Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

DRAGON BALL

Sans dégâts dès : 7 ans - Âge conseillé : 10 ans

DUREE
153 épisodes de 25 minutes
MONTAGE

Série d'animation de 1986. Longue histoire, le héros à 12 ans quand il part de chez lui (il semble plus jeune), et 19 quand il se marie à la fin des 153 épisodes. Histoire plutôt linéaire, mais avec un scénario plutôt complexe et des retournements de situation.

MESSAGE

Voyage initiatique. Le jeune héros Son Goku va se confronter au monde, aider une jeune fille à réunir les 7 boules de cristal. Il va grandir et devenir de plus en plus fort.

Force. Avec de l'entraînement, on peut devenir de plus en plus fort. Même un enfant peut vaincre des adultes s'il s'entraîne. Modèle. Trouver un maître qui nous transmet son savoir (avec différentes techniques d'apprentissage). Se dépasser.

Naïveté. Goku est un exemple d'enfant puis d'adulte qui prend tout au premier degré et qui croit ce que l'on lui dit.

Intérêt à l'autre sexe. Si le petit héros est totalement hors des histoires de séduction, certains personnages secondaires sont de vrais obsédés. La découverte de l'intérêt à l'autre sexe. Amour. Beaucoup de relationnel. Les personnages recherchent des petites amies, peuvent être obsédés. On parle de l'intérêt pour les petites culottes ou l'embarras devant une fille. Et à la fin, le héros va se marier.

Sacrifice de soi. Un vrai héros est prêt à risquer sa vie.

Compétition. Besoin de se confronter à l'autre, de mesurer sa force.

Amitié. Faire des rencontres. Découverte de personnes sur sa route, dans un premier temps, ils seront en conflit, mais souvent après quelques épisodes, le méchant deviendra un allié, un ami. Équipe.

Bonté. Il y a les méchants et les gentils, c'est possible de s'améliorer dans la vie et de passer dans le bon côté. En dehors de Son Goku (qui peut quand même être traité de naïf), on peut voir que les personnages ont plein de petits défauts (mais cela ne les empêche pas d'être du côté des gentils).

Arme. On critique clairement l'armée du Ruban Rouge, sa hiérarchie et les fusils ou autres canons qu'utilisent les méchants.

Vantardise. On critique celui qui veut se mettre en avant, le vrai héros est celui qui se montre humble, classe, qui ne fait pas le frimeur en mettant sa force en avant.

Perte. Dans le début de la série, Goku veut récupérer sa boule de cristal (plus tard la quatre étoile devient moins présente) (on l'a vue un peu sur le bonnet de Gohan et après...).

SCENES DIFFICILES

Violence. Le début de la série est plutôt bon enfant, même s'il y a souvent des combats, mais plus on découvre le monde plus on découvre de vrais méchants.

Mises en danger. Les personnages crient souvent, ils risquent mille morts (tomber de haut, lave, se noyer).

Mort. Les premiers morts sont des méchants personnages secondaires, l'armée du ruban rouge se montre agressive et utilise de véritables armes. Puis Tao Paï Paï arrive, cruel, impassible, et s'en prend aux plus faibles tue sans problème le gentil père d'un petit garçon. Piccolo Daimaô sera ensuite le nouvel adversaire qui enverra un de ses monstres tuer Krilin, le meilleur ami de Goku, Tortue Géniale se fera aussi tuer (il y a possibilité de ressusciter les gens).

Sexualité. Certains codes ne sont pas compréhensibles pour les petits (et tant mieux parfois) le sang qui jaillit des narines de certains personnages symbolise l'excitation sexuelle. Presque tous les principaux personnages secondaires sont intéressés par le sexe (avoir un petit copain, une petite copine). Passages où Tortue Géniale veut toucher des seins, regarde des fesses. De nombreux moments où on peut voir des petites culottes (pas vraiment apprécié par Bulma).

VOCABULAIRE
Actuel

Commentaires. Une série bien complexe, avec de nombreux rebondissements. Il y a plusieurs intrigues qui vont se suivre, souvent en lien avec de nouveaux méchants qui apparaissent. Avant de laisser votre enfant regarder l'animé, il peut lire le manga (qui est parfois conseillé 12 ans vu les allusions perverses à l'intérieur, c'est certainement utile d'accompagner l'enfant dans la découverte de cet animé, il risque forcément de se poser des questions ou de se créer des représentations autour de cet intérêt incroyable que peuvent avoir certains hommes pour les petites culottes et la nudité. Mais cela dépend si vous regardez une version censurée ou pas). Il y a des dessins animés qui ont marqué des générations. Dragon Ball en fait partie, et la gloire amène la critique, des parents de jeunes enfants ont forcément vu des épisodes où on se tapait dessus, ils ont alerté les critiques, et lors de rediffusion, il y a eu censure. Ce n'est pas une série adaptée pour les tout petits !

Thèmes. Dragon. Voyage initiatique. Force. Modèle. Naïveté. Intérêt à l'autre sexe. Sacrifice de soi. Compétition. Vantardise. Arme. Sexualisation de personnages. Art martial. Se dépasser. Équipe. Perte.

En dehors des trois séries (Dragon Ball - Dragon Ball Z - Dragon Ball GT), les différents films : dérivés de Dragon Ball, La Légende de Shenron - Le Château du démon - L'Aventure mystique - L'armée du Ruban Rouge. Dérivés de Dragon Ball Z : À la poursuite de Garlic - le robot des glaces - Le combat fratricide - La menace de Namek - La revanche de Cooler - L'offensive des Cyborgs - Le père de Songoku - L'épisode de Bardock - L'attaque du Dragon - Enfin ! Son Goku et ses amis sont de retour - Le plan d'anéantissement des Super Saiyens - Bataille des Dieux - L'histoire de Trunks. Avec des acteurs réels, Dragon Ball Evolution.