Quels films pour nos enfants ?Quels films pour nos enfants ?

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

Epic, la bataille du royaume secret

EPIC : LA BATAILLE DU ROYAUME SECRET

Sans dégâts dès : 8 ans - Âge conseillé : 10 ans

 

DUREE
102 minutes
MONTAGE

Film de 2013. Une qualité d'animation impressionnante, avec des effets de caméra qui joue avec les gros plans, un décor naturel bien mis en valeur, utilisation de la lumière. Le seul petit point négatif est un traitement des visages parfois un peu statique. Effet de ralenti ou accélérés, qui expliquent pourquoi les humains ne voient pas les êtres de l'autre monde (qui bougent beaucoup plus vite que nous).

MESSAGE

Beauté de la nature. Ode aux vertes feuilles. Paysages naturels, où le vert est mis en valeur (et où le mal est les méchants qui détruisent cette force de vie). Importance de l'équilibre.

Transmettre les choses à la jeunesse. Que cela soit la reine qui donne son pouvoir ou le chef de l'armée qui veut apprendre des choses à un jeune homme, on voit que la nouvelle génération est importante. Notion de cycle.

Sens des responsabilités. Les jeunes doivent apprendre à assumer les tâches qu'on leur confie, ne pas penser qu'à soi. La reine est prête à se mettre en danger pour les personnes de son royaume, elle doit accomplir sa tâche. Le soldat doit se montrer performant, il met son travail avant son amour, il peut être prêt à se sacrifier. Faire partie d'une équipe. Ne pas vouloir se la jouer solo, s'intégrer à un système. Pouvoir compter sur les autres et que les autres puissent compter sur soi.

Deuil. Un film qui nous dévoile différents deuils, même si le sujet n'est finalement pas assez exploité, tous les quatre personnages principaux ont subi une disparition (mort d'une mère, d'un père, de l'être aimé, d'un fils). Nous ne sommes pas seuls, même après la disparition de l'autre. Ne pas se sentir responsable de la mort de l'autre.

Travail monopolisant. Avec un homme qui a perdu sa femme et sa carrière parce qu'il mettait de l'énergie à se concentrer que sur un but, en ne faisant pas attention à l'autre. À la fin, il réalise qu'il va perdre sa fille et est prêt à tout abandonner pour elle, il regrette, pouvoir dire être désolé. Importance de l'écoute.

Accepter la différence. Un film qui sans le mettre en avant, prône l'ouverture sur l'autre, avec une reine typée noire, beaucoup de différents types de sujet se côtoient, une limace peut tomber amoureuse d'une jeune fille.

Parentalité. Pas toujours facile de pouvoir communiquer avec son père, encore plus si celui-ci a divorcé et qu'on le retrouve après le décès de la mère. Besoin d'avoir un père normal, difficulté à accepter quelqu'un de hors-norme. Le monde de l'adolescence. Avec le père qui ne réalise pas que sa fille a grandi et lui prépare une chambre de petite fille. Avec les premiers amours, et l'intérêt qu'elle peut susciter chez la gent masculine. La difficulté de se retrouver dans un endroit perdu.

Importance de l'armée. Nécessaire pour protéger, pour combattre l'envahisseur, avec des armes. Importance de s'engager comme soldat quand on a des potentiels (prendre les armes et devenir enfin un homme).

Bien contre le mal. Bonté, héroïsme, on nous montre le bon chemin à suivre, celui des héros. Les méchants sont ceux qui veulent détruire la beauté, qui veulent le pouvoir, qui recherchent les gains (en plus du Mal, petite critique du malfrat typé hip-hop, chef de gang). Le mal perd à la fin.

Autour de la représentation de l'homme et de la femme. Femme forte, courageuse, qui montre qui sait se débrouiller seule (même si elle finit par mourir). On voit que les hommes sont surtout présents pour la défense, pour mobiliser leur force, tandis que la femme est plus dans l'affectif, le cérébral. Un exemple de femme hystérique.

Amour. On voit une reine qui drague ostensiblement le capitaine de la garde, elle sait bien user de son charme, est très séductrice. On découvre l'attirance entre deux jeunes adultes, passer de jolis moments ensemble (mais avec une critique des risques d'être trop centrés sur ses envies et de perdre les priorités).

Handicap. Animal de compagnie, avec handicap. On nous montre comme un chien, même amputé d'une patte et borgne peut être apprécié par ses maîtres, et être dynamique.

Importance du savoir. Consigner les connaissances, on peut apprendre du passé.

SCENES DIFFICILES

Nombreux combats. Des ennemis nombreux, cachés, agressifs. Différents moments de batailles aériennes (on verra aussi l'ennemi venir de sous l'eau), se frayer un chemin dans des épines, risques de tomber, être poursuivi.

Différentes morts. La reine se fait tirer dessus, elle va tomber de haut, une flèche dans les côtes, on verra sa triste agonie dans les bras du capitaine qui l'aimait (pour complexifier la chose, on va la revoir en souvenir ou en esprit deux fois après sa mort). Mort du fils du seigneur des ténèbres (même si c'est un méchant, on réalise la souffrance du père). Tristesse des héros autour de la mort de leurs parents. Ronin, submergés par les Bogans, on doit le laisser seul gérer cela, on le croit mort.

Visuel inquiétant. Les soldats des forces des ténèbres sont affreux, habillés de restes d'animaux morts (peaux ou squelettes). Leur chef Mandrake est impressionnant. - Environnement sombre dans le repère du mal, c'est aride, surtout des pierres ou du sec, toiles d'araignées, présence de chauves-souris.

Malaise. Sans la reine, on risque de n'avoir qu'un monde de pourriture, sombre et mort. Au moment où l'on pense avoir résolu le problème, vient en apparaitre un nouveau. Le pouvoir du bourgeon risque de revenir à quelqu'un de maléfique s'il éclôt dans l'obscurité. Le père qui ne voit pas les appels à l'aide de sa fille. Effet de peur soudaine : corbeau qui apparaît soudain dans notre champ de vision en croassant.

Mises en danger. Beaucoup de moments tendus dans les confrontations. L'héroïne va rapetisser, les dangers seront nombreux, y compris le chien de la maison ou ne pas avoir conscience du danger devant une souris (géante). Mary Katherine se fait aspirer par l'engin de son père. Devoir se rendre dans le repaire du mal. Des craintes d'être découvert. Sol qui se disloque en fracas et apparition d'une taupe.

VOCABULAIRE
Classique. Le bruitage peut augmenter les tensions (cris d'oiseaux, bruits).

Commentaires. Un film qui revalorise bien l'enfant qui va pouvoir s'identifier à différents personnages. Par contre, la place de l'adulte en prend un coup, avec la disparition de tout ce qui pourrait représenter la mère dans le film, on nous montre surtout des étapes de transition pour devenir femme ou homme. Un film pour ceux qui sont déjà assez grands pour ne plus avoir besoin de repères parentaux ? Des morts et des méchants qui risquent d'effrayer les plus jeunes. Les plus petits auront certainement de la difficulté à comprendre le scénario (les choses qui semblent changer de taille, la transmission du pouvoir, les liens entre l'adolescente et le père).

Thèmes. Heroic fantasy. Elfe. Nature. Transmission. Séduction. Handicap. Armée. Relation au père. Travail monopolisant. Famille monoparentale. Deuil. Responsabilité.