Quels films pour nos enfants ?Quels films pour nos enfants ?

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Evangelion le troisième film

EVANGELION : 3.33 - YOU CAN (NOT) REDO

Sans dégâts dès : 14 ans - Âge conseillé : 15 ans

 

DUREE
96 minutes par épisode
MONTAGE

Film de 2014, l'animation classique est bien aidée par la synthèse. Introduction filmée en images réelles. Nécessité d'avoir vu les films précédents, car même avec cela, on a de la peine à retrouver ses marques, on nous présente d'abord un flash-back, puis on retrouve les personnages, mais quatorze années après le deuxième film et il y a de gros retournements de situation.

MESSAGE

Motivation au combat. Ne pas se laisser faire, et attaquer l'ennemi, même si cela doit nous mettre en danger. Combattre.

Importance d'être fort. Être un homme, montrer de la détermination, savoir ce que l'on veut, où l'on va, être maître de son destin. On nous montre un personnage pleurnichard qui contraste avec cela. S'affirmer.

Équipe. Pouvoir fonctionner en groupe, faire en sorte que les autres puissent compter sur nous.

Don de soi. Un thème avec beaucoup de déclinaisons. Sacrifice. Il y a nécessité de grands sacrifices pour recréer les choses. Égoïsme. N'avoir en tête que ses perceptions et provoquer ce qui nous semble nécessaire. Se repentir. Être responsable et ne pas pouvoir assumer, on nous montre comme le héros va devoir travailler sa problématique.

Bestialité du combat. Les combattants deviennent littéralement des monstres agressifs lorsqu'ils combattent. On voit leur machine se transformer, apparence de plus en plus monstrueuse, et les pilotes se montrer agressifs. C'est la victoire à tout prix.

Non-maîtrise. Le spectateur et comme le héros, il reçoit des informations qu'il a de la peine à saisir. Un film où on entre dans le malaise du héros qui n'a plus de repère. Emprise. Être manipulé, ne pas parvenir à prendre conscience de ce qui est bien ou pas. Dépression. Enfant écrasé par le poids du destin. Avoir besoin de savoir quoi faire.Quête identitaire. Un héros qui se questionne et se demande comment être.

Évolution. L'humanité va changer, on discerne petit à petit les plans de personnes qui veulent permettre le changement dans différentes directions. Des impacts modifient la terre, les humains tentent de modifier cela.

Piano. On nous montre le plaisir de bien savoir jouer au piano. Créer des sons qui plaisent, répéter et recommencer encore et encore.

Références bibliques. Dieu qui crée la vie en sept jours. Fruit interdit. Marque du pêcher. On parle des anges de Lilith, de la croix, les auteurs ont voulu apporter un style dans leur animé, ils expliqueront qu'ils n'ont pensé à aucune symbolique chrétienne.

SCENES DIFFICILES

Mises en danger. On ne saisit pas vraiment ce qui se passe durant l'introduction, puis on voit un gigantesque monstre au-dessus de la ville, la narratrice perçoit que tout va disparaître, on voit le monstre démolir les bâtiments en leur marchant dessus, puis surtout tirer un rayon qui va tout faire exploser, images plutôt réalistes, cela contraste beaucoup avec la voix douce de la narratrice. Fin du monde, on voit les monstres marcher sur un monde en feu. Scène de combat où l'on voit une personne du deuxième film en mauvaise posture, on va craindre qu'elle ne survive pas au combat. On découvre une flotte pas assez équipée qui doit affronter une attaque.

Inconnu. On a de la peine à saisir ce qui se passe. Saut dans le temps. Le spectateur va devoir saisir qu'il s'est passé 14 ans entre les deux épisodes. Beaucoup de changements, avec perte de repère du bien et du mal.

Malaise. On retrouve Asuka avec un oeil crevé. On retrouve Shinji, quatre personnes le tiennent en ligne de mire avec des armes, il a un collier qui l'empêche de bouger, on va lui expliquer qu'il est pensé pour le tuer s'il venait à créer des problèmes. Ayanami ne semble pas avoir été sauvé par Shinji, finalement quand on la revoit elle semble bien différente, ce n'est plus la même personne.

Visuel effrayant. Le monstre de l'introduction peut faire peur (même si ce n'est qu'un bonhomme dans un costume, c'est plutôt réaliste (et il y a des mélanges avec de la synthèse quand l'arme sort de sa bouche. Visage squelettique d'une mère morte. Endroit avec crânes sur le sol, ils se font piétiner par les robots dans un combat. Gigantesque visage qui semble apparaître dans quelque chose de rouge. Humanoïde monstrueux mélange de monstre et de squelette dans un combat bestial où Asuka devient elle-même bestiale. Sang. Les impacts sur les robots sont toujours réalistes, et on a toujours l'impression que c'est des plaies avec du sang.

Maltraitance. Asuka dans un combat fraternel avec Shinji. Suicide de Kaworu.

VOCABULAIRE
Termes complexes propres à la série et des situations de combat. Peut être vulgaire (quel con, merde, allez-vous faire foutre, salope, espèce de salaud).

Commentaires. Une introduction à la Godzilla, avec un monstre géant qui démolit la ville. La suite sera un combat presque continu durant 30 minutes. Une intrigue complexe sur plusieurs films, on attend le dernier pour tout comprendre, car même au troisième cela reste obscur.

Thèmes. Science-fiction. Robot. Quête identitaire. Force. Combattre. Évolution. Musique. Manipulation. Emprise. Égoïste. Don de soi. Dépression. S'affirmer. Imposition parentale. Équipe.