Quels films pour nos enfants ?Quels films pour nos enfants ?

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Fairy Tail, le film : la prêtresse du Phoenix

FAIRY TAIL LE FILM : LA PRÊTRESSE DU PHOENIX

Sans dégâts dès : 10 ans - Âge conseillé : 15 ans

 

DUREE
86 minutes
MONTAGE

Film de 2013. Une introduction violente et mystérieuse, puis après le générique une bataille qui permet de découvrir les personnages principaux, mais il n'y a pas grandes explications sur ce monde, mieux vaut connaître la série avant de voir ce film. Il y a vraiment beaucoup de personnages que l'on retrouve dans ce film. L'animation est de meilleure qualité que la série, quelques effets en synthèse. Quelques flash-back.

MESSAGE

Faire partie d'un groupe. Fonctionner ensemble dans un même but. Être intégré dans un clan, amitié. À plusieurs on est plus forts, on peut trouver la motivation de vaincre un ennemi très fort. Équipe.

Importance de résoudre sa quête. Être chargé d'une mission et la résoudre. Quête de sa personnalité, avoir perdu sa mémoire et partir à la recherche de son destin.

Aider son prochain. Même si on ne le connaît pas. L'aider dans son entreprise, l'aider quand il est prisonnier.

Sens du sacrifice. Être prêt à donner sa vie pour sauver le monde.

Géo-politique. Gestion de conflit. Conseil de sages qui tentent de résoudre les problèmes en discutant avec les divers protagonistes. Articles de loi cités, un animé qui met en scène une gestion du pouvoir d'un pays. Chez les gentils, des décideurs qui sont représentés en fonction de leur force ou sagesse, ça n'a pas l'air très démocratique, chez les méchants, c'est militarisé et monarchique.

Dangerosité de certains pouvoirs, armes. Il ne faut pas succomber à la quête du pouvoir. Des armes destructrices risquent de tout annihiler, de tout détruire. On nous montre la destruction d'un peuple qui a voulu déjà une fois utiliser le Phoenix, et l'histoire se répète aujourd'hui.

Sexualité. On en est au stade de l'intérêt du corps de l'autre. Mise en avant des attributs féminins. Certaines demoiselles, comme Lucy, ont des poitrines très avantageuses, on peut la montrer nue sous la douche et va aussi distinguer le corps de magiciennes lors de leurs changements de costumes. Invocation d'une fille masochiste en tenue de servante (chaines sur les poignets et elle demande si elle va être punie). Pour ne pas être en reste, Grey a toujours la manie de montrer ses pectoraux en enlevant son t-shirt.

Romance. Les personnages ont des sentiments les uns envers les autres, mais ce n'est pas vraiment le thème de ce film. On se moque plutôt comme d'habitude de l'intérêt que porte Jubia à Grey.

Immortalité. Ce n'est pas un pouvoir, mais un fardeau, les gens que l'on côtoie meurent les uns après les autres, c'est source de souffrance.

Les méchants perdent. Critique d'un monarque imbu de lui-même qui va se faire renverser par son mercenaire. Magicien agressif qui veut le pouvoir de la vie éternelle.

Une vie après la mort. On voit un personnage mourir, puis partir dans le ciel. Lucy va la sentir encore exister à la fin du générique, cela va lui enlever sa peine. Difficile de saisir le sens, mais entre réincarnations, fluide vital ou souvenir de l'autre, il reste quelque chose de nous après notre mort.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. Agressivité du roi qui blessé par un coup de boule au visage va donner un coup de couteau, on voit bien le sang gicler. Nombreux combats. La scène d'introduction nous montre une peuplade qui se fait décimer en pleine nuit rituel par des hommes armés. On peut voir des personnes blessées, avec du sang. Une ombre s'infiltre à l'intérieur d'un héros et va le transpercer de nombreuses lames de l'intérieur (il y en a même qui sortent de sa bouche). Scènes de destruction gratuite des méchants qui ont des armes destructrices, type mitraillettes. Combat final, avec le phoenix qui a détruit la ville et qui risque de tout détruire.

Maltraitance. Les petits animaux se font bien frapper, on les voit en mauvais état, même les héros vont souffrir et seront en mauvaise posture contre les méchants sombres et agressifs. La jeune fille à protéger va être sacrifiée, on la voit attachée à un poteau, on y met le feu, on la voit crier et brûler, sacrifice d'un petit animal mignon qui va se jeter dans les flammes pour l'aider. La chambre s'obscurcit, un homme masqué surgi de nulle part envoie des dagues sur deux demoiselles, menace avec épée qui risque de les transpercer. Poursuite dans l'obscurité.

Malaise. Allusion homosexuelle malsaine, avec langue qui est passée sur les lèvres (mais en fait un malentendu).

Tristesse. Avoir sa maison détruite et la prêtresse kidnappée. Montrer les émotions d'une fille qui pleure. La prêtresse qui a souffert de voir ses amis mourir avec le temps. La prêtresse accepte la mort pour que le Phoenix soit détruit, on la voit mourir dans les bras de son amie Lucy en pleure.

Visuel effrayant. Un gros poisson à grosses dents et yeux blancs. Scène de destruction avec les phoenix.

Environnement. Taverne mal famée où se fomentent les mauvais plans, fréquentée par des personnages pas nets.

VOCABULAIRE
Classique.

Commentaires. Un film pour les amateurs de la série. La plus grande partie de l'histoire est constituée de combats, mais l'intrigue propose quand même d'intéressants rebondissements. La série est pensée pour titiller les adolescents, donc les poitrines et la nudité est pensée pour affrioler.

Thèmes. Magie. Travail. Appartenance. Don de soi. Vieillesse. Arme. Politique. Vie après la mort. Intérêt pour l'autre sexe. Sexualisation de personnages. Équipe.

La série Fairy Tail est constituée de nombreux épisodes, on peut aussi trouver des courts métrages (OAV), Bienvenue à Fairy Hills !! , Memory Days.