Désespoir devant les efforts inutiles fournis, d'avoir dû prendre des risques pour rien.

Santé. La cigarette est montrée comme un moyen de se sentir plus grand. Le grand frère respectable ne trouve pas cela adéquat.

VOCABULAIRE
Il peut y avoir des mots vulgaires (merde, con, pognon, cul, me fait chier.).

Commentaires. Ce n'est pas pour les plus jeunes, on nous montre une histoire dure. Le thème de la bombe atomique est très présent au Japon, et cela parce qu'ils ont vécu ce traumatisme avec Hiroshima. Ici nous allons vers la reconstruction, on nous montre comme un jeune japonais a pu s'en sortir.

Thèmes. Historique. Asie. Nucléaire. Guerre. Mort. Pauvreté. Responsabilité. Espoir. Paix. École. Vol. Travail. Deuxième Guerre mondiale. Jeu d'argent. Soucis financiers.

Dans le même thème, mais plus pour les enfants, L'oiseau bonheur. Dans le genre les horreurs de la guerre qui tuent les enfants, vous pouvez aussi vous intéresser au Tombeau des lucioles, mieux réalisé et qui sait aussi toucher la corde sensible.