Des films pour les enfants, série adaptées à leurs âges

 
 

 

 

ACCUEIL

 

LES FILMS

 

THEORIES

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

 
   

doug, le film

DOUG, LE FILM

Sans dégâts dès : 5 ans - Âge conseillé : 7 ans

DUREE
77 minutes
MONTAGE

Le film de 1999 clôt les 117 épisodes de la série, l'animation est plus fluide que l'animé. Une introduction avec effet cliffhanger Flash-back pour présenter Valentine ou moments imaginés (les fantasmes de Doug quand il imagine sa relation avec Patti). Ces effets cassent la linéarité du film, les plus jeunes auront de la peine à saisir.

MESSAGE

Accepter les différences. Les personnages ont différentes couleurs (violet, rose, bleu, vert). Ils se fréquentent indifféremment, une bonne idée pour critiquer le racisme sans en avoir l'air. Différence.

Monde de l'école. Roger est l'exemple du vilain camarade, agressif et jaloux. Doug a un meilleur ami, Moustic, avec qui il vit ses aventures (importance d'aider ses amis, de se battre contre les méchants).

Message écologique. Critique des usines qui polluent, qui rendent les eaux dangereuses à la baignade

Besoin de liberté. Pour un préadolescent ce n'est pas tolérable d'avoir derrière lui toujours quelqu'un qui lui demande de faire attention à lui. Surprotection.

Amourette. Doug a des vues sur une fille, Patti Mayonnaise, mais il se retrouve avec un adversaire plus âgé.

Il ne faut pas se fier aux apparences. Un monstre peut être gentil et un monsieur "bien sur lui" une véritable ordure. Méfiance.

Mensonge. Pour une bonne cause, on peut mentir à ses parents.

SCENES DIFFICILES

Frayeur. En pleine nuit, Moustic va se faire une grosse frayeur, avec l'apparition d'un monstre que nous ne verrons pas (l'introduction s'arrête sur son cri et sa mine effrayée). C'est encore un moment de nuit, avec musique pour faire peur, que les deux amis vont tenter des découvrir le monstre dont les empreintes indiquent qu'il est dans la maison. Exploration à la lampe de poche, cris, fuite, après trois minutes de tensions, on réalise que le monstre est gentil.

Tristesse quand Doug, piégé par de faux journalistes va paraître menteur aux yeux de Patti et qu'elle part avec son rival.

Moment agressif avec des mercenaires. Critique des personnages avec de l'argent qui peuvent payer pour ne pas être accusés, qui peuvent avoir des manières violentes. Ils peuvent être prêts à tuer pour cela.

VOCABULAIRE
Classique, même s'il y a quelques moments post-adolescents (espèce de grosses nouilles – bande de débile)

Commentaires. Un film peut-être intéressant pour les amateurs de la série.

Thèmes. Différence. École. Écologie. Liberté. Méfiance. Autonomie. Surprotection.