ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

Adieu Galaxy Express 999, Andromeda Terminus

ADIEU GALAXY EXPRESS 999, ANDROMEDA TERMINUS - LE DEUXIEME FILM

Sans dégâts dès : 12 ans - Âge conseillé : 13 ans

DUREE
125 minutes
MONTAGE

Film de 1981. Une introduction sombre, avec, par intermittence, le nom de ceux qui ont participé au film sur fond noir. Plusieurs longs moments où l'action se résume à mettre en évidence un instant.

MESSAGE

Combattre. Importance de se battre pour ses idées. On découvre ici une rébellion armée, des gens prêts à prendre les armes pour ne plus être sous le joug des machines.

Protéger. Secourir celui qui est en danger. Beaucoup de moment héroïque où il faut aller sauver celui qui est en détresse.

Garder les choses pour soi. Les tensions et les mystères proviennent surtout du fait que les personnes ne se parlent pas franchement. S'affirmer.

Autonomie. La famille est complexe, l'héroïne doit détruire sa mère pour le bien de l'humanité, et le héros son père pour être un héros. On n'est pas loin de l'Oedipe.

Immortalité. Selon Albator, c'est notre sang transmis à nos enfants, puis à leurs enfants, qui est la vraie forme de la vie éternelle.

Exploitation. Un paradis ne peut pas se créer au profit d'êtres vivants. Un peuple ne peut pas exploiter des humains.

Voyage initiatique. On nous fait comprendre à la fin du film que Maetel ne peut accompagner que des jeunes, que le train 999 est le souvenir de la jeunesse qui reste dans le coeur, et qu'ainsi l'enfant devient un homme.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Guerre. Les 20 premières minutes nous montrent un monde en ruine. Scènes de guerre, où on voit une résistance humaine se faire attaquer. Un homme se fait tuer juste devant Tetsurô. Sacrifice de sa bande pour qu'il puisse prendre le Galaxy Express. Le film comportera d'autres moments de guerre. Tetsurô se fera tirer dessus dans un village en ruine, sur une autre planète, toujours avec beaucoup de scènes de combat, et ville en ruine. Scène de destruction finale, on voit une ville se faire canarder, des personnes mourir.

Malaise. On peut craindre que Maetel soit devenue la nouvelle méchante de l'histoire, elle est plus mystérieuse que jamais, Tetsurô est prêt à lui tirer dessus. Metalmena est envieuse, elle souhaite lui prendre son corps. Si à la fin tout semblait lui permettre de partir avec Tetsurô, elle le laisse pour une obscure raison. Dès le début du film, il y a beaucoup de mystères (où se trouve Maetel, où va le Galaxy Express, que souhaite la serveuse, que transporte le train fantôme, et qui est Faust).

Tension. Le film est continuellement rempli de moments tendus. On peut craindre que Tetsurô ne puisse pas prendre le train, on peut craindre que le train ne parvienne pas à s'envoler. Tetsurô vit un voyage dans le temps où il revit la mort de sa mère.

Tristesse. On découvre que les humains servent à créer la nourriture pour les robots. Meowar est une des victimes.

VOCABULAIRE
Classique. La musique est très présente, souvent pour accentuer la violence des combats ou créer de l'émotion.

Commentaires. Le film ne résume pas les êtres à être bon ou mauvais, même pour un adulte, ce film peut surprendre par son atmosphère pesante et les choses cachées qui prennent du sens à la fin de l'histoire. Un film tiré de l'univers du créateur d'Albator (il fera d'ailleurs avec Emeralda une petite apparition). Ce film est sorti en 1981, précédemment Galaxy Express 999 est sorti en 1979 et le dernier Galaxy Express 999, Eternal Fantasy en 1998.

Thèmes. Science-fiction. Train. Combattre. Protéger. S'affirmer. Autonomie. Temporalité. Exploitation. Voyage initiatique.