Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

Emilie Jolie

EMILIE JOLIE

Sans dégâts dès : 6 ans - Âge conseillé : 7 ans

DUREE
72 minutes
MONTAGE

Film d'animation de 2011. On suit deux intrigues en parallèle complexifiant le récit pour pas grand-chose. On sent que les chansons guident le récit, mais tout ne coule pas de source dans les différentes transitions de séquences, on reste avec une impression qui n'est pas fluide.

MESSAGE

Déménagement. Problématique pour un enfant. Difficulté autour de sa peur de commencer l'école avec de nouveaux camarades.

Travail monopolisant. Nécessité que le père donne du temps à sa fille, s'occupe d'elle et pas seulement de son travail. Protection parentale. Il va réaliser l'importance de sa fille quand il aura eu l'impression de la perdre. Amour parental.

Voyage initiatique. Émilie va découvrir le courage, l'importance de pouvoir compter sur les autres, le don de soi. Plutôt étrange de motiver avec l'idée qu'ainsi elle va pouvoir faire un voeu, il y a presque des pressions affectives pour qu'elle accepte d'aider.

Amour. L'affection peut transformer les êtres. La sorcière et son sbire deviendront gentils et beaux grâce à cela. Importance de former un couple. Romance entre une autruche snob et artiste et un lapin couard (cela n'amène pas grand-chose à l'histoire, en dehors que les gens bêtes s'attirent et se marient ensemble).

Solitude. Difficulté de la solitude, on peut être prêt à tout pour s'en sortir, même à trahir ses amis.

Importance de la lecture. Monde imaginaire où peut aller voler notre imagination. Imagination.

École. Ne pas être en retard. Grandir et pouvoir y aller toute seule.

SCENES DIFFICILES

Crainte. Environnements angoissants quand on est dans le monde de la sorcière, derrière le livre. Teintes rougeâtres et surtout bruits sourds qui créent une tension souvent longue.

Mise en danger des personnages. Émilie doit traverser un pont, elle a peur, tombe et glisse en criant. Elle se retrouve dans une tranchée ou un gros rouage menace de la broyer. Tremblement de terre, de la boue englue les héros, on va croire le petit caillou noyé. Sacrifice du petit caillou qui se trouve transformé en grain de sable. Émilie et le hérisson sont enfermés et risquent de se retrouver congelés. La sorcière veut se suicider par noyade. Moments tendus. Menace que le monde soit détruit à une heure précise. Village des lapins en flammes. Bruit dans la chambre d'Émilie, la nuit quand elle dort.

Malaise. La sorcière, noire aux doigts crochus, qui va menacer, qui a kidnappé un enfant lapin. Elle apprécie les larmes de ceux qui souffrent.

Tristesse. Tristesse de la mère lapin, qui pleure son enfant disparu, avec ses pairs qui ne peuvent rien faire pour elle.

VOCABULAIRE

Langage classique. Beaucoup de chansons, le film tourne autour de ces "classiques" qui ont bercé beaucoup d'enfants.

Commentaires. Inspiré de la comédie musicale du même nom, ce film reprend les chansons d'interprètes reconnus, comme Alain Souchon, George Brassens, Vanessa Paradis, Johnny Hallyday. Pas toujours dans une bonne qualité graphique, quelques scènes, surtout avec le père, ne sont pas au niveau d'une projection au cinéma. Beaucoup de moments tendus pour un film qui prétendait être pour des tout petits.

Thèmes. Sorcière. Déménagement. Voyage initiatique. Travail monopolisant. Relation au père. Lecture. École. Solitude. Comédie musicale. Protection parentale. Amour parental. Amour. Imagination.