Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

L'ETRANGE NOËL DE MONSIEUR JACK - THE NIGHTMARE BEFORE CHRISTMAS

Sans dégâts dès : 7 ans - Âge conseillé : 7 ans

DUREE
76 minutes
MONTAGE
Film de 1993, réalisé en animation image par image (stop-motion). De nombreux moments chantés (comédie musicale). L'action se déroule dans différents mondes (Halloween ou Noël).
MESSAGE

Quête identitaire. Trouver sa place et se sortir d'un rôle trop souvent vécu.

Voyage initiatique. En sortant de chez soi, on découvre de nouvelles choses que l'on peut ensuite tenter de transmettre ailleurs.

Vie après la mort. Apprivoiser la mort, mais comme on nous montre des personnages en vie après la mort, on aurait presque quand même l'impression qu'ils sont vivants.

Déprime. On voit le personnage déprimer et se sentir pas bien, il n'a plus de plaisir, démotivé par son monde trop prévisible. Chagrin de l'amoureuse qui la rend mal.

Innovation. Jack va oser tenter autre chose. Sortir de la monotonie. Vouloir tenter des nouveautés.

S'ouvrir aux autres. Norme, tolérance. Ce sont les étiquettes qui sont mauvaises, il existe d'autres mondes autour de nous, pas facile à en saisir les codes. Être ouvert à des personnes qui ne sont pas dans la normalité. Chacun à sa place. Paradoxalement l'ouverture a des limites. Vouloir mélanger les fêtes génère des problèmes, autant rester chacun dans son monde.

Fête. Préparer une fête tous ensemble. Avoir un leader qui mobilise les gens pour les amuser.

Mobilisation. Envie de bouger le peuple. Jack tente de faire connaître une autre culture, il veut montrer du Noël dans le monde d'Halloween.

Coopération. Tout le monde aider pour faire une fête. Leader. On voit qu'il y a un chef qui donne les consignes, c'est comme cela que cela fonctionne le mieux.

Imposition familiale. Un personnage féminin ne veut plus être sous le joug de son père, ne plus être la chose de son créateur. Elle veut sortir et découvrir l'amour. Fugue. Vouloir échapper au père, risquer sa vie, se retrouver seul.

Amour. Prendre soin de l'autre (le rôle de la femme). Solitude. Un personnage solitaire va découvrir l'amour. Timidité. Ne pas oser avouer sa flamme et souffrir en silence.

Noël. On montre des thèmes propres à cette fête (décoration, couleur, chant et joie de vivre, sans oublier le père Noël).

Halloween. On montre des thèmes propres à cette fête (monstre, mort, agressivité).

Découverte. Tenter de comprendre les choses qui nous échappent. Le faire d'une manière scientifique.

SCENES DIFFICILES

Visuel effrayant. Si le monde de Noël est merveilleux et coloré, le monde d'Halloween est sombre, gothique, peuplé de personnages monstrueux qui peuvent effrayer les plus jeunes (sorcières, loup-garou, l'homme à deux visages, celui avec une hache plantée dans le crâne, enfant aux yeux cousus). Même Jack peut faire peur quand il fait sa tête fâchée, avec dents bien apparentes. Oogie Boogie, le méchant parmi les méchants. Il est constitué d'insectes et bestioles immondes. Monstre sous le lit (dents et yeux rouges qui luisent dans l'obscurité). Scorpions dans une boite. Tête réduite.

Mises en danger. Jack est un épouvantail citrouille qui se met le feu, et qui devient un squelette. On voit Sally se jeter du haut d'un bâtiment, s'écraser au sol, démembrée. Jack déguisé en père Noël se fait tirer dessus, on le vise avec des projecteurs, tirs de canon, il est finalement descendu et s'écrase au sol, on annonce sa fausse mort. Scie circulaire, épées, tirs dans la bataille finale entre Jacke et Oogie Boogie.

Malaise. Le savant fou pose la moitié de son cerveau dans une autre tête, c'est assez beurk. Noël version Halloween. La fête de Noël, dans une version créée par les personnages d'Halloween est sinistre, jouets dangereux (poupées ou canards à grosses dents qui poursuivent les enfants), utilisation de choses mortes pour faire des vêtements. Pour le traineau du père Noël, ce sont des rennes en squelettes. On voit bien le contraste, les gens se barricadent chez eux. Au début, Oogie Boogie ne se voit qu'en ombre.

Maltraitance. Père Noël maltraité. Le passage du kidnapping du père Noël, avec les méchants enfants qui font de vilains plans (ils disent vouloir lui couper la tête, l'enfermer avec des abeilles, tout cela dans une chanson). Ils vont finalement le mettre dans un sac, on le retrouve attaché sur une table, suspendu à un crochet, moqué, on lui tire sa barbe. Tentative de s'échapper, mais ils sont récupérés. Oogie Boogie dans sa salle de torture le père Noël et Sally, il veut les envoyer dans de la lave. Exploitation de femme. Sally ne veut plus être la chose du Docteur, qui l'enferme, veut la garder pour elle. Il se montre autoritaire, avec un visage plutôt effrayant.

VOCABULAIRE
Poétique, recherché, de nombreuses chansons traduites en français. Peu de vilains mots (crétin, débile). On parle du père Noël en disant perce-oreille, pas certain que les plus jeunes saisissent au début. Il y a tellement de chansons que l'on peut dire que c'est une comédie musicale.

Commentaires. Un petit bijou de merveilleux et de poésie. Une bonne manière de faire connaissance avec l'oeuvre de Tim Burton. Les enfants doivent avoir la maturité nécessaire pour pouvoir en apprécier le charme gothique, il y a quand même beaucoup de monstres et on s'en prend au père Noël.

Thèmes. Noël. Halloween. Comédie musicale. Gothique. Monstre. Quête identitaire. Voyage initiatique. Tolérance. Différence. Équipe. Leader. Solitude. Déprime. Innovation. Vie après la mort. Fugue. Fête. Coopération. Leader. Timidité. Comédie musicale. Mort. Amour. Musique.