Quels films pour nos enfants ?Quels films pour nos enfants ?

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Fire Ball

FIRE BALL

Sans dégâts dès : 7 ans - Âge conseillé : 8 ans

 

DUREE
91 minutes
MONTAGE

Film de montage. Film de 2005. Bonne qualité d’animation, quelques moyens effets en images de synthèse. On va suivre l'intérêt de deux clans, en suivant les intrigues en parallèle. Beaucoup d'effet de transformation.

MESSAGE

Monde de la religion bouddhiste. On nous montre un Bouddha bon et présent dans la vie des gens, il sanctionne les mauvaises actions, fait réparer les erreurs Importance du lien à la mère. Vouloir sauver sa maman. Protection. Quand on a des capacités, c’est bien de les mettre au service d’un homme pieux. On voit le pouvoir de Bouddha qui est apparent. Importance de la méditation, maîtriser son corps. Importance du vivant. Ne pas tuer des créatures vivantes, même pour se défendre. Sauver une petite chenille d’une toile d’araignée.

Rédemption. Le singe va devoir travailler sur soi et faire pardonner ses mauvaises actions. Les compères du moine doivent racheter leurs fautes passées en se mettant au service d'un moine, mais cela n’est pas vraiment bien expliqué dans l’animé.

Importance de la famille. On voit Rouge, un enfant bien dévoué à sa mère, qui tente de l'aider. On nous montre les regrets d'un père qui n'a pas fait assez attention à sa famille.

Critique de la violence. Bouddha punit ceux qui agressent. Importance des promesses. Singe se fait punir lorsqu'il n'est pas assez bon (le moine lui envoie de la souffrance dans son esprit pour qu'il apprenne à être meilleur). Si on a mauvais caractère et que l'on est bagarreur, il faut travailler sur soi.

Critique de la couardise. On nous montre un héros singe courageux (mais parfois un peu trop téméraire ou sur de lui). Porcet, homme cochon a souvent peur des choses. Et surtout une grenouille à la solde de l'araignée, couarde et retord, prêt à retourner sa veste pour s'en sortir.

Donner une chance de salut. Il ne faut pas condamner l'autre parce qu'il a eu l'habitude de faire des bêtises, il peut aussi faire de bonnes actions, il faut croire en lui.

Se méfier des autres. On peut voir l'injustice, une personne qui fait semblant d'être sympathique quand c'est en fait un traitre.

Critique des jeux d'argent. Avec des plans qui permettent de gagner à coup sûr et qui se retourne contre le joueur, qui peut tout perdre. On peut aussi voir qu'il y a de la triche. Un mari est égoïste quand il dépense l'argent du ménage au jeu. Cupidité.

Image de la femme négative. Elles sont des araignées serveuses de bar. Ce peut être une mère malade, négligée par son mari et qui n'est pas capable de protéger les choses précieuses.

Délit de facies. Ici tous les personnages ont l'apparence de leur intérieur, l'araignée est méchante, le cochon couard, la grenouille traitre.

Totalitarisme. Critique de régime totalitaire armé qui veut dominer le monde par la force.

SCENES DIFFICILES

Nombreux combats. Différents combats, typés art martial, avec lance ou autres objets coupants. Utiliser un dragon qui crache du feu. Poursuite. Lutter contre des hordes d'araignées humanisées.

Méchants. Agressivité d'un père, montré dominant, n'en ayant rien à faire de sa famille, pris dans des besoins d'assouvir ses envies de jeux. Un personnage retors oeuvre en n'étant pas décelé par les autres, sorte de médecin vil, qui ne soigne pas, mais rend en fait malade.

Malaise. La mère demande à son fils de garder les tensions familiales secrètes, sinon ils risquent d’être moqués. Maman malade en chaise roulante. L’enfant veut s’en prendre au moine, le tuer pour prendre ses os, il croit qu’ils pourront sauver sa mère. Dragon exploité par une femme araignée, devenue dépendant d'une potion qu'elle lui donne. Le singe est banni par le moine qui l'accuse à tort d'avoir été agressif.

Mises en danger. Pont qui s’effondre emportant tout le monde avec lui. Sombre forêt, différents bruits qui créent de la tension. Être envoyé dans les airs par un éventail magique, recevoir un coup d'éclair, se faire attaquer par un dragon. Risquer de recevoir des boules de feu. Menace de mort, avec la mère qui a bu un poison. Risquer d'être atteint par des marmites en feu. Mort. Disparition du nuage parlant, transpercé d'un feu de dragon (on peut le croire mort). La méchante finit écrasée et envoyée au fond d'un précipice rempli de lave. Différentes menaces de mort (on veut tuer le moine pour avoir la vie éternelle, la mère en otage risque de mourir empoisonnée).

Maltraitance. Le singe se rend à l'intérieur de la mère malade et donne des coups dans son corps pour qu'elle lui cède son évantail magique. Le mari gentil est en fait singe déguisé, généralement ce mari ne s'intéresse pas à la famille. Le singe maltraite facilement le porc.

Flou. On a de la peine à saisir qui sont les gentils et les méchants au début du film, car tout le monde se confronte.

VOCABULAIRE
Risque de trouver uniquement une version chinoise sous-titrée.

Commentaires. Une histoire traditionnelle chinoise, le Voyage en Occident, sert de toile de fond pour ce film. On nous montre une des rencontres du moine bouddhiste Xuanzang, une partie de la quête du rouleau, il y a des histoires avant et des histoires après. Autant dire que nous aurons peu de référence en regardant cet animé, il est rempli de références bouddhistes. Les amateurs d'animés japonais vont découvrir l'histoire qui a inspiré Toryama pour créer San Goku et le début de Dragon Ball. Des relations familiales pas agréables, beaucoup de tensions, ce n'est pas pour les plus jeunes.

Thèmes. Religion. Respect de la vie. Cupidité. Rédemption. Totalitarisme. Asie. Méfiance. Jeu d'argent.