Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

fievel 3 et le mystère du monstre de la nuit

FIEVEL ET LE MYSTERE DU MONSTRE DE LA NUIT

Sans dégâts dès : 8 ans - Âge conseillé : 9 ans

DUREE
78 minutes
MONTAGE

Film d'animation de 2000, dont la qualité graphique n'a rien à voir avec le premier. La famille se retrouve à New York comme si le deuxième film n'avait pas eu lieu.

MESSAGE

Découverte de l'Amérique du début du siècle (les transmissions d'infos à travers des tubes pneumatiques).

Importance de la presse. Ils ont le devoir de transmettre de bonnes informations, sans écouter les ragots de la rue, investigation et enquête pour lutter contre les racontars.

La peur est normale. Les enfants sont impressionnés par les histoires horribles qui peuvent être transmises par les adultes (et le message, c'est faire face, quand on regarde en face une chose effrayante, la peur sera surmontée). Fievel se sent lâche d'avoir peur, puis il va réaliser que c'est normal face à une situation effrayante.

Attentions aux autres. Il faut prendre soin des autres, même quand on ne les connaît pas. Il ne faut pas faire semblant de ne pas voir les problèmes des autres.

Charlatan. Critique de la voyance, qui s'intéresse surtout à se faire de l'argent sur le dos des peurs des gens.

Premier travail. La grande soeur à son premier travail et elle adule son patron (un amour impossible d'adolescente). Fievel, traité de Rembrandt, va être utilisé pour faire des dessins (ancêtre de la photographie).

Bonne image de la femme. La journaliste Nelly nous montre une image dynamique de la femme. Elle est courageuse, intelligente, c'est elle l'héroïne de l'histoire.

SCENES DIFFICILES

L'introduction est un cauchemar de Fievel. Scènes étranges, musique tendue, angoisse de se retrouver seul, de ne pas comprendre ce qui se passe. Cris et gros chat de feu. On nous en montrera un autre avec une sorte d'hydre à trois têtes, des explosions de flammes, un petit bébé dans un berceau qui dévale des escaliers.

Complexité. Les cauchemars ne sont pas faciles à différencier de la réalité, le réalisateur a fait exprès de rendre cela confus pour créer plus de tensions à ces scènes.

Flash pour faire peur, une apparition de serpent effrayant ou les différents monstres que Fievel a dans sa tête.

Mises en danger. La maison de Fievel a été attaquée par le monstre, tout le monde à disparu. De nombreuses courses poursuites où Fievel court pour échapper à ses poursuivants (un monstre mécanique constitué d'une scie circulaire plutôt agressive ou des chats).

Dénigrement. Les méchants sont montrés comme des êtres faibles et plutôt stupides. On réalise ici que ce sont les souffrances, le rejet qui stimulent la méchanceté de la caniche.

VOCABULAIRE
Classique, Tony mélange beaucoup les mots. Avec chansons.

Commentaires. Un film qui travaille sur la peur que peuvent avoir les enfants. Un film qui n'est pas indispensable, à ne proposer vraiment que si votre enfant demande du Fievel (et c'est un film plutôt tendu).

Thèmes. Animaux anthropomorphes. Souris. Chat. Western. Presse. Peur. Charlatan. Travail. Femme performante. Historique.

Il existe un premier, deuxième, troisième et quatrième film.