Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

FOSTER, LA MAISON DES AMIS IMAGINAIRES

Sans dégâts dès : 6 ans - Âge conseillé : 8 ans

DUREE
22 minutes par épisodes
MONTAGE

Série de 2004. Un rythme rapide, avec lequel on joue souvent pour donner différents effets. On n'explique pas forcément durant l'épisode qui est Mac et qui sont ces monstres dans la maison. Il faut voir le premier double épisode pour cela, il y a au départ une suite chronologique, mais ensuite les épisodes peuvent se voir indépendamment les uns des autres. Beaucoup de personnages, même si on retrouve principalement les cinq mêmes monstres par épisode. Récit pas forcément linéaire, il peut y avoir des effets de rêve, pensées imaginaires.

MESSAGE

Ami imaginaire. À partir d'un certain âge, on laisse tomber son ami imaginaire. Ici, Bloo se retrouve dans une maison que les recueille. On traite aussi du thème de l'adoption (mais tout ça est perçu sous le mode humour, et critique au deuxième degré).

Amitié. Interaction entre deux amis, avec Bloo qui joue souvent le rôle du coquin, de fainéant. Le côté obscur de chaque enfant peut être ici critiqué. Dispute.

Famille. Difficile d'avoir un grand-frère, Mac est souvent dans la maison des monstres, pas étonnant, son grand frère Terrence le maltraite. Famille monoparentale. Ils vivent avec leur mère depuis le divorce des parents. Bon exemple de grande soeur. Frankie, la petite fille de Mme Foster est perçue comme une grande soeur avec le sens des responsabilités.

Ouverture sur l'autre. Accepter ceux qui sont différents. Les monstres ont tous des personnalités souvent décalées (être gros et menaçant et pourtant peureux, être handicapé physique décharné et pourtant toujours heureux positif). Une sorte de lapin majordome qui joue a l'administrateur super raisonnable.

Différents thèmes par épisodes. Critique du besoin de compétition, Mac a besoin de montrer sa force aux jeux vidéos, mais il ne peut pas imaginer perdre à la course. Compliqué pour un enfant d'imaginer perdre, gagner c'est nécessaire, tous les coups sont-ils permis pour cela ? Importance de faire attention aux feux rouges. Respecter l'interdiction de marcher sur les pelouses. Le sucre, ça rend plus speed. Gagner des sous en faisant des petits boulots. La curiosité est un vilain défaut. Importance de faire un cadeau aux personnes pour anniversaire. Quand on regarde un film d'horreur, il ne faut pas s'étonner d'imaginer des fantômes. La thématique de la nourriture est souvent présente. On traite de façon humour certaines règles de "pensionnat". Attendre tout le monde avant de manger, pas d'animaux dans la maison. Règles de société.

Stéréotypes. Les personnes âgées peuvent facilement être montrées comme sourdes, gentilles, radoteuses, les ados tout mous à boutons.

SCENES DIFFICILES

Malaise. Il y aura des tensions entre les personnages, souvent des disputes, des incompréhensions, bagarre, coups de poings, et des bêtises en tout genre.

Visuel effrayant. On peut jouer avec l'effet de peur que sont censés procurer les monstres (même si dans l'animé on les sait gentils, il y aura des effets de musiques posés pour faire croire qu'il faut avoir peur, des atmosphères sombres). Certaines apparences peuvent effrayer, situations tendues.

Les situations sont souvent décalées. Bloo qui a tellement faim qu'il souhaite manger un des monstres, on se perd dans la maison, on se court après en jouant avec des effets de porte.

VOCABULAIRE
Classique. Bloo a une voix criarde.

Commentaires. Bloo plaira certainement aux enfants, par son côté irrévérencieux et grand créateur de bêtises. Différentes références que seuls les parents vont saisir. Quelques petits effets de peu et beaucoup de tensions relationnelles.

Thèmes. Ami imaginaire. Monstre. Famille monoparentale. Fratrie. Tolérance. Règles de société. Dispute.